Hardware

Test – Cooler Master H500, un airflow monumental

Rédigé par le

Test – Cooler Master H500, un airflow monumental

Cooler Master H500, un airflow monumental

 

Cooler Master a annoncé, il y a quelques mois, le boîtier H500. À première vue, il s’agit d’un boîtier moyen-tour équipé de deux gros mastodontes de 200 mm à l’avant. À savoir, il existe deux variantes de ce H500 : le H500P (149,90 €) et le H500M (199,90 €). Pareillement à ses grands frères, le H500 possède donc les mêmes ventilateurs, une vitre en verre trempé, une façade mesh, etc. À travers son H500, Cooler Master vise clairement un public souhaitant un flux d’air le plus important possible, au risque d’apporter au passage pas mal de poussière.

 

 

Caractéristiques

 

Tout d’abord, le Cooler Master H500 est un boîtier au format moyen-tour. Contrairement au NZXT H510 Elite, le H500 est beaucoup plus imposant avec ses dimensions de 52,5 x 22,8 x 50,2 cm. De plus, il accepte les cartes mères au format ATX, Micro ATX et Mini ITX. Le H500 supporte des cartes graphiques allant jusqu’à 41,5 cm (47 en enlevant les ventilateurs avant) ce qui ne devrait poser aucun soucis en terme de compatibilité GPU. En ce qui concerne celle avec les ventirads, le H500 accepte sans soucis les plus gros modèles de refroidissement comme le BeQuiet! Dark Rock Pro 4 ou encore le Noctua NH-D15, étant donné que il accepte les ventirads jusqu’à 17 cm. À nouveau, ce dernier affiche deux mastodontes de 200 mm à l’avant, les MF200R RGB.

 

 

Ici comme à son habitude, Cooler Master a conçu l’excellence d’un boîtier agréable à monter jusque dans les moindres détails. Bien emballé, le H500 est équipé d’une poignée sur le dessus supportant jusqu’à 20 kg, très pratique si on veut facilement transporter ce boîtier bien qu’il affiche plus de 9 kg à vide sur la balance. Principalement composé de métal et de verre, la façade est quant à elle en plastique/acrylique. En parlant de la façade, Cooler Master offre la possibilité de changer celle initialement installée (en mesh) par une façade en acrylique, pour ainsi mieux voir les effets lumineux du ventilateur. Attention, remplacer la façade mesh par la version acrylique fera perdre au H500 beaucoup de performances en refroidissement, dommage sur un boîtier axé sur la performance de son airflow.

 

 

En restant dans l’optique d’un montage simple, le panneau arrière est amovible grâce à deux visses à main, tandis que la vitre en verre trempé possède deux visses sur le haut (même si on a la possibilité de les retirer a mains nues, une pièce/tournevis reste plus simple). En outre, le système anti-chute de la vitre est un excellent point pour éviter de briser la vitre dès le déballage du boîtier. De plus, ce Cooler Master H500 possède plusieurs filtres anti-poussières amovibles sur le bas (alimentation), le haut et en façade. Côté connectique, le H500 propose deux USB 2.0, deux autres USB 3.0, les habituels ports jack audio/micro, le bouton d’allumage et de réinitialisation (jugé un peu trop petit à notre goût). Le contour du bouton d’allumage est quant à lui rétroéclairé en blanc, un petit détail qui évitera de chercher ce dernier en pleine activité nocturne.

 

 

L’excellente force de ce Cooler Master H500 réside dans sa facilité de montage. Il est aussi la possibilité de retirer le cache alimentation et la cage des disques durs. En soit, on aura donc un espace de plus de 50 cm pour placer correctement le bloc d’alimentation et y brancher les câbles si ce dernier est modulaire. À savoir, il est tout à fait possible de retirer le cache alimentation et la cage des disques durs. Les caches câbles en plastique noir feront parfaitement leur travail. De ce fait, les passes-câbles ainsi que les serres-câbles inclus permettront de faire un cable managment correct même si c’est loin d’être le meilleur dans sa catégorie. On notera au passage l’espace assez large à l’arrière pour les câbles.

 

 

Excepté les deux emplacements SSD 2,5″ à l’arrière, celui de l’alimentation ainsi que ceux des disques durs sont équipés d’un système anti-vibration qui fonctionne parfaitement bien. Pour ainsi dire même en utilisation intensive, notre disque dur (Seagate Barracuda 1 To) ne provoquait aucun bruit de vibration, de même pour l’alimentation. L’installation des disques durs est identique aux autres modèles de chez Cooler Master, il suffit de le glisser à l’intérieur sans même utiliser de tournevis. En ce qui concerne la compatibilité stockage, le H500 accepte deux disques durs au format 3,5″ en bas ainsi que deux emplacements pour SSD 2,5″ à l’arrière de la carte mère. De plus, on aura la possibilité de fixer un SSD 2,5″ sur les cages à disques durs pour profiter d’un refroidissement optimal du stockage, étant donné que la cage est directement placée devant un des ventilateurs avant. Il est impossible de placer une carte graphique verticale sur ce modèle, seules les versions H500P et H500M offrent cette possibilité.

