Brèves

Dice Throne : la saison 2 du jeu de dés Overwatch !

Dice Throne : la saison 2 du jeu de dés Overwatch !

Dice Throne : la saison 2 du jeu de dés Overwatch !

 

Il y a six mois, on vous présentait sur Vonguru la saison 1 du jeu de société Dice Throne de Nate Chatellier et Manny Tremblay, un très agréable jeu d’affrontement asymétrique avec des personnages badass à la Overwatch, mêlant mécaniques de jeu de dés (à la King of Tokyo) et de jeu de cartes. Le jeu avait particulièrement convaincu grâce à sa direction artistique, qui relevait admirablement ses qualités ludiques, et on attendait avec d’autant plus d’impatience la saison 2 de Dice Throne, dont le KickStarter venait de s’achever.

 

Dice Throne saison 2

 

Or je viens justement de recevoir la boîte massive – avec plus de trois kilos il s’agit probablement du jeu de société le plus lourd de ma collection – de cette saison 2 de Dice Throne, qui grâce au succès de la campagne KS, propose huit personnages au lieu des six d’abord envisagés : Gunslinger, Samurai, Tactician, Cursed Pirate, Artificer, Seraph et Vampire Lord. Comme on le voit, tous relèvent d’archétypes et d’univers geek différents, et les heureux possesseurs de la saison 1 sont invités à les mêler aux six héros précédents, Pyromancer, Barbarian, Moon Elf, Monk, Shadow Thief et Paladin.

 

Dice Throne saison 2

 

Ce qui frappe surtout avec la saison 2, c’est la volonté d’offrir un produit parfait : plus d’aide de jeu papier au dos blanc, de grands plateaux de héros bassement rectangulaires, de cartes Action impersonnelles ou de rangement anarchique des nombreux jetons. Désormais, chaque héros a son petit petit compartiment dans la boîte de Dice Throne, avec son boîtier individuel soigneusement thermoforgé pour que tout y ait sa place, les cartes action aux illustrations uniques, les compteurs de points de vie et de points de combat, les nombreux jetons différents, les dés encore plus travaillés que dans la saison 1, avec des faces de couleurs différentes et un effet nacré, parfois des tuiles de compagnon… Tout cela avec un plateau de héros épais, pliable, avec une forte identité graphique et dont la forme varie d’un héros à l’autre, et une aide de jeu rappelant aussi bien les pouvoirs que la complexité du héros, sa biographie, son matériel et les questions fréquemment posées sur la manière de le jouer.

Rien à redire, mais ce n’était pas assez pour les équipes de Roxley, qui ont également simplifié le livret de règles et l’ont doté d’un système de « succès », une liste où l’on peut cocher cinq exploits pour chaque héros, y compris ceux de la saison 1, et cinq succès généraux. Amusant. Surtout, maintenant que les boîtes de la saison 2 ont été envoyées aux pledgers (et seront bientôt mises en vente dans les boutiques physiques et surtout en ligne, on vous donnera le lien ici quand ce sera fait), Chatellier et Trembley vont pouvoir se pencher sur les autres additions promises, un mode solo et un mode coop, une companion app pour les succès, le décompte des points de vie et points de combat, peut-être une musique d’ambiance… et bien sûr les héros suivants ! Dice Throne est loin d’être définitif, et quand on voit la qualité de la saison 2, on ne peut qu’attendre avec délectation les nouveautés qui rendront ce jeu toujours plus incontournable.

 

Brèves

Doctorant en Littérature comparée, je prépare une thèse sur les enjeux principalement politiques, moraux et religieux du comics super-héroïque - et un livre sur Batman, en projet. Certaines de mes interventions dans des colloques sont disponibles sur mon LinkedIn. Par ailleurs cinéphile et sériephile affirmé, j'essaie au mieux de partager ces passions (et les détestations qui en découlent) sur VonGuru après l'avoir fait sur Cleek, persuadé que c'est dans cette activité de partage et de discussion que la culture trouve son sel.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Brèves