Brèves

Civilization VI : Gathering Storm : gare aux tempêtes

Civilization VI : Gathering Storm : gare aux tempêtes

Jouer avec le climat

 

Firaxis Games a annoncé récemment la sortie d’une nouvelle extension pour Civilization VI prévue, pour l’instant, sur PC pour le 14 février 2019. Pour les troglodytes, Civilization c’est près de 6 000 ans d’Histoire condensés dans un jeu vidéo de stratégie en tour par tour de type 4X (eXplore, eXpand, eXploit, eXterminate). Bâtir une civilisation à l’épreuve du temps est une tâche particulièrement ardue mais le studio a décidé de corser les choses en intégrant une dimension climatique et géologique dans Gathering Storm. En bref, les éléments vont se déchaîner et charge à vous de prendre les bonnes mesures pour sauver le territoire de jeu, empêcher la fonte des glaces et sauver la planète.

Outre le fait que cela s’inscrit tout à fait dans une actualité chaude (ou froide si vous habitez en France) les changements climatiques vont, comme on peut l’imaginer, fortement impacter le déroulé d’une partie et offrir de nouvelles opportunités : envahir une civilisation à peine remise d’une éruption volcanique, par exemple… Évidemment, le studio met à disposition des joueurs tout un panel de nouvelles technologies pour résister et tempérer ce type d’événements : canaux, barrages, etc.

Sinon, Gathering Storm rajoute une flopée de nouveautés ; pèle-mêle : neuf dirigeants, huit civilisations, des unités des doctrines et des technologies liées à une nouvelle ère, le 21ème siècle. En somme, on attend beaucoup de cette nouvelle extension qui nous permettra de se relancer dans des parties endiablées… jusqu’au bout de la nuit.

 

Brèves

Doctorant de 25 ans travaillant sur les jeux vidéo. Passionné par la littérature, les mythes et la culture vidéoludique. Amoureux de son île, Kallisté.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Brèves