Hardware

Test – Phanteks Glacier C350ip et réservoir R160

Test – Phanteks Glacier C350ip et réservoir R160

Le waterblock C350ip et le réservoir R160 de la série Glacier

 

Je vais passer en revue aujourd’hui, deux produits de la marque Phanteks, qui font partie de la série Glacier. Il s’agit du waterblock C350ip et du réservoir R160. Comme vous l’avez compris, ce sont des éléments qui viendront s’intégrer dans un système de refroidissement liquide. Sachez que si vous êtes sur le point de le concevoir, vous devrez ajouter un radiateur ainsi qu’une pompe à ces deux composants.

Phanteks dispose aussi de waterblocks GPU compatibles avec de nombreuses marques de cartes graphiques au sein de son catalogue.

 

Merci à Phanteks France pour la mise à disposition de ces deux exemplaires de tests.

 

WATERBLOCK C350ip ET RÉSERVOIR R160

Tout d’abord, examinons le waterblock C350ip. Début mars, Phanteks proposait deux nouveaux waterblocks : le C350ap et le C350ip, qui comme je l’ai dit dans l’introduction, font partie des produits de la série Glacier. La version C350ap est compatible avec les sockets AMD AM4/AM3(+)/AM2(+)/FM1/FM2(+) alors que la version C350ip, est elle, compatible avec les sockets LGA 2011(-v3), 2066 and 115x. C’est d’ailleurs cette dernière version qui passera sur notre table de benchs. Alors que leurs blocks précédents bénéficiaient d’un top transparent et compatible RGB, ces nouveaux produits disposent d’un top en acétal noir et font l’impasse sur le RGB.

Le filet est compatible avec des embouts standard G1/4 et la base en cuivre est recouverte de nickel. Le prix annoncé est de 69,90 €. Il est important de garder à l’esprit que les embouts ne sont pas livrés et qu’ils seront à acheter séparément. Cela vous permettra d’opter pour la taille qui correspond à votre circuit de refroidissement. À l’heure actuelle, il s’agit d’un choix fait par la plupart des marques de solutions de refroidissement liquide.

 

Le packaging est de très bonne qualité et respire le haut de gamme. La boite cartonnée très épaisse associée au bloc de mousse intérieur assure à votre produit d’être livré dans les meilleures conditions.

À l’intérieur, on retrouve le waterblock, la notice d’installation, une seringue de pâte thermique PH-NDC Phanteks, la plaque de fixation Intel ainsi que les différentes visseries. Comme c’est le cas lors de tests comparatifs, je n’utiliserai pas la pâte thermique fournie dans le bundle afin de conserver un protocole identique avec mes tests précédents.

 

Une fois les quatre écrous retirés, on peut découvrir l’intérieur du C350ip qui se compose de la partie haute (le top) ainsi que de la partie « froide » (la base) qui sera en contact avec votre processeur. Celle-ci a une épaisseur de 4 mm et dispose de 45 micros ailettes de 5 mm de hauteur. La qualité de la base est parfaite et comme vous pouvez le voir, elle bénéficie d’une finition dite « miroir ».
Le joint torique assure la parfaite étanchéité du bloc. Soyez prudent lorsque vous démonter votre waterblock de replacer ce joint correctement.

 

Passons à présent au réservoir R160 dont le packaging dispose des mêmes qualités de robustesse que celui du C350ip. Phanteks propose ce modèle en deux versions : l’une de 160 mm de hauteur (R160) et la seconde en 220 mm (R220). Leurs caractéristiques sont identiques et votre choix se fera en fonction de la place dont vous disposez dans votre boitier.

Notre exemplaire est compatible avec le système RGB via la bande LED fournie dans le bundle. Celle-ci n’est pas pré-installée permettant ainsi à l’utilisateur d’opter pour son utilisation ou pas.
Phanteks vous propose d’utiliser le réservoir tel qu’il est, si votre circuit liquide dispose déjà d’une pompe, ou de l’associer avec une pompe DDC Laing standard comme ce sera le cas pour ce test.

