Hardware

PC Building Simulator : l’avis de la rédac’

PC Building Simulator : l’avis de la rédac’

Disponible en early access, la rédaction s’est attaquée à PC Building Simulator

 

Fraîchement sorti en early access sur Steam, la rédaction s’est attelée à tester PC Building Simulator et vous livre son avis ! Encore en développement, ce dernier va tout de même continuer d’évoluer, et sera d’ailleurs pourvu d’une version française. Il s’agit donc d’une bêta non terminée, mais qu’à cela ne tienne, il nous fallait le tester. Voici donc le ressenti de quelques uns de nos rédacteurs.rices !

 

Marine « Reanoo » Wauquier


C’est en tant que novice que je teste PC Building Simulator. Je n’ai jamais monté de PC de ma vie, et le hardware est une science bien obscure à mes yeux, que je laisse volontiers aux spécialistes, de peur de tout casser. J’étais cependant curieuse de tester ce jeu, pour voir ce qu’il pouvait m’apporter. Toutes les simulations ne sont en effet pas limitées à un public unique.

 

chien ordinateur

 

Commençons par des aspects purement vidéoludiques (et subjectifs, il va sans dire). Tout d’abord, la musique ne me plaît pas trop (oui, j’avais prévenu que c’était très personnel). Cette musique est fortement présente et je la trouve un peu trop agressive. Cela est cependant un faux problème puisque l’on peut bien évidemment en réduire le volume ou tout simplement la couper parmi les différentes options relativement classiques que propose le jeu. Graphiquement, le jeu est correct, mais pas transcendant non plus. Enfin, concernant les commandes, elles sont simples, le clic droit suffisant, mais la manipulation dans l’espace des composants me semble parfois hasardeuse. Difficile de le faire tourner comme on le veut pour en observer une partie plus spécifique, par exemple, sans y passer trop de temps.

Concernant le fond, j’ai donc commencé en testant en ce qui se rapprochait le plus d’un tutoriel, à savoir le mode « How to Build a PC ». Ce mode donne les bases, et propose une description de la nature et du rôle des composants nécessaires. La scène est assez basique, et l’on aurait pu souhaiter que le fond soit un peu plus travaillé, plutôt que de se retrouver dans une sorte de scène de logiciel de développement ou de modélisation. Si ce mode permet de découvrir l’intérieur d’un ordinateur, il me semble cependant incomplet par moments : pourquoi choisir tel modèle au lieu de tel modèle ? Quel est l’impact de la puissance, du nom de Giga ? Beaucoup de questions que l’on se pose, et qui restent pour beaucoup en suspens. On a mieux fait de regarder une vidéo sur YouTube pour nous initier à ça.

 

menu pc building simulator

 

Du fait de mes connaissances très limitées, et d’un ordinateur en souffrance, je n’ai donc que survolé les modes « Career » et « Free Build ». J’en retiens néanmoins que ce jeu s’adresse aux gens qui ont un minimum de connaissances en hardware. Le mode « Free Build », vous permettant de créer sans limites ou presque le PC de vos rêves, n’offre aucune information supplémentaire par rapport au tutoriel, et vous risquez vite d’être perdu si vous ne savez pas ce que vous cherchez. Le mode « Career » sera distrayant pour ceux qui aiment monter et démonter des ordinateurs, et propose des aspects liés à la gestion assez intéressants.

PC Building Simulator est un jeu de simulation dans les règles, somme toute intéressant, mais à destination d’un public très ciblé de passionnés et de connaisseurs.

 

Etienne « YsarocK » Moureton


De mon côté je suis dans un entre-deux, je n’ai effectivement jamais monté de PC par moi-même mais j’ai beaucoup de connaissances, que ce soit en hardware ou en montage. M’intéressant donc beaucoup à ce monde, et vous l’aurez compris au travers de mes tests, j’ai avec plaisir testé PC Building Simulator.

Comme le disait Marine avant moi, le tutoriel est complet du moment que vous avez un minimum de connaissances. Sinon, cela peut s’avérer plus compliqué. Concernant les mécaniques du jeu, la prise en main est assez rapide mais les explications ne vont peut-être pas autant en profondeur qu’attendu.

Parlons maintenant du jeu en lui-même. Vous incarnerez donc un monteur-réparateur de PC devant répondre aux exigences des clients. Vous retrouverez ces dernières dans vos mails.

 

Accès aux mails des clients avec les objectifs.

