Jeux Vidéo

Test – We. The Revolution : représentez la justice pendant la Terreur

Rédigé par le

Test – We. The Revolution : représentez la justice pendant la Terreur

We. The Revolution : un jeu de pouvoir au cœur de la Révolution et de la Terreur

 

We. The Revolution nous est proposé par un studio polonais répondant au nom de Polyslash et édité par Klabater. Il s’agit d’un jeu vidéo sorti du PC via la plateforme Steam en mars dernier, et encore en développement sur PlayStation 4, Nintendo Switch et Xbox One. Nous sommes ici sur un jeu du genre aventure-point & click qui nous plonge au cœur d’une période très connue de l’Histoire de France, celle de la Révolution. Ici, la violence secoue la capitale et vous, Alexis Fidèle, êtes juge d’un tribunal révolutionnaire.

 

We. The Revolution

 

Révise ton histoire avec We. The Revolution

Et comme ils sont loin ces cours d’histoire !! C’est en regardant le Bazar du Grenier que l’envie de tester ce jeu m’a pris. Déjà, j’étais séduite par l’univers, les graphismes polygonaux et surtout, surtout, je n’étais pas du tout d’accord avec le YouTubeur quant aux choix qu’il faisait. Il fallait donc remédier à cela et réaliser mes propres choix. Dès l’introduction, on constate que le pauvre héro, Alexis Fidèle n’est qu’un ivrogne accro aux jeux aux yeux de sa famille et de ses « amis ». Je me devais de redorer son blason auprès des siens et surtout, d’être un juge moral prenant les bonnes décisions !

 

« Que la pique du peuple brise le sceptre des rois ! »

Georges Jacques DANTON

 

Sauf que voilà, réussir à plaire à tout le monde, c’est compliqué. Si vous allez trop contre l’encontre du Jury par exemple, vous pourrez vous voir destitué de vos fonctions et c’est là que le jeu est fichtrement bien fait, car il joue surtout avec notre propre conscience. Tout doit être étudié, les faits, la situation politique, géopolitique, les victimes, les accusés. Tout cela ne serait-il pas un coup monté ? Essaie-t-on de faire disparaître cet homme ? CIEL ! Est-il partisan des Jacobins ? Pourquoi donc le Jury veut-il guillotiner cette personne alors qu’au vu des faits, elle est innocente ? Il vous faudra bien réfléchir, à chaque procès. Petit moment culture, le saviez-vous ? Mais au cours de la Révolution Française, environ 500 000 personnes ont été emprisonnées et approximativement 100 000 exécutées ou victimes de massacres, dont environ 17 000 guillotinés, 20 000 à 30 000 fusillés, parfois sans jugement, parfois sans faits, sans preuves. Ah, délation ! Vous comprenez sans doute pourquoi on appelle cette période la Terreur, avec un grand T, parce qu’ils déconnaient moyen quand même…

 

« Un peuple n’a qu’un ennemi dangereux, c’est son gouvernement. »

Saint-Just

Mais revenons un instant sur la Révolution Française (la vraie), et voyons ce que nous dit par exemple Wikipédia à son sujet : « Plusieurs facteurs ont permis le déclenchement de la Révolution française. On parle de causes structurelles profondes, auxquelles se sont combinées d’autres causes dues à la conjoncture de la période. La révolution n’est pas due à un seul événement mais à un ensemble d’événements qui, associés, ont créé un choc suffisamment important pour occasionner des transformations irréversibles dans la conception de l’organisation du pouvoir politique, de la société et des libertés individuelles.Très mécontent de l’injustice sociale, fiscale et politique qu’il subit, le tiers état (98% des Français, quand même !) détruit l’Ancien Régime et la monarchie absolue qui caractérisaient jusqu’alors la France. Mais la reconstruction d’une France nouvelle et la stabilisation politique vont demander une dizaine d’années et créer des luttes politiques et sociales entre les Français. » Hum, je serais tentée de dire que l’Histoire n’est qu’un éternel recommencement ? En bref, le peuple, il en avait gros !