 

De plus, on retrouve également une fixation en croix permettant de placer votre réservoir à l’intérieur de votre boitier. Celle-ci est compatible avec les emplacements de 120 ou de 140 mm. La finition givrée du réservoir est du plus bel effet et le logo Phanteks a été placé sur un bord biseauté. Le réservoir disposant de plusieurs entrées et sorties, vous êtes libre d’opter pour la position dans lequel vous souhaiter l’installer.

 

Enfin, pour terminer ce tour d’horizon de ces deux produits, le réservoir dispose d’une plaque arrière en aluminium qui joue le rôle de dissipateur thermique mais qui lui assure par la même occasion une finition élégante. Le prix annoncé est de 99,90 € pour la version R160 et de 119,90 € pour le version R220. Passons à présent à l’installation de ces deux éléments dans notre circuit liquide.

 

INSTALLATION

D’abord, commençons par le réservoir sur lequel je suis venu insérer une pompe DDC Laing. En premier lieu, il m’a suffit de retirer les quatre vis à l’aide d’une clé Allen. Veillez à ne pas oublier de remettre correctement le joint torique au risque de ne pas assurer une parfaite étanchéité. Phanteks fourni quatre vis plus longues permettant de fixer le dissipateur thermique à l’arrière de la pompe. Pour les tests, je suis venu le placer en position haute sur un radiateur EK Coolstream de 480 mm de hauteur.

 

Pour le waterblock C350ip, vous devrez dans un premier temps insérer les quatre vis de fixation à travers la plaque de rétention. Celle-ci vient prendre place à l’arrière de votre carte mère. Les pads en mousse sont là pour éviter les courts-circuits avec les composants situés derrière le socket. Comme vous pouvez le voir, ces vis se place dans l’encoche qui correspond au socket de votre carte mère (LGA-775, LGA-11xx ou LGA-1366). Une fois en place, insérez les quatre cylindres en plastique et ensuite serrez votre waterblock.

Le système de serrage permet une pression uniforme grâce aux écrous de blocage. Personnellement, je ne suis pas fan de ce choix de fixation. Je préfère largement une fixation indépendante sur laquelle vient de se placer le waterblock.

 

Je peux à présent passer à la parti la plus intéressante : les performances de ce nouveau duo.

 

LE PROTOCOLE DE TEST

Voici les infos sur le protocole que j’utilise dorénavant pour les différentes mesures.

Ce qu’il faut savoir avant toute chose :

  • le connecteur CPU Fan est paramétré en mode PWM (options du bios) et sur le CPU Fan Profile : standard.
  • si je veux les faire tourner à leur vitesse maximale, j’opte pour le port blanc FS_FAN1 (Full Speed FAN).
  • mon exemplaire du 7700K est cadencé à 5 GHz et dispose d’une tension de 1.21 volts dans le bios. Le CPU est delid avec du Liquid Metal entre le IHS et le Die.
  • les tests sont réalisés trois fois avec un intervalle de trente minutes. Je fais la moyenne des deltas obtenus.
  • afin de relever la température ambiante, c’est une sonde de type K qui est placée à dix centimètres du ventilateur le plus proche des embouts du radiateur.
  • la température du processeur est relevée avec le soft Hardware Monitor PRO et j’opte pour celle du CPU pack. C’est celle qui me parait la plus pertinente.
  • les radiateurs sont toujours placés dans la même position.
  • le résultat des mesures de températures est indiqué sous la forme d’un delta : T° du CPU – T° de la sonde K.
  • la pâte thermique utilisée est de l’Arctic MX-4.

 

Le protocole que j’utilise pour les tests

  • mise sous tension de la configuration et celle-ci reste en IDLE durant quinze minutes afin de trouver un équilibre en ce qui concerne la température du processeur ainsi que celle du liquide se trouvant à l’intérieur du kit.
  • je lance ensuite dix minutes le test de stress powerMAX en AVX de CPUID. Pourquoi 10 minutes ? car après sept, huit minutes, la température ne varie plus (utilisation 100% des cores).
  • je mesure les nuisances sonores durant les deux dernières minutes car c’est à ce moment que la température est la plus haute et donc que les nuisances sont susceptibles d’être les plus importantes.

