Une course effrénée à la puissance brute

 

Nous vivons dans un monde qui se renouvelle perpétuellement et qui cherche à casser les limites. Cet eldorado est tellement prisé que les entreprises se l’arrachent pour leurs images de marque. Ces luttes, quand elles sont sur le même domaine, peuvent même n’avoir quasiment aucun impact sur l’immense majorité des consommateurs. La sortie des nouveaux kits G.Skill DDR4 en Trident Z RGB et à la fréquence record vont dans ce sens puisque la majorité des clients n’en auront jamais l’utilité. Donc, il ne s’agit que d’une bataille pour savoir qui a la plus grosse… fréquence.

 

 

Ce kit DDR4 affiche une fréquence jamais vu jusque là et arrive jusqu’à 4266 Mhz. Seulement, on peut se poser une question. Hormis la fréquence, rien ne change par rapport aux anciens kit DDR4 puisque les latences sont pareilles (19-23-23-43) et la tension ne bouge pas (1,4V). Quel est donc l’intérêt de proposer un nouveau kit si les améliorations sont aussi peu nombreuses ?

 

 

On trouve la réponse dans deux principaux arguments : la course à la puissance marketing et l’abattage de record. Lors de concours où les processeurs sont testés, choisis, décapsulés et refroidis à l’azote, il est normal de l’accompagner du meilleur kit mémoire possible. Cependant, cela reste un domaine très voir trop précis pour pouvoir l’exploiter économiquement, surtout vu le prix (plus de 1000€). G.Skill pourra enfin se targuer de posséder LE monstre de puissance et de rapidité.

Vous devriez regarder aussi ça :
Ring annonce des nouveautés pour sécuriser votre maison

 

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.