Audio

Test – Trust GXT 252 emita

Rédigé par le

Test – Trust GXT 252 emita

Un micro simple mais performant, fourni avec un bundle exemplaire

 

Trust est une entreprise qui propose un grand nombre de produits liés à la vie numérique comme des accessoires et périphériques pour ordinateurs, téléphones mobiles et même pour les maisons connectées. Son but est de proposer des produits offrant un bon rapport qualité/prix.

Ici, nous allons nous concentrer sur un produit de sa branche gaming : le microphone GXT 252 emita. De part sa numérotation, il est le représentant « haut de gamme » de cette branche. Le GXT 252 emita est un micro de type cardioïde (ne capte que dans une direction) et se destine avant tout pour les streamers/podcasters mais aussi pour n’importe quel joueur cherchant du bon matériel.

 

Unboxing

Le GXT 252 emita est livré dans une mallette de transport dont la poignée est protégée par de la mousse sur trois faces, l’ensemble étant recouvert par le carton d’emballage. La mallette est de qualité correcte : celle-ci, ainsi que la poignée, sont en plastique rigide noir. Ses arêtes sont en aluminium, ce qui devrait offrir une bonne rigidité à l’ensemble. Elle sera bien utile si vous venez à devoir vous déplacer avec le micro et ses accessoires. Le contenu de la mallette est reparti sur deux niveaux : le premier contient le microphone, son support, une mousse anti-vent, un câble USB et la tige du pied. Le second contient les différentes notices, un filtre anti-pop et la base du pied.

 

 

Le microphone est cylindrique avec une base noir et une grille argentée, plus aplatie à l’avant et l’arrière, cerclée d’une bande en aluminium faisant le tour des côtés par le dessus. Le GXT 252 emita utilise un connecteur USB-B 2.0, un type que l’on ne croise plus trop de nos jours à part sur les imprimantes et scanners mais il a le mérite d’être l’un des connecteurs USB les plus robustes. Le câble USB fourni fait 1,8 m de long et il est plutôt souple malgré son épaisseur.

Le support du micro fait office d’anti-vibration, cela est rendu possible par le maintien de l’élément central via 2 câbles élastiques sur quatre points d’accroche. Le support peut s’incliner sur un axe (vertical) et se verrouille grâce à une mollette de serrage. Celui-ci viendra se visser sur son pied, le pas de vis quant à lui est similaire aux perches à micro présentes sur le marché, assurant donc leurs compatibilités. Pour insérer le micro dans son support, il suffit de rapprocher les cadres rectangulaires pour élargir l’élément central. Le micro est bien maintenu grâce au serrage naturel du support ainsi qu’à la présence d’une mousse sur le bord intérieur. Il faudra alors exercer une petite pression sur celui-ci pour permettre la rotation. Comme écrit dans la notice, il faudra que le micro soit orienté du côté où il y a le petit logo cardioïde.

La marque vend par ailleurs une perche sous la référence GXT 253 pour une mise à niveau sans accroc. Il existe aussi une déclinaison « plus » du micro, qui sera entièrement noir et qui contiendra la perche mentionnée plus tôt dans son bundle.

 

 

Le pied du micro est entièrement métallique et son montage est simple : visser le support, la tige et base. La base est lourde (moulage en fonte) avec environ 1 075g sur la balance pour un micro qui en fait environ 290 g. Cela assurera une bonne stabilité de l’ensemble. La base possède six patins durs sur son pourtour mais j’aurai préféré un/des patins souples, un peu comme ce que l’on peut trouver sur le Blue Yeti, car quitte à proposer un support anti-vibration, autant que la base en fasse de même car plus un matériau est rigide plus il a tendance à transmettre les vibrations. De plus, les six patins peuvent rendre la base bancale sur des surfaces qui ne sont pas totalement planes même si cela ne devrait pas poser de problème.

La mousse anti-vent, en plus de sa fonction, permet d’avoir un rendu totalement noir. Celle-ci cachera donc totalement la grille du micro mais aussi la petite diode bleu qui notifie que le micro fonctionne, puisque cette diode se trouve à l’intérieur de la grille (assez discrète). Le filtre-anti pop arbore le logo de la branche gaming de la marque et viendra, quant à lui, se fixer sur la tige du pied avec un système de serrage à pas de vis qui parait étonnamment grand au premier coup d’œil mais cela est probablement pour des raisons de compatibilité avec d’autres pieds/perches. Le bras du filtre est articulé et plutôt long, assez pratique pour pouvoir le placer à sa convenance.

