Jeux de société

TEAM3 – le jeu des trois singes

Rédigé par le

TEAM3 – le jeu des trois singes

TEAM3 : comment jouer privé d’un de ses sens ?

 

Lorsque l’on m’a proposé de tester le jeu TEAM3, j’avoue avoir été très intriguée. Il faut savoir déjà que les soirées entre amis à regarder des vidéo me semblent à présent bien fades depuis que nous leur préférons des heures de jeux de société. Aussi, l’idée de pouvoir en tester un nouveau dont je n’avais même jamais entendu parler était très tentante. J’ai eu la chance de recevoir les deux versions du jeu TEAM3, l’une rose, l’autre verte. Chaque version a les mêmes règles, la différence résidant déjà bien sûr sur la couleur du packaging ainsi que sur un petit mode dont nous parlerons plus tard. Des éditions Brain Games, des auteurs Alex Cuttler et Matt Fantastic et par l’illustratrice Reinis Petersons, il s’agit d’un jeu coopératif (ou compétitif, cela dépend) qui peut se jouer de 3 à 6 joueurs (voire 12 si vous combinez les deux jeux !) et que vous pouvez trouver au prix de 18,90 €. Intrigués ? Passez à la suite de l’article !

 

Découverte du jeu

Chaque boîte se présente de la même façon : 10 pièces de construction (deux S verts, deux W jaunes, deux croix roses, deux T noirs, deux L bleus), 3 cartes Rôle, 70 cartes Plan (de trois niveaux de difficulté différents), 10 cartes mini-extension (« Torsion dimensionnelle » pour la boîte rose, « Fusion des hémisphères » pour la boîte verte), un support de carte en plastique et quatre notices (en français, en anglais, en espagnol et en néerlandais).

 

 

Mise en place

TEAM3 est un jeu coopératif qui se joue de 3 à 6 joueurs. Durant chaque manche, seuls trois joueurs peuvent jouer tandis que les autres en profitent pour observer et rire. Ces trois joueurs prennent chacun une carte Rôle :

  • L’Architecte : il est celui qui pioche la carte Plan. Il ne peut ni parler ni faire de bruit. Il peut communiquer par des gestes, tels que les signes de la main, les expressions faciales ou autre communication non verbale. Il ne peut pointer du doigt aucune pièce sur la table, qu’il s’agisse d’aider ou de corriger. Son rôle est de faire comprendre au Contrôleur le Plan qu’il pioche afin que ce dernier guide le Bâtisseur.
  • Le Contrôleur : ce joueur regarde l’Architecte, il est l’unique interprète des gestes de l’Architecte. Il doit comprendre les gestes et s’adresse au Bâtisseur. Il peut dire ce qu’il veut.
  • Le Bâtisseur : cette personne joue les yeux bandés ou fermés. Il doit donc écouter le Contrôleur et construire la structure qu’il pense comprendre selon les instructions.

 

Le principe est donc simple : Une fois en place, les trois joueurs doivent coopérer afin de construire la structure du Plan pioché (dans le bon sens, le trait noir représentant la base de la forme) dans un temps donné de trois minutes. Il existe des cartes Plan, avec trois niveaux de difficulté différents.

 

 

Qui gagne, qui perd ? La notice indique que pour gagner, les joueurs doivent terminer un nombre de Plans égal au nombre d’étoiles de difficulté (Difficulté *, Difficulté **, Difficulté ***) ajouté au nombre de joueurs. Par exemple, si 4 joueurs jouent avec le paquet 3 étoiles, ils doivent réussir 7 plans pour gagner mais échouent s’ils se loupent 4 fois.

Il existe la possibilité de jouer en équipe de 3 contre 3 minimum où deux Architectes s’affrontent sur la même carte Plan de niveau 1, après s’être partagé les pièces de construction (cinq pour chaque équipe). Au bout de 6 manches réussies, l’équipe concernée gagne. À savoir, si vous possédez deux jeux TEAM3, vous pouvez d’ailleurs faire s’affronter les deux équipes avec 10 pièces de construction pour chacune.

