Culture Geek

Escape Box : Dinosaures, l’escape room pour enfants dans votre salon !

Escape Box : Dinosaures, l’escape room pour enfants dans votre salon !

Escape Box : Dinosaures, l’escape room dans votre salon !

 

Préhistoire d’une escape box

Il existe trois manières de transformer votre salon en escape room : faire appel à une société de divertissement pour qu’elle procède à son installation, voire à son animation, tout faire vous-même, de la confection des énigmes à leur mise en scène, ou commander une escape box, comme celles proposées par 404 Éditions. Pour dix euros, celles-ci vous fournissent un scénario et des énigmes, vous laissant le soin de les intégrer à l’espace de votre choix. Un entre-deux qui a le mérite d’être moins coûteux que la première solution, et moins éreintant que la deuxième… à la condition que cette escape box soit à la hauteur, bien entendu.

Nous avons donc testé l’escape box : Dinosaures, éditée par 404 Éditions, une escape box orientée vers un public enfantin (encadrés par un Maître du jeu plus âgé), afin de saisir pleinement le concept et de vous en exposer les avantages, et les éventuelles limites ?

Il faut savoir que 404 Éditions n’en est pas à son coup d’essai, avec trois escape box adultes et trois enfants publiés pour l’heure (et bien sûr plusieurs autres à venir). Or la première, Zombies, avait reçu un accueil mitigé, en particulier à cause (d’après les critiques que j’en ai lu) de la qualité du matériel, du peu d’inventivité de certaines énigmes, et de l’absence de lien entre ces dernières et le thème, ce qui est évidemment dommageable à une époque où les Unlock !, Exit et autres Deckscape multiplient les efforts et les tentatives de raconter une histoire par leurs énigmes-mêmes, et ce avec un dispositif assez minimaliste.

Mais avec une bonne dose de créativité, il y avait matière à faire quelque chose de très bien… Plutôt que de renoncer au concept, après tout formidable, 404 Éditions avait préféré le peaufiner en prêtant la plus grande attention aux reproches qui lui avaient été adressé, tout en mettant mieux en valeur ce qui avait pu être apprécié. À nous de voir quel est le résultat temporaire de ces réflexions, puisque Dinosaures est la dernière escape box parue, et disponible directement sur le site de l’éditeur.

 

Escape Box Enquête Escape Box Espion

Contenu de l’escape box

En acquérant une escape box Dinosaures, on reçoit donc une boîte cartonnée, contenant un plan-poster, un deck de 40 cartes et un livret de règles. Et ce qui frappe d’abord, surtout quand on a entendu les reproches adressés à l’escape box Zombies, c’est la qualité du matériel, annoncée dès la boîte étonnamment propre à inspirer confiance pour un jeu à 10 euros. Tout est épais, plastifié, même les règles, et il n’y a pas jusqu’au thermoformage rouge (pour coller à la couleur des cartes) qui ne donne bonne impression.

On est donc loin du matériel jetable qui avait pu être dénoncé. Certes, le scénario présent dans la boîte ne pourra être résolu qu’une fois avec les mêmes enfants, mais rien ne vous empêchera de le faire vivre à d’autres enfants, ou de le prêter à d’autres parents, animateurs, grands frères/grandes sœurs…

 

La mise en place

Si le livret de règles est aussi épais, c’est qu’en plus de détailler toutes les énigmes (et ainsi de faire figure de compagnon pour le Maître du jeu), il abonde en consignes et conseils pour mettre en place le scénario de l’escape box. On y trouve ainsi la définition d’un MJ, le rappel du rôle des enfants, un déroulement général de la partie en onze points, de la découverte du scénario à l’éventuelle victoire des enfants, bref une parfaite initiation même pour les personnes tout à fait ignorantes de ce qu’est un escape room.

Cette partie ne constitue néanmoins pas qu’un « escape pour les nuls », elle donne des conseils clairs et sensés pour amuser les enfants sans les frustrer, et sans risquer la démolition de l’appartement. Il ne faudrait pas que votre public commence à déplacer les meubles, à sortir les coussins de leurs housses, à vider les trousses, à fouiller vos papiers, bref il faut l’inciter à jouer avec un relatif ordre, et cela se fait d’abord par la disposition intelligente des cartes à trouver. Si vous en cachez une sous un meuble et que les enfants la trouvent, il est normal qu’ils commencent à déplacer tous les meubles. Et de même avec une carte dans un livre.

Pour exploiter des lieux un peu dangereux, il faut que les cartes y soient partiellement visibles et à hauteur des enfants : une carte dans un livre devra en sortir nettement, une carte sous un meuble devra pouvoir être aperçue sans effort. Par contre, les autres lieux sont votre cour de récréation, toujours avec cet impératif en tête de ne pas rendre la quête impossible. Une carte dans une jaquette de DVD rangée dans la dvdthèque ne sera jamais trouvée. Mais une carte sous une nappe, ou dans une enveloppe collée sous une table, raviront les enfants qui les auront trouvées.

 

Escape Box règles

 

La cache est le moment où le Maître du jeu joue. Il peut utiliser les objets d’une pièce à vivre qu’il pense propice au jeu, ou les confectionner avec plus ou moins d’efforts pour décorer la pièce en question, la thématiser. Les magasins de jouets regorgent d’éléments autour des dinosaures, qui peuvent être acquis ou servir de source d’inspiration. Mais même s’il ne souhaite pas s’embêter, il existe de nombreuses manières créatives d’utiliser une pièce, par exemple en cachant une carte dans un objet qui ne serait pas à son emplacement normal (et si ce DVD de Jurassic Park, curieusement placé avec les disques au lieu d’être sur son étagère, dissimulait quelque chose ? et l’explorateur dévoré par les dinosaures, dont une pile de vêtements en désordre rappelle la disparition, avait peut-être mis quelque chose dans une poche ?), en jouant une bande-son sur un téléphone caché quelque part, et recouvrant une carte…

Pour vous aider au mieux, le livret de règles précise même lesquelles des 22 cartes cachées doivent l’être soigneusement, et lesquelles peuvent être un peu plus faciles à trouver, et lesquelles peuvent éventuellement être d’emblée révélées.