 

 

Caractéristiques et comparaison

Le GXT 252 emita est un micro à condensateur relativement compact avec 160 mm de hauteur et 47 mm de diamètre. C’est un microphone mono avec un pattern cardioïde. Il est donné pour une plage de fréquences de 18 à 21000 Hz avec un échantillonnage de 16 bits 48000 Hz. Sur sa fiche technique, il est indiqué qu’il intègre une fonctionnalité de réduction de bruit.

Ici, je compare le GXT 252 emita à mon Blue Yeti (blackout), une référence assez connue et appréciée. Le GXT 252 emita est un microphone qui ne fait que ce qu’il a à faire sans fioriture contrairement au Blue Yeti qui embarque quelques fonctionnalités intéressantes comme un réglage du gain ou la possibilité d’avoir un retour micro via une prise jack intégrée. La partie microphone du GXT 252 emita est beaucoup moins imposant que le Blue Yeti (un genre de gros dragée oblong) mais sa base l’est plus. Son centre de gravité est beaucoup plus bas et par conséquent plus stable. Les deux microphones s’utilisent de manière horizontale (on parle sur le côté et non sur le dessus).

J’ai réalisé deux comparaisons : la première avec ma voix et la deuxième avec un bruit blanc. Pour l’enregistrement, j’utilise OBS car il me permet d’enregistrer dans un même fichier et sans compression les deux microphones sur des pistes différentes et en même temps pour une meilleure comparaison. Une fois enregistré, je sépare les pistes audio des deux microphones pour ensuite faire une normalisation (peak) du volume des pistes toujours dans le but de mieux comparer les enregistrements. D’ailleurs, cela permet de voir que, à paramètres logiciel identiques et, pour le cas du Yeti, un réglage en cardioïde et aucun gain, que le GXT 252 emita capte un volume toujours supérieur compris entre 5 et 6 dB de plus que le Blue Yeti.

Dans le premier cas, ma voix est retranscrite de la même façon au point que je ne serais pas capable de savoir à l’aveugle lequel des deux microphones a enregistré ce sample juste sur cet aspect. Par contre, il y a une différence notable qui les différencie : dans le cas du GXT 252 emita les bruits environnants sont très peu présents contrairement au Blue Yeti où ils sont perceptibles. Cela est très certainement dû à la réduction de bruit intégrée au GXT 252 emita, ce qui en fait un très bon micro pour de la voix.

Dans le cas d’un bruit blanc, les différences sont plus perceptibles. Pour rappel, un bruit blanc est un signal où toutes les fréquences sont présentes avec la même intensité. Dans le cas du Blue Yeti, le signal restitué me parait plus grave que l’original. Dans le cas du GXT 252 emita, le signal restitué semble étouffé avec une petite tendance vers les aiguës. Cette déformation doit aussi être due à la réduction de bruit appliquée par le micro.

 

Conclusion

Pour conclure, le Trust GXT 252 emita est un très bon micro, celui-ci a beau rester simple, il reste très efficace dans la tâche qu’il lui a été donné. Pour l’enregistrement de la voix, il parvient à faire mieux que le Blue Yeti, une référence établie dans le domaine, notamment car il capte moins les bruits environnants. Dans le cas d’une utilisation plus générale le Blue Yeti restera probablement un meilleur choix et cela est renforcé par les fonctionnalités supplémentaires offertes par ce micro.

Le GXT 252 emita est par contre livré avec un bundle exemplaire dans une mallette pouvant servir à son transport, tout y est (même la perche dans sa version « plus »). Le pied du microphone est très stable, peu de risque qu’il tombe si vous le cogner par inadvertance. Mais celui-ci est un peu encombrant si on le compare toujours au Blue Yeti, mais il est aussi plus stable que celui-ci. Prévoyez-lui une surface de 20 cm x 20 cm pour être large.

Concernant le prix, on le retrouve en ce moment entre 100 et 130 € selon les enseignes, un prix vraiment correct pour les prestations proposées. Comptez une dizaine d’euros supplémentaire avec la version « plus ».

 

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Audio