Qualcomm, le premier fabricant de puces mobiles, a récemment écopé d’une lourde amende en Corée du Sud d’un montant de 1,03 trillion de won (environ 854 millions de dollars). Selon un rapport publié par Reuters, la Korea Fair Trade Commission (KFTC) a jugé que Qualcomm abusait de sa position de domination sur le marché pour facturer des redevances aux fabricants de smartphones pour plusieurs brevets inutiles.

En outre, la société aurait également restreint la concurrence en limitant et, dans certains cas, en refusant même d’octroyer à ses concurrents des licences pour ses brevets liés aux puces modems. Ces concurrents incluent Intel, MediaTek et Samsung, entre autres.

La Korea Fair Trade Commission a également jugé que la société doit faire preuve de plus d’honnêteté dans ses négociations de licences de brevets avec ses rivaux. Et si nécessaire, Qualcomm devra également renégocier les accords de fourniture de puces qu’il a avec les fabricants de smartphones.

Comme vous pouvez l’imaginer, Qualcomm n’est pas très content de l’amende, qui est considérée comme la plus importante à ce jour en Corée du Sud. La société américaine a déjà annoncé son intention de contester la décision devant les tribunaux, même si cela peut prendre un certain temps avant que le tribunal ne rende sa décision définitive sur l’affaire.

Ailleurs sur le web

Vous devriez regarder aussi ça :
Le plein de nouveaux PC portables en RTX 30

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.