 

LES RÉSULTATS DES TESTS

Voici la configuration sur laquelle ce kit sera testé :

  • Carte mère : Asus Maximus IX APEX
  • Processeur : Intel i7 7700K à 5 GHz (50×100 MHz) 1.21v
  • Mémoires : GSKill 3600MHz 15-15-15-35 (uncore 4000 MHz)
  • Carte graphique : MSI GTX 710
  • Alimentation : CORSAIR AX1600i
  • Pâte thermique : Arctic MX-4
  • Ecran : Acer GD245HQ
  • Système de refroidissement : radiateur EK LC Solution Colstream PE 480 mm surmonté de 4 ventilateurs Scythe SY1225SL12SH (1900 RPM / 110,31 CFM)
  • Système d’exploitation : Windows 10 64bits

 

Il s’agit ici de mesurer les performances du waterblock en comparaison avec le EK-Supremacy qui équipe ma configuration de test depuis plusieurs années.

 

D’ici quelques semaines, d’autres waterblocks viendront s’ajouter à ce comparatif. Les quatre ventilateurs ont été exploité à leur vitesse maximale, c’est-à-dire à 1900 RPM, afin d’obtenir les meilleures performances.

 

LES RÉSULTATS COMPARATIFS

Voici les tableaux comparatifs des différents kits de refroidissement liquide qui sont passés entre mes mains. À ce sujet, n’oubliez pas que dans ce test, le radiateur est un modèle de 480 mm.

Tableau des résultats en IDLE

Tout d’abord, les températures relevées quinze minutes après avoir mis le PC sous tension. Le résultat est indiqué sous la forme d’un Delta qui correspond à la T° du processeur – T° de l’air.

RÉSULTATS COMPARATIFS en IDLE
Delta
EVGA CLC 280 (Fan max. 2200 RPM)5.1
EK MLC Phoenix 280 (Fan max. 2000 RPM)5.2
bequiet! Silent Loop 280 (Fan max. 1644 RPM))5.8
Phanteks C350ip + EK Colstream 480 (Fan max. 1900 RPM)6.3
RAIJINTEK Orcus 240 (Fan max. 1800 RPM)
6.5
EK Supremacy + EK Colstream 480 (Fan max. 1900 RPM)6.7
EVGA CLC 280 (Fan min. 1020 RPM)6.9
THERMALTAKE Water 3.0 280 (Mode normal)7.1
bequiet! Silent Loop 280 (PWM profil standard)7.6
THERMALTAKE Water 3.0 280 (Mode silence)7.7
EK MLC Phoenix 280 (PWM profil standard)
8.8
RAIJINTEK Orcus 240 (PWM profil standard)
9.1

 

On se retrouve avec un delta dans la moyenne haute de notre tableau.

Tableau des résultats en LOAD

 

Ensuite, il s’agit des températures relevées après 10 minutes du soft powerMAX. Le résultat est indiqué sous la forme d’un Delta qui correspond à la T° du processeur – T° de l’air.

RÉSULTATS COMPARATIFS en LOAD
Delta
EK MLC Phoenix 280 (Fan max. 2000 RPM)36.9
EVGA CLC 280 (Fan max. 2200 RPM)38.8
EK Supremacy + EK Colstream 480 (Fan max. 1900 RPM)40.4
Phanteks C350ip + EK Colstream 480 (Fan max. 1900 RPM)41.1
EK MLC Phoenix 280 (PWM profil standard)
41.6
bequiet! Silent Loop 280 (Fan Max. 1644 RPM)42.2
bequiet! Silent Loop 280 (PWM profil standard)43.1
EVGA CLC 280 (Fan min. 1020 RPM)43.6
THERMALTAKE Water 3.0 280 (Mode normal)44.2
RAIJINTEK Orcus 240 (Fan Max. 1800 RPM)
44.3
RAIJINTEK Orcus 240 (PWM profil standard)
47.8
THERMALTAKE Water 3.0 280 (Mode silence)48.4

 

Notre circuit « home made » se place en bonne position. Je cherche à mettre la main sur un radiateur de 240 ou de 280 mm afin d’avoir une comparaison plus significative. En terme de performances brutes, le Phanteks C350ip se place juste derrière le EK Supremacy.

