Affichage, Image et Télévision

Test – Panasonic Leica DG Vario Elmarit 8-18 mm f/2,8-4 ASPH

Rédigé par le

Test – Panasonic Leica DG Vario Elmarit 8-18 mm f/2,8-4 ASPH

Le meilleur ultra-grand angle pour Micro 4/3

 

On continue dans les tests photo chez Vonguru après le Nikon Z6 de la semaine dernière. Les boîtiers à montures et capteurs Micro 4/3 sont assez rares sur le marché puisque deux uniques marques en commercialisent : Panasonic (Lumix) et Olympus. Plus compacts que des capteurs plein format ou APS-C par exemple, les Micro 4/3 permettent le développement de boîtiers et d’objectifs bien plus petits. Néanmoins les compagnies proposant des objectifs pour ces appareils photos sont plus rares et le choix est bien moins large, notamment en terme de grand angle. Panasonic, Leica et Olympus ont sensiblement les mêmes objectifs tous compatibles avec les boîtiers des autres marques. Le premier véritable grand angle était de Panasonic : le Lumix 7-14mm f/4. Il a été remplacé il y a quelques années par l’objet de notre article, à savoir le Panasonic Leica DG Vario Elmarit 8-18 mm f/2,8-4 ASPH !

Il est bon de rappeler que l’objectif a été testé sur un boitier maintenant un peu vieillissant notamment à cause de sa faible résolution de capteur (le Lumix G7 et ses 16 Mpx), les tests de piqué notamment peuvent être inférieure à la réalité !

 

Qualité de fabrication et encombrement

Pour commencer, nous allons nous intéresser à l’objectif en lui-même et non ses photos. Il est toujours agréable d’avoir entre les mains un objectif robuste et qui inspire confiance, qu’on n’a pas peur de malmener. Il faut garder en tête que ce Panasonic Leica 8-18mm rentre dans le haut de gamme des objectifs Micro 4/3 puisqu’il est proposé à un prix de 999 euros et conçu en partenariat avec Leica (ultra réputé dans le domaine de la photo). Son actuel seul concurrent est son homologue chez Olympus qu’est le 7-14 mm f/2,8 M. Zuiko PRO dont le point fort se trouve dans son ouverture constante à f/2.8 (contre 2.8-4 pour le Leica).

L’objectif est donc entièrement en métal (et est tropicalisé donc résistant aux gouttes d’eaux ou aux poussières extérieures), du corps jusqu’aux bagues et offre une impression de robustesse forte. Les finitions sont très bonnes et inspirent confiance. On retrouve quelques détails présents sur les objectifs Leica, notamment les inscriptions de focale en orange.

 

Avec un zoom si peu important en passant de 8 à 18mm, on ne s’attend pas à une grosse différence d’encombrement. Et effectivement, le corps est en fait fixe, Les lentilles intérieures bougent mais pas le corps, rendant le tout beaucoup plus robuste. Légèrement déroutant au début, on s’y habitue vite et on regrette de repasser sur des objectifs classiques. Les bagues ont une bonne résistance et il faut le vouloir pour les tourner mais petit regret par rapport à leur grip une peu trop faible… La bague de mise au point est malheureusement infinie, elle ne dispose d’aucun stop ni repère à ses extrémités. Le switch de passage de l’autofocus au manuel est bien situé.

 

 

L’encombrement est minime par rapport à des objectifs pour grosses montures mais imposant comparé à d’autres objectifs en Micro 4/3. Effectivement, l’objectif mesure 9cm de long pour 7cm de diamètre et 300g ! Le diamètre de sa lentille aussi est conséquent : comptez 67mm pour vos différents filtres.

Enfin, il est bon de relever que ce 8-18mm est livré avec un pare-soleil plutôt qualitatif et une sacoche de rangement doublée d’une matière nettoyante pour la lentille.

 

Sur le terrain

Une monture Micro 4/3 implique un crop assez conséquent de l’image et ainsi là où un 8mm serait assimilé à un fisheye sur un capteur plus grand, on fait ici face à un grand angle équivalent à un 16mm. On a donc un 16-36mm en équivalent APS-C. Une focale parfaite pour de la photo urbaine ou même du landscape de part sa polyvalence. Il n’est néanmoins pas possible d’énormément zoomer (forcément 18mm, cela reste restreint) à cause de la focale.

Dans les faits la qualité fournie est extrêmement bonne même si je rappelle avoir utilisé un boitier un peu ancien. Le piqué est excellent notamment par rapport au grand angle 14-42 f/3.5-5.6 fournie en kit et il sera excellent avec un boitier plus haut de gamme. Si vous souhaitez voir des comparatifs, je vous renvoie vers nos confrères des numériques pour des mesures plus précises.

L’ouverture n’est malheureusement pas fixe comme son homologue de chez Olympus. Pour les novices, cela induit qu’elle sera inférieure lorsque vous zoomerez et donc que vous aurez moins de lumière et de bokeh à plus haute focale. En parlant de bokeh (le flou induit par la profondeur de champ) d’ailleurs, celui-ci est très correct puisqu’on peut ouvrir jusqu’à f/2.8, mais essayez de vous rapprocher le plus possible de votre sujet.

L’avantage étant qu’on se soucie de manière moindre de son cadrage au vu de l’angle important de l’objectif. Ce type de matériel implique par ailleurs quelques défauts notamment au niveau du vignettage ou des déformations. Ici on ne fait pas trop face à ce genre de problème voir pas du tout du côté des déformations. On retrouve seulement un peu de vignettage selon l’ouverture et les conditions lumineuses. Le vignettage, c’est cet effet qui assombrit les angles voir les bords de votre image. Parfois volontaire, il arrive d’en obtenir sans le vouloir et cela peut être dérangeant. Or ici à grandes ouvertures (supérieure à f/4), l’objectif vignette.

 

Galerie avant/après

 

Conclusion

Un véritable must-have pour les possesseurs de boitiers en Micro 4/3. Ce Leica 8-18mm est ultra polyvalent et efficace malgré son absence d’ouverture fixe. Il s’offre une qualité de fabrication sans reproche, un format plus qu’acceptable et des performances hors-normes.

Panasonic Leica DG Vario Elmarit 8-18 mm f/2,8-4 ASPH
10 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • Design soigné
  • Robuste
  • Focale intéressante
  • Poids raisonnable
  • Polyvalence
  • Piqué
Contre
  • Quelques vignettages
  • Ouverture variable
En quelques mots...
Pour mon premier test d'objectif, j'ai été amplement conquis par ce 8-18mm. C'est un réel coup de cœur tant par sa qualité que par ses performances. A presque 1 000 euros, il faut le budget mais ce sera l'un de vos meilleurs investissement pour votre boitier Micro 4/3.
Érgonomie
Design
Fonctionnalités
Rapport qualité/prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Voir commentaires (2)
2 Comments
  1. Henri

    02/06/2020 at 8 h 21 min

    excellent article, peux-tu faire d’autre tests d’aussi excelelnt objectifs sur le GH5 ? merci

    • Etienne « YsarocK » Moureton

      06/06/2020 at 13 h 15 min

      Hello Henri ! Merci de ton commentaire 🙂 On va essayer de reprendre sous peu les tests de matos photo. Effectivement, on aimerait tester des objectifs plus haut de gamme pour des Micro 4/3 comme le GH5. On va voir pour tester un téléobjectif par exemple. Bon week-end 🙂

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.