 

 

Etant donné que le refroidissement est le principal atout de ce H500, il possède un ventilateur arrière de 120 mm ainsi que les deux gros MF200R RGB de 200 mm à l’avant. Sur le haut, on aura la possibilité de placer un ventilateur de 200 mm, deux ventilateurs de 140 ou 120 mm. En façade, on peut bien évidemment placer deux ventilateurs de 200 mm ou trois ventilateurs de 140 ou 120 mm. Néanmoins, remplacer les deux gros MF200R RGB inclus n’est pas une si mauvaise idée que ça. En effet, un peu moins de la moitié des ventilateurs est cachée par la structure en métal, nécessaire pour supporter les formats 140 et 120 mm. Même si on aurait préféré un support plein format des deux ventilateurs, Cooler Master semble avoir fait le choix de la compatibilité. L’option de placer trois ventilateurs de 140 mm à l’avant serait donc la meilleure solution de notre point de vue pour avoir un flux d’air le plus optimal possible. Les deux MF200R RGB présents à l’avant possèdent une vitesse de 800 tpm, un débit d’air de 90 CFM et une nuisance sonore maximale de 28 dBa. En ce qui concerne la compatibilité avec les refroidissements sous eau, ce Cooler Master H500 supporte les radiateurs de 120/140/240 mm sur le haut, 120 mm à l’arrière et 120/140/240/280/360 mm à l’avant. Cependant, le radiateur ne doit pas être très large si vous voulez le placer sur le haut, car la hauteur n’acceptera clairement pas les plus gros radiateurs.

 

 

En ce qui attrait au rétro-éclairage des ventilateurs, il est vraiment très puissant. Pour ainsi dire, une configuration sans presque aucune LED devient alors visible de nuit comme le montre les images au-dessus. On aura le choix de plus de 20 effets différents. Le légendaire Seamless Breathing est présent (passage fondu à toutes les couleurs), mais aussi la possibilité de fixer la couleur, puis d’autres effets plus différents (effet ralenti par exemple). À titre d’information, tout ceci peut être contrôlé depuis le HUB inclus dans le boîtier. Mais il est tout à fait possible de brancher les ventilateurs sur la carte mère pour contrôler le tout par un logiciel compatible (Asus Aura, Gigabyte RGB Fusion, MSI Mystic Light, Asrock Sync RGB) et ainsi avoir des effets de couleur proposés sur ces différents logiciels. En outre, les ventilateurs sont assez silencieux même une fois poussés à fond. Prochainement, nous publierons un test à part concernant la performance des ventilateurs de ce Cooler Master H500. Ce dernier est affiché au prix de 99,90 €, ce qui fait de lui le boîtier avec le meilleur refroidissement de base sous la barre des 100 €.

 

 

Conclusion

 

Cooler Master H500
9 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • Poignée de transport
  • Verre trempé
  • Système de porte pour les faces latérales
  • Cache alimentation et cage HDD amovibles
  • Anti-vibration
  • Façade mesh
  • Flux d'air
Contre
  • Vitre en acrylique à l'avant
  • Cache alimentation en plastique
  • Support watercooling en face supérieure
  • Sous optimisation du flux d'air des ventilateurs fournis à l'avant
Design
Silence
Refroidissement
Stockage
Assemblage
Qualité de Fabrication
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Voir commentaires (5)
5 Comments
  1. Phntm

    2019-09-30 at 10 h 41 min

    Merci pour le test ! Quels sont ses concurrents directs, dans la gamme « boîtier avec un bon air flow » ?
    Aussi, quelles sont les différences avec le P et le M (d’une façon succincte), allez-vous les tester ?

    Merci !

    • Wanrim

      2019-10-01 at 19 h 09 min

      Avec plaisir ! Dans la même gamme de prix on peut retrouver les Eclipse P400A / Aerocool P7-C0 ( Pro ) voir le Corsair iCue 220T avec un bon air flow ( je ne les ai pas tous eu entre les mains ).
      Pas de test prévu pour ses deux grands frères, mais dans l’ensemble ils sont plus spacieux ( meilleur câble-management, gros watercooling sur le haut ), tout en métal pour la version M et surtout beaucoup plus lourds. Mais dans l’ensemble ils sont assez proches, niveau performance de refroidissement c’est EXACTEMENT la même chose 🙂

      • Phntm

        2019-10-05 at 17 h 46 min

        J’ai le temps avant de me refaire une config’ mais c’est dans « les tuyaux » dans ma tête. Et j’essaye de trouver un bon boitier, plutôt classe (plus classe que « G4M3RZ » quoi) voir sobre, et avec un bon airflow. Le meilleur étant un équilibre airflow / silence, mais une préférence pour le premier, quand même (si c’est pour être silencieux et chauffer… Bof). C’est assez compliqué, car il y a une bonne concurrence et un choix teeeeellement large.

        Je vais regarder les différentes références données, merci encore !

  2. Frank

    2019-10-03 at 21 h 07 min

    Article d’exception écrit par une personne d’exception

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware