La société de fabrication de capteurs Synaptics a présenté une nouvelle méthode qui permet de combiner les lecteurs d’empreintes digitales et la reconnaissance faciale sur un même appareil. Baptisé « multi-factor fusion engine » by Synaptics, le système permettrait d’utiliser les connexions via reconnaissance faciale ou empreintes digitales alternativement, ou simultanément pour davantage de sécurité.

La gestion des connexions biométriques est à la fois sensible et exigeant au niveau du processeur. En conséquence, la plupart des lecteurs d’empreintes digitales nécessitent la construction de matériel supplémentaire directement dans le capteur, permettant à celui-ci d’accepter ou de rejeter une impression sans mettre à contribution le reste de l’appareil. Mais si ce système protège les empreintes digitales des dispositifs potentiellement piratés, il rend également difficile l’intégration d’autres données biométriques comme la reconnaissance faciale, sans dupliquer le matériel.

Le nouveau système de Synaptics est conçu pour réunir ces deux systèmes, intégrant le traitement de reconnaissance faciale dans le même matériel que le capteur d’empreinte digitale, le tout relié à la caméra de l’appareil. Le résultat pour les utilisateurs sera simple: plus d’appareils avec la connexion par reconnaissance faciale.

Avec les lecteurs d’empreintes digitales qui sont désormais un standard sur tous les smartphones, sauf les moins chers, le nouveau système de Synaptics (et d’autres systèmes similaires) permettra aux fabricants d’intégrer plus facilement des capacités de reconnaissance faciale à leurs appareils, avec peu ou pas de matériel supplémentaire.

 

Contenu en rapport

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.