Des chercheurs de l’Université de Technologie de Delft aux Pays-Bas ont découvert ce qui pourrait un jour être un nouveau type de technologie d’écran : des bulles de graphène qui changent de couleur à mesure qu’elles se dilatent et se contractent.

Selon les scientifiques, ces « pixels mécaniques » pourraient éventuellement permettre de fabriquer des écrans plus souples, plus durables et plus éconergétiques que la technologie LED actuelle. Ils précisent, cependant, que le travail est encore à ses balbutiements. Et il reste encore à déterminer si ces bulles de graphène peuvent produire des écrans de qualité équivalente à ceux qu’on a aujourd’hui, et si une production de masse est envisageable.

La découverte a été faite par des chercheurs travaillant sur des panneaux d’oxyde de silicium recouverts de graphène – des feuilles de carbone pur de l’épaisseur d’un seul atome. Le silicium est recouvert de trous d’environ dix fois la largeur d’un cheveu humain, laissant le graphène s’étirer à travers ces minuscules cavités. En travaillant avec ces échantillons, les scientifiques ont remarqué que les bulles de graphène changeaient de couleur en fonction de la pression à l’intérieur des cavités.

pixels-mecaniques-a-base-de-bulles-de-graphene-2

Comme pour les écrans E Ink, ce type d’écran est très éconergétique, car une fois qu’une image est affichée, elle n’utilise aucune énergie supplémentaire pour être maintenue. Mais la façon dont ils sont faits rend le rétro-éclairage impossible. Vous ne pouvez donc pas lire sur ces écrans dans une pièce sombre. Et ils affichent leur meilleure résolution à la lumière du soleil.

Vous devriez regarder aussi ça :
Creative T60 : les nouvelles enceinte de Creative Technology

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.