Ciné Séries

Critique – Star Wars: Episode IX – The Rise of Skywalker

Rédigé par le

Critique – Star Wars: Episode IX – The Rise of Skywalker

Star Wars: Episode IX – The Rise of Skywalker, la fin d’une trilogie

 

Doté de la petite note de 6,9/10 sur IMDB, Star Wars: Episode IX – The Rise of Skywalker ou Star Wars: L’ascension de Skywalker en français divise les fans. Pourtant, il règne encore en maître sur le box-office un peu partout dans le monde, avec notamment 500 millions de dollars en moins d’une semaine d’exploitation. Ce dernier volet signe la fin de cette nouvelle trilogie, mais vient également clôturer la saga des Skywalker. Alors, comment faut-il prendre ce dernier opus ? Tentons de démêler tout ça.

 

 

Fan absolue depuis ma plus tendre enfance, je ne peux décemment pas haïr, ni détester en tout point un Star Wars. J’essaie néanmoins de rester impartiale (autant que faire se peut) à chaque nouveau film. Avec The Rise of Skywalker, il ne s’agit pas seulement ici de terminer la nouvelle trilogie, mais bien l’ensemble de l’oeuvre de George Lucas, commencée il y a plus de 40 ans maintenant. Eh oui, rien que ça. Autant vous dire que ce film était d’entrée de jeu très très casse-gueule… Et qu’il aurait fallu un réel miracle pour mettre tout le monde d’accord. Vous vous en doutez bien, il y aura du bon et du mauvais dans cette critique, car on ne peut évidemment pas tout mettre à la poubelle.

J’étais donc très excitée à l’idée de voir enfin ce nouveau film au cinéma, ayant réussi à éviter les spoils. Il m’a fallu deux semaines pour aller le voir, et en version française ce qui entre nous, m’a pas mal dérangé. J’attends de pouvoir retourner au cinéma, cette fois-ci en VO pour l’apprécier un peu mieux.

 

Attention, cette critique va spoiler !

 

Ce neuvième opus prend place peu de temps après la mort de Luke Skywalker, la Résistance tente de survivre face au Premier Ordre, désormais mené par un nouveau Suprême Leader, Kylo Ren, ne pouvant compter que sur eux-mêmes, depuis que leur dernier appel à l’aide était tombé dans l’oreille d’un sourd. Une rumeur agite cependant toute la galaxie : l’Empereur Palpatine serait de retour (il ne serait donc jamais réellement parti). Tandis que Rey s’entraîne, guidée par la Générale Leia Organa. De son côté, Kylo Ren cherche à défier Palpatine, qu’il considère comme une menace à son pouvoir, tout en cherchant à localiser Rey. Le retour de Palpatine donc, oui, sans grande surprise vu toutes les théories qui fleurissaient pendant des mois sur internet. Malheureusement, on aurait aimé que cela soit bien plus développé ! 

Ici, on a devant les yeux un film où ça pète de partout : scènes d’actions, effets spéciaux en veux-tu en voilà, lumière partout, si bien qu’un petit message au début du film vous rappelle de faire attention car il y a eu des cas de crises d’épilepsie ! Avec The Rise of Skywalker, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer, même avec un film de 2h22, car s’enchaîne et tout va vite. Trop vite ! Décidément, je fais partie de ceux qui pensent que découper le film en deux morceaux aurait été bien plus judicieux, enlevant ainsi très probablement ce sentiment de bâclage quasi du début à la fin car encore une fois, tout est allé trop vite. J’avais même parfois un peu de mal à suivre… Et encore ! Vous, vous n’étiez pas entre ma mère et ma sœur, qui ont passé le film à me dire : « Mais Luke, il était pas mort ? » « Ben Solo, ça a un rapport avec Ben de la première trilogie ? » « Mais comment Kylo Ren a pu partir des ruines de l’Étoile Noire ? » Bonne question ça !

 

 

Je n’ose pas parler non plus des Chevaliers de Ren, dont j’attendais beaucoup, voire carrément trop. Je voulais en connaître d’avantages sur eux, eux qu’on nous tease depuis The Force Awakens ! Eh bien non, les Chevaliers de Ren font quelques apparitions ici et là, tous ayant un masque différent, évidemment. Mais nous n’en saurons pas plus…

Le fan service est également bien présent, si bien qu’on a « gardé en vie » la Générale Organa, incarnée par Carrie Fisher, et décédée en 2016. Il faut cependant saluer la prouesse technique de la CGI ici car c’était rudement bien fait ! On assistera également au retour, furtif certes, de Han Solo (et c’est là que j’ai commencé à pleurer sans m’arrêter jusqu’à la fin) et de Luke. C’est aussi pour ça que j’ai aimé ce film, car il est satisfaisant ! J’ai aimé ces passages, ce fan service, j’ai aimé voir la complexité se peindre sur le visage de Kylo Ren a.k.a Ben Solo ; personnage que j’adore très profondément, incarné par Adam Drive, un acteur que je trouve excellent. J’ai aussi aimé le twist final, uniquement car je ne l’ai pas vu venir. Mais sur le moment uniquement, car à bien y réfléchir maintenant, la mort de Ben Solo n’a rien ajouté, si ce n’est des larmes. Nous n’en saurons pas réellement plus sur ce lien qu’il entretenait avec Rey, et toute la théorie selon laquelle ils ne faisaient qu’un, amenant l’équilibre dans la Force, est réduite à néant.

Il ne s’agit donc clairement pas du pire Star Wars (hello La Menace Fantôme), mais nous sommes passés très proche d’être dans le top 3 des meilleurs ! Il aurait juste fallu plus de temps, un meilleur développement, et surtout une fin un peu plus travaillée, car tuer un personnage fort histoire de dire « bah on a tué quelqu’un parce qu’il fallait tuer quelqu’un », ça n’a pas trop de sens selon moi… Nous attendons évidemment en commentaire vos avis sur The Rise of Skywalker !

 

 

Star Wars: Episode IX - The Rise of Skywalker
7 Le testeur
0 La communauté (0 votes)
Scénario
Musique
Personnages
Interprétation
Réalisation
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.