Ciné Séries

Critique – Série Netflix : Derry Girls

Rédigé par le

Critique – Série Netflix : Derry Girls

Derry Girls, la série irlandaise à ne pas louper

 

L’expression « Netflix and chill » est tout à fait approprié quant à ma découverte de la série Derry Girls. Ne sachant pas quoi regarder par ce temps pluvieux et maussade, j’ai jeté mon dévolu sur cette série irlandaise qui m’a fait exploser de rire dès le trailer, que je vous invite d’ailleurs à regarder sans plus attendre afin de vous faire une idée de quoi il est question ici.

 

 

Derry Girls est une série télévisée nord-irlandaise créée par Lisa McGee. Elle retrace les aventures de quatre adolescentes irlandaises et du cousin anglais de l’une elles au début des années 1990, dans une des villes les plus touchées par le conflit nord-irlandais. La série est lancée le 4 janvier 2018 sur Channel 4 et se dote pour le moment de deux saisons que vous pouvez retrouver depuis peu sur Netflix. Une saison 3 est d’ailleurs en préparation, pour mon plus grand plaisir ! Sachez d’ores et déjà que pour apprécier pleinement cette série, il faut impérativement la regarder en VO, STFR si vous le voulez, mais les accents rajoutent tellement d’authenticité à la série qu’il serait dommage de passer à côté.

Ici donc, direction l’Irlande du Nord au moment de la guerre civile, qui se caractérise ici grossièrement par une minorité catholique partisane d’un côté, et les protestants du Royaume-Uni de l’autre. On y retrouve 5 ados, comme ils en existent partout dans le monde, qui vont vous faire craquer tant leurs personnages sont haut en couleur. La série prend place dans la ville de Derry, que l’on connaît tragiquement à cause du Bloody Sunday de 1972 qui a, sans surprise, inspiré U2 pour sa célèbre chanson éponyme.

 

 

Nous retrouvons donc ici Erin, interprétée par Saoirse-Monica Jackson au visage le plus expressif qui soit, originaire de Derry, Orla, interprétée par Louisa Harland et sa voix sortie d’un autre monde, Clare, interprétée par Nicola Coughlan et Michelle, interprétée par Jamie-Lee O’ Donnell, et pour finir, James, interprété par Dylan LLewellyn, unique garçon de la joyeuse bande et accessoirement cousin anglais de Michelle, qui sera d’ailleurs le seul et unique garçon de l’école religieuse pour fille. En effet, anglais, il ne pourrait aller dans une école pour garçon, au risque de se faire taper dessus ! Je crois d’ailleurs tenir ici la meilleure blague de toute la série.

Chaque personnage est unique en son genre. Erin, si prude par exemple, trouve son opposé en Michelle, qui n’est qu’un sac d’hormones sur patte et qui fera tout pour coucher avec un garçon. Nous avons aussi Orla, aussi perchée que sa mère, et cousine d’Erin, et Clare, une boule de nerf qui stresse tout le temps et pour tout. Et James, qui subit, mais vous ferait rire aux éclats par son côté attachant. Il y a énormément d’humour dans Derry Girls, surtout vu le climat dans lequel l’action prend place. Pourtant, nous sommes là en présence d’ados qui continuent de vivre leur vie parce que oui, que faire d’autres ? Les attentats sont leur quotidien, mais il y a toujours une fête à organiser, et c’est forcément bien plus drôle, et sain !

 

 

En clair Derry Girls, qui se compose de deux saisons pour le moment, de 12 épisodes en tout, est une série attachante, drôle, et qui comblera vos soirées canapé-plaid-cheminée-chocolat-chaud (si vous avez de la chance !) On se retrouve très vite pour la critique de Russian Doll !

Voir commentaires (2)
2 Comments
  1. Waster

    2019-10-16 at 14 h 11 min

    Très sympa, dommage que ça ne dure que 2*6 épisodes :/
    La sœur Mickaëll est géniale aussi, sans oublier le grand père, ignoble avec son gendre 😀

    • Lucile « Macky » Herman

      2019-10-16 at 14 h 12 min

      Oui ! Et vivement la saison 3 !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Ciné Séries