 

 

Les mini-extensions du TEAM3 rose et du TEAM3 vert

Chaque version de TEAM3 possède sa petite extension de 10 cartes, afin de pimenter un peu le jeu, si les joueurs le souhaitent puisque cela rajoute de la difficulté et du changement !

Dans la boîte verte, l’extension est la Fusion des Hémisphères. Pour cette partie, il faut être cinq joueurs. Les règles sont les mêmes avec deux axes de construction, à savoir gauche et droit. De chaque côté du Bâtisseur, il doit se trouver 5 pièces de construction (de chacune des couleurs). Pour le côté droit, il ne pourra utiliser que sa main droite pour construire, de même que pour le côté gauche, il ne pourra utiliser que sa main gauche. Il y aura deux Contrôleurs, l’un pour chacune des mains du Bâtisseur, de même qu’il y aura deux Architectes, l’un pour chaque main. Les Architectes s’emparent chacun d’une carte Plan Fusion des Hémisphères et le jeu peut commencer.

Pour la boîte rose, Torsion Dimensionnelle, il faut faire construire une structure, en utilisant cinq pièces de construction différentes. L’objectif est de les arranger de façon à ce qu’un côté de la structure ressemble à la carte Plan. La difficulté réside dans le fait que ce n’est pas une structure à construire à plat. Dès lors, l’Architecte doit lui-même trouver le moyen de réaliser cette construction et faire comprendre le placement au Contrôleur, tandis que le Bâtisseur se trouve confronté à la difficulté de devoir faire tenir et visualiser ses pièces en hauteur.

 

Jouons à TEAM3 !

Pour l’anecdote, avec mes amis nous avons joué à quatre et nous avons simplement choisi d’inverser les rôles de façon régulière sans compter de points, puisque nous souhaitions simplement nous amuser, et nous challenger en tentant des plans de plus en plus difficiles !

 

Nous n’avons très sincèrement aucune remarque négative à faire pour ce jeu. Nous avons joué durant près d’une heure, et nous avons pu tester la plupart des combinaisons afin de pouvoir être l’Architecte de tous, le Bâtisseur avec plusieurs Contrôleurs différents, etc. Nous avons chacun pu découvrir nos pires défauts : quand certains confondaient tout simplement la gauche et la droite, d’autres avaient du mal à visualiser les formes et à les passer de l’image à la construction, tandis qu’enfin de mon côté, en tant qu’Architecte, j’étais presque incapable de faire reproduire la forme sans être derrière le Bâtisseur et donc dans son sens (même en restant en face de lui, en mettant la carte à l’envers afin de garder le même sens que lui) !

On a vraiment beaucoup ri, même en tant que non-joueur, quand on voyait l’Architecte tenter de mimer de retourner une pièce, ou de la déplacer sur la table, tandis que la pauvre Bâtisseur essayait de déplacer la pièce sans grand espoir d’y comprendre quoi que ce soit. De même, il était assez drôle d’observer les sourcils du Contrôleur s’élever au plus haut point devant un mime un peu bancal. On a d’ailleurs découvert qu’on avait tous notre propre façon de mimer un T !

 

 

Le mot de la fin ?

Tous les quatre avons été vraiment contents de découvrir ce jeu, à tel point qu’un de mes amis l’a trouvé parfait pour l’embarquer avec lui pour sa semaine au ski avec ses amis. Une bonne preuve que parfois, un jeu, sans plus de compétition que cela, avec un concept simple mais pourtant jamais mis en place, fonctionne. Le rire est communicatif, le challenge est présent pour quand même nous stimuler !

La seule chose qu’on demande ? D’autres pièces, de tailles et formes différentes, il y a tant de couleurs à exploiter !

 

Alors n’attendez plus, vous trouverez votre TEAM3 préféré en cliquant sur ces liens : le rose ou le vert (mais n’hésitez pas à prendre les deux) !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.