Le HTC Vive Cosmos rend-il honneur à réalité virtuelle ?

 

Alors que le confinement nous a obligé à rester chez nous, je me suis dis, « pourquoi ne pas utiliser ce moment étrange tout droit sorti d’un mauvais film de SF pour tester la réalité virtuelle ? » C’est donc au travers du HTC Vive Cosmos que je me suis amusée à réellement expérimenter cette technologie qui se démocratise de plus en plus et envahit petit à petit nos maisons. Allons, c’est parti, oublions quelques instants les semaines et mois qui viennent de s’écouler et ouvrons ensemble une parenthèse bien plus agréable.

 

Unboxing

Commençons ici par vous parler de l’énorme boîte dans laquelle nous parvient le HTC Vive Cosmos, et vous verrez que peu d’informations seront disponibles ici. Sur le devant, on retrouve un très bon et grand visuel du casque et sur l’arrière, la mise en avant du portail Viveport Infinity, le service d’abonnement permettant de profiter d’un très large catalogue de jeux en réalité virtuelle, le tout en illimité pour 14,99 € par mois. Vous l’aurez compris, il s’agit ici du Prime Video (et non pas le Netflix) de la VR Gaming, qui aura son article dédié très prochainement.

 

 

Une fois ouverte, la boîte nous invite à télécharger et à installer le casque en suivant les recommandations sur vive.com.setup, le tout en 27 langues différentes. Vous retrouverez également le code pour l’abonnement à la plateforme, sans oublier les 4 schémas vous indiquant quelles sont les pièces maîtresses que vous retrouverez dans la boîte. En effet, à l’intérieur nous retrouvons donc :

  • Casque Cosmos, avec Cable de 5m Tout-en-un
  • Tissu pour optiques
  • Link Box
  • Adaptateur secteur pour Link Box
  • Câble USB 3.0 A-A (1m)
  • Câble DisplayPort vers MiniDisplayPort (1m)
  • 2x Contrôleurs Cosmos, avec lanières
  • 4x Piles AA
  • Code unique Viveport Infinity
  • Documentation

 

 

Caractéristiques techniques :

  • Écran : double, diagonale de 3,4’’ (panels LCD)
  • Résolution : 1440 x 1700 pixels par oeil (2880 x 1700 pixels combinés)
  • Fréquence de rafraîchissement : 90 Hz
  • Champ de vision : 110 degrés
  • Suivi : tracking Inside-Out avec 6 caméras
  • Audio : casque stéréo amovible, prise audio 3,5 mm
  • Microphones : double microphones pour la suppression active du bruit en entrée
  • Connexions : USB-C 3.0, DP 1.2

 

À savoir :

  • Un tracking complet et précis avec champ de vision plus large et six degrés de liberté.
  • Aucune station de base n’est nécessaire.
  • Affichage des textes et graphismes avec une résolution de 2880 x 1700 pixels combinés
  • Matériaux doux, légers et faciles à nettoyer pour de longues séances de jeu.
  • Audio de haute qualité intégré aux écouteurs supra-auriculaires.
  • La lumière émise garantit la précision du suivi des manettes.

 

Configuration requise :

  • Processeur : Intel Core i5-4590 ou AMD FX 8350, équivalent ou supérieur.
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 970 ou AMD Radeon R9 290, équivalente ou supérieure.
  • Mémoire : 4 Go de RAM ou plus
  • Sortie vidéo : DisplayPort 1.2 ou plus récent
  • Ports USB : 1 port USB 3.0 ou plus récent
  • Système d’exploitation : Windows 10

 

 

Test

Avant de commencer le test en lui-même, parlons un peu plus en détail du casque Ce dernier est équipé de deux écrans LCD de 1 440 x 1 700 px chacun, avec rafraîchissement à 90 Hz. Si comme nous l’avons vu la configuration requise n’est pas très gourmande, il faut tout de même bien comprendre que plus votre ordinateur sera puissant et plus l’expérience sera sympathique. Voici d’ailleurs la configuration sur laquelle nous avons pu tester ce casque VR :

 

  • MSI Z270 GAMING PLUS
  • Intel Core i7-7700
  • G SKILL Aegis DDR4 2 x 8 Go 2133 MHz C15
  • Nvidia GeForce GTX 1070 8 Go
  • Western Digital 1 To
  • Seagate Barracuda  2 To
  • SSD 120 Go
  • be quiet! Dark Core 4

 

Autre information, sachez que le Vive Cosmos est disponible depuis le mois d’octobre 2019 et ce au prix de 799 € en moyenne. Une fois n’est pas coutume désormais dans le monde de la VR, on retrouve ce fameux halo permettant le maintien du casque sur la tête, une bonne nouvelle donc vu le poids du joujou, affichant quand même 670g sur la balance ! D’ailleurs, si le casque est assez confortable dans son ensemble, il peut parfois faire mal, notamment au niveau des cervicales après une trop longue session de jeu. Je précise que nous avons été deux à le tester et que seulement une des deux personnes a expérimenté cette petite gêne.