 

We. The Revolution

 

Des faits, rien que des faits

Mais parlons maintenant du jeu en lui même. Vous êtes juge, de ce fait, vous présidez des procès, et ces derniers se dérouleront toujours de la même façon. Vous êtes assis face à l’accusé, le Jury est là. Sur votre bureau, vous aurez des documents a étudiés : les faits, les récits des témoins, des notes, le chef d’accusation, des preuves à convictions. Grâce à tous les éléments (oui c’est un jeu où il faut lire hein), vous devrez regrouper les faits. Plus vous aurez juste, plus vous débloquerez de questions pour l’accusé. Plus vous vous tromperez, moins vous aurez de questions et bien évidemment si vous vous plantez sur toute la ligne, vous ne pourrez rien faire, si ce n’est vous fier seulement et uniquement à vos documents… Ensuite, vous devrez faire vos rapports puis, déclarez la sentence, ou non, de l’accusé. Au départ, on reste dans le soft avec des vols de coffres, un commerçant peu scrupuleux… Disculpation, prison… Mais vite, très vite, les choses se corsent quelques peu avec l’arrivée de la peine de mort, par guillotine. Vous, Alexis Fidèle, avez entre les mains la liberté d’hommes et de femmes, et surtout leurs vies ! Il vous faudra donc jongler entre la justice, mais aussi avec votre soif de pouvoir en grimpant au sein de la hiérarchie révolutionnaire. Alors bon, déjà, vos journées ne sont pas au top du top, vous jugez des gens dans un contexte politique LÉGÈREMENT tendu MAIS EN PLUS, vos amis et surtout votre famille, en rentrant le soir, viendront critiquer certaines de vos décisions. Le soir justement, vous aurez le choix entre certaines activités et ces fameuses activités ne seront pas aux goûts de tous car là encore, on ne peut pas satisfaire tout le monde.

 

« La royauté est anéantie, la noblesse et le clergé ont disparu, le règne de l’égalité commence. »

Robespierre

En plus des divers procès qui rythment le jeu, vous aurez également à convaincre des foules et d’autres personnages. D’autres choses vous attendent, comme le fait de pouvoir personnaliser votre propre sceau (ça c’est la classe), créer une statue à ériger, faire quelques parties de jeu de dés et j’en passe. Plus vous avancerez dans le jeu et plus vous débloquerez de nouveaux systèmes de gameplay. On retrouve par exemple la section « complots », qui propose notamment des actions à réaliser avec divers approches. Le « contrôle de Paris » qui vous demandera de prendre possession de différents quartiers de la capitale et pour finir des batailles au tour par tour tactiques. Notons d’ailleurs que le patch 1.2.2 a été déployé cette semaine.

 

We. The Revoluton

 

Dans We. The Revolution, tout est une question d’équilibre. Êtes-vous prêts à faire face à une France en colère ?

 

Conclusion

We. The Revolution est un petit jeu qui a tout d’un grand ! J’ai passé pour le moment 4 heures dessus et l’engouement du début ne m’a pas quitté. Entre conscience personnelle et obligations, l’équilibre est fragile, instable, et chaque décision que vous prendrez vous fera vous questionner sur votre propre perception. C’est un jeu intelligemment réalisé, bien mené, historiquement accurate et très agréable ! Vous le retrouvez donc sur Steam au prix de 19,99€ et croyez-moi, il les vaut bien ! Pour rappel, le jeu sortira aussi sur consoles, même si les dates de sorties n’ont pas encore été annoncées.

 

Silver Award

 

We. The Revolution
7 Le testeur
0 La communauté (0 Votes)
Graphisme
Scénario
Gameplay
Contenu
Ce qu'on en dit Connectez-vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Jeux Vidéo