Il faut préciser que dans le scénario Dinosaures, les explorateurs vont visiter différents lieux. Il est donc possible de cacher des cartes dans différentes pièces, et d’autoriser le passage à la pièce suivante une fois que cela sera permis par une énigme résolue. Cela accroîtra l’impression de progression, et évitera l’éternel problème des escape rooms, la découverte trop tôt d’énigmes utiles seulement à la toute fin, sur lesquelles on réfléchit et on doute en perdant du temps, au point qu’un MJ doit nous sortir du jeu en expliquant qu’elles sont inutiles pour le moment… Ce n’est bien sûr pas indispensable, il peut aussi être amusant pour les enfants de reconstituer les énigmes une fois toutes les cartes trouvées, à chaque MJ d’aviser selon ses préférences !

 

Escape Box règles

 

À la recherche du Professeur Flynn

Une fois les cartes cachées, on fait entrer les enfants et on les introduit au scénario, la recherche du Professeur Flynn, disparu lors d’une expédition au centre de la Terre, dans une zone justement menacée par l’éruption d’un volcan dans exactement 45 minutes !

Puis on enclenche la bande-son, facultative mais dont il serait dommage de se passer, soit via le site de lisez.com soit en flashant le QR code présent dans le livret de règles. Cette bande-son fait partie des réels atouts de l’escape box, parce que l’addition est aussi inattendue qu’immersive. La musique, toujours plus tendue, accompagne des bruits de jungle, jusqu’au décompte final quand il ne reste que trente secondes, et à l’éruption du volcan.

Enfin, les enfants partent à la course aux cartes. Les 22 cartes cachées représentent sept énigmes qu’il faut résoudre dans l’ordre, sachant que la résolution d’une énigme donne droit à une carte que le MJ donne aux enfants, et qui aide à résoudre l’énigme suivante. La progression est ainsi assez naturelle, surtout si vous donnez tout de suite la carte 1 aux explorateurs en leur racontant qu’il s’agit de la seule page des notes du Professeur que vous ayez à votre disposition au moment de descendre ! Ils comprendront ainsi d’eux-mêmes quelles cartes seront nécessaires pour la première énigme, puis celle que vous leur donnerez les aiguillera vers la deuxième, etc.

Le livret de règles inclut d’ailleurs, en plus de la reproduction de toutes les cartes nécessaires pour chaque énigme et des réponses, deux indices que vous pourrez donner aux explorateurs en herbe au besoin. Les énigmes sont loin d’être difficiles, mais en cherchant dans la mauvaise direction, des enfants peu nombreux ou approchant plus des 7 ans que des 12 pourraient ne pas avoir les bonnes intuitions.

L’un des avantages d’un jeu piloté par un Maître du jeu dispensant les cartes lors de la résolution des énigmes est bien entendu la variété des énigmes ainsi permise : on peut demander aux explorateurs de reconstituer un « puzzle », de déchiffrer uns peinture rupestre, d’identifier un intrus, de repérer un endroit sur une carte à l’aide d’indices, bref toutes les énigmes sont possibles étant donné qu’il suffit que les explorateurs donnent une réponse, et que le MJ la valide !

Escape Box dinosaures

L’Escape Box, une excellente initiative à explorer

On ne peut pas être déçu par l’escape box Dinosaures : la qualité du matériel, la variété des énigmes, la présence d’une bande-son d’ambiance, la clarté d’un livret de règles très complet, l’excellente idée à la base de sa conception (proposer de l’escape room DIY) sont admirablement convaincantes pour ce qui ne se présente que comme une petite boîte à 10 euros. Il me semble à titre personnel que 404 Éditions ne devrait pas hésiter à augmenter le prix de ses escape box (en lorgnant vers les 15 euros, voire 20 avec un deuxième scénario ?) pour ajouter des enveloppes thématisées, de petits objets représentés en deux dimensions… Bref, en poussant l’expérience immersive, qui est finalement ce que l’on retient bien davantage que la somme déboursée. (N’hésitez pas à vous exprimer en commentaire, pour soutenir cette idée ou exprimer votre préférence pour le format et le prix actuels !)

Et si le thème des dinosaures ne vous parle pas, ou que vous êtes convaincu mais souhaitez explorer plus avant l’expérience des escape box, sachez qu’il existe bien sûr d’autres escape box pour enfants, dont l’une sur l’univers de Minecraft (que 404 Éditions semble beaucoup apprécier), et même certaines pour adultes, Espion et Enquête. Surtout, en octobre paraîtront des escape box Cthulhu et Asile psychiatrique, si ça, ça ne vous fait pas frissonner de plaisir

 

Culture Geek

Doctorant en Littérature comparée, je prépare une thèse sur les enjeux principalement politiques, moraux et religieux du comics super-héroïque - et un livre sur Batman, en projet. Certaines de mes interventions dans des colloques sont disponibles sur mon LinkedIn. Par ailleurs cinéphile et sériephile affirmé, j'essaie au mieux de partager ces passions (et les détestations qui en découlent) sur VonGuru après l'avoir fait sur Cleek, persuadé que c'est dans cette activité de partage et de discussion que la culture trouve son sel.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Culture Geek