Jeux Vidéo

Test – Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre

Rédigé par le

Test – Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre

Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre parle-t-il seulement aux fans ?

 

Disponible depuis le 17 septembre dernier, Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre est le jeu officiel de la série audio totalement culte du début des années 2000 devenue notamment une série de bandes dessinées mais aussi des romans : Le Donjon de Naheulbeuk. Dans ce titre, vous retrouverez les personnages de la série au grand complet dans une toute nouvelle aventure. Ici, il s’agit d’un jeu dungeon crawler et tactical RPG développé par Artefacts Studio et édité par Dear Villagers.

Vous le retrouverez au prix de 34,99 € sur Steam et sur l’Epic Games Store. Fan de la première heure, je n’ai pas hésité très longtemps avant de l’acheter, mais avant de rentrer dans le vif du sujet, n’hésitez pas à jeter un œil à la vidéo de lancement intitulée « Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre – Trailer de Lancement » mise en ligne le 17 septembre dernier, jour de sortie du jeu, sur la chaîne YouTube officielle de l’éditeur, Dear Villagers.

 

 

« –  Zag zorg.

– Qu´est-ce qu’il dit ?

– Il dit qu’il t’emmerde. »

 

Ah, cet humour qui m’avait manqué !

Bienvenue dans les années 2000, le politiquement correct n’a pas encore envahi la planète et il est encore possible de vanner les gens sur leur sexe, leur poids, leur taille et j’en passe (en sachant qu’il y a toujours du répondant en face également) sans se faire taxer de quelquechose-phobe ou quelquechose-iste. Quel plaisir donc de retrouver notre Nain cupide comme les autres insulter grassement l’Elfette un peu simplette, mais aussi le Barbare 100% testostérone, con comme un manche à balai et qui ne sait dire que « BASTON » et « ta gueule ». Sans parler de la Magicienne légèrement plus intègre que les autres, le Ranger qui pète plus haut que son cul, le Voleur invisible et l’Ogre, ah l’Ogre. Soyons honnête, si on ne connaît pas ou qu’on n’aime tout simplement pas Naheulbeuk, je vois mal comment on peut apprécier le jeu dans son ensemble et surtout, comprendre son humour.

 

 

« Ta blague est aussi vide que le néant qui sépare tes oreilles. »

 

Zyva doordo glorkou

Nous voilà donc, une fois encore, dans le Donjon de Naheulbeuk, avec des petits papillons dans le ventre, je l’avoue, en entendant de nouveaux certaines voix qui ont rempli mon adolescence. Certaines manquent à l’appel, tristement, même si l’on ne peut blâmer personne, 20 ans se sont écoulés depuis tout de même ! Nos compagnons, le Ranger, l’Elfe, le Voleur, la Magicienne, le Barbare, l’Ogre et le Nain partent à la recherche de la statuette de Gladeulfeurha. Au cours de leur aventure, ils croiseront différents PNJ avec qui ils pourront explorer le fameux donjon de Naheulbeuk.

Côté gameplay comme nous le disions plus tôt, il s’agit d’un d’un tactical RPG heroic fantasy.  Vous rencontrerez alors plus d’une centaine d’ennemis différents, des boss, qu’il vous faudra affronter leur de nombreux combats au tour par tour. Les principaux aventuriers que nous avons cité plus haut, mais aussi les PNJ qui viendront vous prêter main forte, ont tous des spécificités propres. Aussi, chaque personnage dispose de son propre template de compétences et de son propre équipement. Il faudra rester attentif car il vous faudra également fouiller le décor afin de trouver des consommables et divers objets. Le jeu propose plusieurs difficultés afin de satisfaire tous types de joueurs : mode « Histoire » pour les joueurs voulant profiter principalement du scénario (ce que nous avons choisi) jusqu’à un mode « Cauchemar » pour les joueurs adeptes de challenge

 

« C’est quoi un baltringue ? »

 

Reprenons. Chaque personnage a ses défauts et ses qualités. Si par exemple, l’Elfe ne se débrouille pas trop mal avec son arc, elle peinera au corps-à-corps, logique. Il vous faudra donc prendre votre temps pour apprendre toutes les spécificités de chaque personnage. Restez bien attentif à chacun de vos aventuriers s’ils prennent des niveaux notamment. Il faudra également faire attention à leurs arbres des talents, à bien équiper les bons équipements, les bonnes armes, ne pas oublier également les consommables qui vous sauveront très souvent les miches ! Les combats apportent bien évidemment des points de compétence et d’expérience. D’ailleurs, tous vos aventuriers recevront le même montant de pièces d’or, mais il est également possible d’obtenir des bonus MAIS aussi des malus en fonction du rôle qu’a pu jouer un héros pendant lesdits combats.

Comme toujours, vous aurez une quête principale à suivre, mais aussi plusieurs quêtes secondaires. Petit conseil, n’hésitez pas à trainer un peu à la taverne ! Côté ambiance, on est bien sur du Naheulbeuk, avec des dialogues très drôles, un scénario comme on l’aime, fidèle à l’univers et certaines punchlines vous feront j’en suis sûre, hurler de rire. Pour moi, il n’y a qu’un bémol. En effet, on ne peut pas mettre sur pause lors des phases de dialogues, qui sont d’ailleurs parfois assez longues. Par conséquent on ne peut pas AFK quelques minutes, sinon on perd l’intrigue et c’est réellement dommage. On ne peut que passer, or j’ai choisi le mode de jeu le plus chill afin de savourer le scénario.

 

 

Conclusion

Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre est fait pour ceux qui aiment Naheulbeuk. Il y a tellement de références à la saga audio et aux BD que c’est un réel plaisir ! J’ai adoré y jouer, j’ai adoré retrouver cet univers et je ne peux que le conseiller. Sur ce, je vous laisse, je n’ai pas encore terminé et le jeu m’appelle !

 

 

Le Donjon de Naheulbeuk : L'Amulette du Désordre
9 Le testeur
0 La communauté (0 Votes)
Graphisme
Scénario
Gameplay
Contenu
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.