Accès aux mails des clients avec les objectifs.

 

Allant du simple nettoyage du pc jusqu’au remplacement intégral du pc, les missions sont assez diversifiées. Différents outils vous sont mis à disposition tels que la pâte thermique ou la bombe à air comprimée pour réaliser vos différentes tâches. Il vous faudra aussi anticiper l’achat des pièces dont vous aurez besoin puisque les ordinateurs des clients n’arrivent pas de suite. Une fois une commande terminée, il faudra vérifier le fonctionnement de l’installation et ainsi à tout bien rebrancher.

 

Démontage d'un pc

Démontage d’un pc

 

Vous commencez le jeu avec un seul poste de travail et il vous faudra donc remonter-démonter chaque PC quand vous voulez changer. La tâche s’avère assez pénible au début. Rapidement (au niveau 3), vous serez apte à acheter un second poste de travail pour y laisser un PC pendant que vous attendez une pièce par exemple.

 

Le choix des pièces est primordial

Le choix des pièces est primordial

 

Le gameplay de fond est assez complet puisqu’il vous faudra faire attention à la compatibilité des composants, leur prix, leur fiabilité etc… Vous devrez aussi pensez à appliquer la pâte thermique ou à tout bien rebrancher dans le boîtier. C’est un assez bon exercice qui vous tiendra concentrer les première heures. Néanmoins, comme dans tout jeu de simulation, la lassitude commencera à arriver rapidement et ce même si les commandes deviennent de plus en plus « intéressantes ».

Concernant les graphismes, ils ne sont clairement pas dignes des derniers AAA (ce n’est pas ce que l’on lui demande non plus) mais restent très corrects. Le jeu n’est pas trop gourmand en ressources et tournera donc facilement sur la plupart des machines. Enfin, concernant la musique elle n’est clairement pas à mon goût (mélange de rock et de country).

 

Cyril Klein


Mes comparses ayant déjà résumé l’aspect tutoriel et fonctionnement du jeu, de mon côté j’ai foncé réaliser un beau PC à base de boîtier EVGA et de carte graphique EVGA GTX 1080 Ti KingPin qui me donne envie depuis pas mal de temps. Si vous êtes des fidèles lecteurs de Vonguru, vous devez savoir que, dans mon cas, j’ai assemblé bon nombre de PC et que je continue, régulièrement, à assembler des PC.

Il est intéressant de pouvoir réaliser sa configuration comme on le désire, à condition d’avoir les composants à disposition dans le jeu, un gros travail est à faire à ce niveau. Mais le jeu n’étant pas encore terminé (actuellement en bêta), de nouveaux composants devraient s’ajouter au catalogue avec le temps.

La sélection des composants via le menu se fait simplement, l’installation des composants également. Par contre malheureusement je n’ai pas trouvé d’adaptateur afin de brancher plus de ventilateurs par rapport au nombre de prises fans présentes sur la carte mère, ils seront probablement ajoutés prochainement. Une petite note pour le branchement des câbles qui est bien trop guidé à mon avis pour un simulateur et rend l’assemblage vraiment facile pour un non initié. Idem pour l’aspect cable management, les câbles se placent tout seul sans notre avis.

Il est sympa de voir que l’on peut rapidement installer quelques logiciels sur le PC afin de, par exemple, contrôler le RGB de la carte graphique EVGA puisque le reste des composants choisis ne le sont pas (oh wait, c’est encore possible ça ?).

 

Test simulateur PC building Simulator

 

D’un point de vue professionnel, ce jeu peut se montrer intéressant, pourquoi pas accompagner les devis des PC sur mesure avec un petit plan 3D de la configuration réalisé avec ce simulateur ? Il est plus facile pour le client de se projeter, ou même de se projeter soi-même pour ses propres futures configurations.

Vous l’avez compris, de mon côté je suis finalement plutôt enthousiaste vis-à-vis de ce nouveau jeu de simulation. Personnellement je passe mon tour sur le mode carrière, puisque mon mode carrière se passe déjà IRL. Mais le côté Free Build se révèle être intéressant.

Hardware
Voir comentaires (1)

1 Commentaire

  1. tototoinou

    2018-04-13 at 8 h 30 min

    très bon petit jeu, encore en développement donc quelques bugs, quelques petits truc à améliorer et/ou à rajouter, mais sinon rien à redire
    on retrouve pleins de marques (MSI, Gigabyte, corsair, /nzxt,….) et ça ‘est cool :p

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware