Brèves

Cadence of Hyrule : Le crossover improbable

Rédigé par le

Cadence of Hyrule : Le crossover improbable

Quand Crypt of the Necrodancer rencontre Hyrule

 

Annoncé durant le Nintendo Direct de l’E3, le jeu Cadence of Hyrule est un crossover inattendu entre deux licences célèbres développé par Brace Yourself Games. Dans la nuit du 13 juin 2019, cet OVNI est apparu dans le Nintendo store de la Switch. Pour vous resituer le contexte, Crypt of the Necrodancer est un jeu indépendant sorti sur Steam sorti en avril 2015. Jeu d’aventure rogue-like doté d’une cadence rythmique, il a su faire se place dans la bibliothèque de nombreux joueurs.

 

Cadence est de retour pour de nouvelles aventures

 

Après quelques patches et un DLC à succès, nous étions sans réelles nouvelles de l’éditeur jusqu’à cette conférence. Dans Cadence of Hyrule, nous ferons l’impasse sur une grande partie du côté rogue-like. Bien que le jeu reste évidemment basé à 100% sur la rythmique (que vous pouvez désactiver nldr). On a affaire ici à un rapide RPG où la progression en cas de mort est partiellement sauvée.

Pour démarrer le jeu, seule Cadence a su se frayer un chemin (malgré elle) dans le monde d’Hyrule. Laissant de côté Aria, Melody et ses autres compères, elle devra cette fois-ci compter sur Link et Zelda pour l’épauler. Les protecteurs d’Hyrule habitués de l’Ocarina vont devoir s’habituer au Luth et aux sons électros pour sauver le monde. Par ailleurs, notre ennemi sera cette fois, Octavo, un barde ressemblant de très loin à Vaati version Minish.

 

Octavo de Cadence of Hyrule

J’aurais préféré Vaati quand même

Le jeu en vaut-il la peine ?

Outre le fan service débordant du jeu, on s’adapte très vite à ce gameplay hybride et on retrouve le plaisir originel d’un jeu Zelda. Concernant la musique, partie intégrante du jeu, on retrouve parfaitement la patte de Danny Baranowsky. Le compositeur de la bande son de Crypt of the Necrodancer signe une fois encore une musique de qualité. Cependant, pour une raison très étrange, le jeu est extrêmement court. Seulement 4 donjons relativement simples et une carte très petite s’offrent à vous. Pour une première ébauche, on envisagera environ quatre à cinq heures de jeu pour un final à 80%.

 

charte graphique cadence of hyrule

Un style que l’on reconnait bien

 

Pour l’anecdote, à la fin du jeu, un classement s’offre à vous et affiche d’ores et déjà un speedrun record sous la barre des 30 minutes. De quoi vous donner une très nette idée de la rapidité du jeu. Vendu sur le Nintendo store pour la somme de 24.99 euros, on espère tout de même un DLC ou une mise à jour de contenu. En dehors de cela, il faudrait considérer le jeu comme un passe-temps à faire une fois avant de le laisser de côté. On notera cependant une attention des plus particulière aux musiques, qui, quant à elles, sont irréprochables. Une déception en demi-teinte pour attendre Link’s Awakening le 20 septembre prochain.

 

Un remix appréciable de la musique de la Vallée Gerudo

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Brèves