 

 

Toujours concernant sa conception, sa visière amovible est réellement l’un de ses atouts majeurs. Ainsi, il se distingue largement de la concurrence; tout en permettant à ses utilisateurs un réel confort supplémentaire. Le tout semble d’ailleurs très robuste, je n’ai pas peur que quelque chose lâche avec le temps du fait d’une utilisation intensive. Autre gros avantage, il est possible de porter ses lunettes de vue et ça, c’est réellement le top du top !

 

 

Le Cosmos est fourni avec deux manettes assez volumineuses mais intuitives à suivi de mouvement qui proposent une prise en main agréable. Lumineuses, ces dernières disposent d’un d’un arceau lumineux beaucoup trop énergivores ! Déjà, on parle ici de deux piles AA pour chaque manette… gros point noir, avec une autonomie ne dépassant pas les 7 heures ! Je suis donc passée très très vite aux piles rechargeables, après avoir épuisés celles fournies avec le casque. Je n’ai pas non plus trouvé comment éteindre les manettes, histoire d’économiser un peu la batterie. Cela ne semble pas possible.

Côté connectique, nous sommes ici sur un boîtier de connexion auquel le casque lui-même est relié par un épais câble de 5 mètres, assez malléable cependant, afin de ne pas trop gêner pendant les mouvements. Le boîtier se connecte quant à lui ensuite au PC par un port USB 3.0 et un port DisplayPort 1.2 (pour les utilisateurs d’ordinateur portable, un adaptateur DP vers mini-DP est fourni, nouvelle preuve que nous sommes ici en présence d’un bundle bien pensé), qu’il faudra relier au secteur.

Pour le côté audio, HTC a pensé à intégrer des écouteurs supra-auriculaires vraiment appréciables. En effet, puisque le casque a été pensé pour accueillir ces écouteurs, pas besoin d’en rajouter de son côté et de rajouter des fils supplémentaires qui se baladeraient et gêneraient potentiellement son expérience de jeu. Cependant, la marque a pensé à tous les cas de figures et vous permet de les débrancher et d’ajouter la source audio de votre choix.
Si au départ, ce casque a été fortement critiqué pour ses problèmes de tracking, notamment côté luminosité, il a été revu et corrigé et rare sont les fois où j’ai rencontré des problèmes. Évidemment le soir, il faudra jouer avec de la lumière. Il faut donc jouer avec assez de lumière afin d’obtenir la meilleure expérience de jeu qui soit, logique. Côté tracking toujours, le suivi des manettes s’avère quelque fois un peu fastidieux suivant les jeux, mais aussi la luminosité. Un problème présent également quand on les éloigne un tout petit peu du casque.

Prochainement, nous parlerons en détails de Viveport, mais aussi de Viveport Infinity, du catalogue, de la compatibilité des jeux, etc. Nous vous proposerons également le test de Half-Life: Alyx !

 

Conclusion

Disponible à l’heure actuelle au prix de 799 €, le HTC Vive Cosmos est le tout premier casque VR que j’ai réellement pu tester, chez moi, sans être dans un salon geek avec une queue interminable pour avoir un simple aperçu de 2 minutes. J’ai par conséquent pu prendre le temps de le tester sur plusieurs jeux, en journée, en soirée, et je dois dire que je ne lui trouve pas de défauts rédhibitoire, si ce n’est le côté énergivore, qui se résout assez vite grâce à des piles rechargeables. Le HTC Vive Cosmos est bien pensé, complet, avec un catalogue assez riche, même si tous les jeux ne sont pas compatibles comme nous le verrons dans notre prochain article. Pour le prix, reste à savoir si vous êtes prêts à mettre autant car en effet, ce n’est pas à la portée de toutes les bourses.

 

 

HTC Vive Cosmos
8 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • Écouteurs intégrés
  • Manettes intuitives
  • Câble de la bonne longueur
  • Visière qui se relève
  • Port des lunettes de vue OK
  • Le tout est très bien pensé
Contre
  • Manettes à piles et énergivores
  • Peu faire mal au pendant de longues sessions
  • Chauffe facilement
  • Demande une bonne luminosité
Design et Look
Confort et Ergonomie
Bundle et équipement
Rapport qualité/prix
Maniabilité
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Contenu en rapport

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.