Tableau des nuisances sonores

Finalement, le relevé des nuisances sonores mesurées à l’aide d’un sonomètre.

RÉSULTATS COMPARATIFS des nuisances sonores
EK MLC Phoenix 280 (PWM profil standard 1209 RPM)
38.2 dBA
bequiet! Silent Loop 280 (PWM profil standard 1053 RPM)39.9 dBA
THERMALTAKE Water 3.0 280 (Mode silence 594 RPM)41.0 dBA
THERMALTAKE Water 3.0 280 (Mode normal 845 RPM)42.1 dBA
RAIJINTEK Orcus 240 (PWM profil standard)
42.3 dBA
EVGA CLC 280 (Fan min. 1020 RPM)44.1 dBA
RAIJINTEK Orcus 240 (Fan Max. 1800 RPM)
50.1 dBA
bequiet! Silent Loop 280 (Fan Max. 1644 RPM)51.7 dBA
EK MLC Phoenix 280 (Fan max. 2000 RPM)54.7 dBA
Phanteks C350ip + EK Colstream 480 (Fan max. 1900 RPM)56.7 dBA
EVGA CLC 280 (Fan max. 2200 RPM)64.5 dBA

 

En terme de nuisance, pas de surprise, les quatre ventilateurs se montrent bruyant à pleine vitesse.

 

CONCLUSION

Phanteks nous propose deux produits vraiment très intéressant. Tout d’abord un mot sur le réservoir Glacier R160 qui m’a laissé une très bonne impression. Si vous êtes un habitué des systèmes de refroidissement liquide, vous savez que la plupart des réservoirs ont une forme cylindrique et ils ont la fâcheuse tendance à tous se ressembler. Phanteks propose ici un élément modulable de par sa position et qui accueillera une pompe DCC Laing si vous le désirez. Le dissipateur noir, en plus de jouer un rôle thermique, assure une finition parfaite au produit. Petite remarque, vous devrez juste prévoir un entonnoir pour le remplissage de votre circuit liquide.

Le waterblock C350ip s’est montré performant et d’une finition exemplaire. Il faut souligner la volonté de Phanteks de proposer des produits de qualité et cela se remarque dès l’ouverture de la boite.
L’écart de température face au EK Supremacy est infime et lui permet de revendiquer une place de choix dans votre circuit de refroidissement. Juste un bémol sur la fixation. Autant le système de serrage uniforme est une excellente chose, autant le système de rétention arrière ne m’a pas pleinement convaincu. Excepté ce ressenti personnel, on se retrouve face à deux excellents produits.

Pour conclure, j’attribue donc un Vonguru d’or au réservoir R160 et un Vonguru d’argent pour le waterblock C350ip.

Waterblock C350ip
8 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • Le rapport qualité/prix
  • Le packaging
  • Les performances
Contre
  • Le système de fixation
En quelques mots...
Phanteks nous gratifie d'un très bon waterblock qui s'intégrera très facilement dans votre circuit liquide.
Design
Qualité de Fabrication
Performances
Nuisances sonores
Rapport qualité / prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Reservoir R160
9 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
  • Excellente finition
  • Modulable
Contre
  • Prix
En quelques mots...
Le réservoir Phanteks R160 est un excellent produit, bénéficiant d'une finition exemplaire, modulable pour s'intégrer à votre configuration et disposant d'un design hors norme.
Design
Qualité de Fabrication
Performances
Nuisances sonores
Rapport qualité / prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Hardware
@overclex

Fan d'overclocking, je vais tenter au fil des brèves et des articles de vous faire découvrir ma passion.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware