Gaming

ROCCAT Suora, un clavier sans coque

ROCCAT Suora, un clavier sans coque

roccat-logo1

Je continue ma lente progression dans les tests claviers, et c’est vers ma marque fétiche que je reviens avec le Suora de ROCCAT. Un clavier qui présente la particularité de ne pas disposer de coque, un peu comme sur le Masterkeys Pro L que je viens de tester.

roccat-suora-uneToujours de manière purement subjective, mais sincère, je vais vous apporter mon point de vue sur ce clavier, sa qualité de fabrication et sa frappe.
Que vaut-il en jeu ? Et en bureautique ? C’est ce que nous allons savoir, allez go … C’est parti !

DÉBALLAGE

Lorsque nous nous retrouvons face à la boîte du Suora, on ne peut ignorer qu’on est devant un modèle de chez ROCCAT. Le code couleur cher à la marque, tout bleu est bien présent.
On y retrouve en plus de la photo du clavier un maximum d’informations : compact, N-Key Rollover Anti-Ghosting, touches macro, … le polling rate de 1000 Hz, le support de ROCCAT Swarm, … bref on est servi.

roccat-suora-boite-face

À l’arrière, proposées en pas moins de neuf langues dont le français, nous retrouvons également quelques caractéristiques du clavier, y compris que nous disposons de switchs mécaniques apparemment Brown, mais pas de chez qui.

roccat-suora-boite-arriere
Avant de passer à l’ouverture de la boîte passons à une petite vidéo de Roccat, le trailer officiel de la marque :

PRÉSENTATION

On découvre le clavier, dépouillé de toute bordure. Les touches sont posées, un peu comme si elles étaient en suspension, sur une plaque en aluminium, et cela se ressent.

Le dessous est en plastique un peu granuleux, tandis que le reste est toujours en plastique mais aspect laqué. Perso je le trouve mieux fini que mon « vieux » Ryos MK.

Epuré, voici le maître mot de ce Suora, là où les claviers « classiques » voient les touches effleurer le cadre, ici elles survolent, planent littéralement au dessus de celui-ci. De plus le clavier est au format complet, c’est-à-dire que toutes les touches sont présents, y compris le pavé numérique.

Comme d’habitude pour ce type de clavier, il dispose d’une touche fonction (FN) qui permet de doubler certaines touches. Ainsi nous avons :

  • F5 permet d’ouvrir le poste de travail
  • F6 permet d’accéder au navigateur
  • F7 permet d’accéder à la messagerie
  • F8 permet d’accéder à la calculatrice

On retrouve ensuite les touches multimédias :

  • F9 morceau précédent
  • F10 STOP
  • F11 lecture/pause
  • F12 morceau suivant

roccat-suora-touches-fonctions3
Puis vient les six touches macros qui se trouvent au niveau du pavé Ins, Suppr. Sans oublier le contrôle de la luminosité avec la combinaison FN + Imprécr.
Ah j’allais oublié … au-dessus du pavé numérique se trouvent quatre touches : MUTE, baisser le son, augmenter le son et l’activation du mode GAME (désactivation de la touche Windows).

Très discret le logo ROCCAT se place au dessus de flèches directrices. Concernant le câble, rien de spécial si ce n’est qu’il est gaîné et terminé par une prise USB non plaquée.

CARACTERISTIQUES

Taille & Poids

– Poids : 830 g
– Largeur : 435 mm
– Profondeur : 128 mm
– Hauteur : 35 mm pieds dépliés
– Longueur câble USB : 1,8 m

Touches & Switch

– Fonctions dédoublées grâce à la touche FN
– N-Key-Rollover et anti-ghosting complet
– Polling rate de 1000 Hz

Alors pour commencer un petit tour du côté des switchs, dont nous n’avions aucune information sur la boîte. Et pour cause, ROCCAT n’y a pas intégré les switchs leaders sur le marché c’est-à-dire les Cherry MX mais des switchs de chez TTC.

Dans l’utilisation et le ressenti, dans la mesure où il s’agit de switchs TTC Brown, nous avons quelque chose qui se rapproche des switchs Brown de Cherry. Qui s’en rapproche, même pression de frappe, même sensation mais le ressenti n’est clairement pas le même. Et si l’on tend l’oreille on entend un bruit légèrement différent, plus métallique.
Je regrette fortement ce choix de switchs, cela n’est pas gênant en utilisation, le ressenti est relativement proche de celui des Cherry MX mais au son c’est plutôt spécial.roccat-suora-detail-led

Le son obtenu par ces switchs TTC Brown sont agaçants au bout d’un moment, un claclac assourdissant au bout d’un moment. Et comme le cadre fait caisse de résonance, cela n’arrange pas les choses.

Ici aucun risque de voir les touches s’effacer avec le temps puisqu’elles sont gravées et non imprimées. Et l’on remarque au dessus des switchs, la LED qui permet de rétro-éclairer les touches.

Derrière le clavier je remarque que le câble est gaîné et fixe, et terminé par une prise USB non plaquée.
Pour qu’il ne bouge pas trop, on retrouve quatre patins caoutchoucs à l’avant ainsi que les deux pieds surélevées et eux-même caoutchoutés.

roccat-suora-arriere
Je rappelle que le clavier est de type Frameless, c’est-à-type sans cadre et donc de taille modeste sur le bureau. Le clavier prend un minimum de place, et peut ainsi ravir les personnes à la recherche de gain de place, tout en gardant le pavé numérique.

Le câble est gainé et les prises USB ne sont pas plaquées.

roccat-suora-connecteur-usb
Cependant si le clavier est confortable, il peut manquer pour beaucoup de joueurs mais également les rédacteurs comme moi, un élément que j’avais sur le Roccat Ryos et avant cela le Cherry MX Board 6.0 et je parle du repose poignet. Sympathique pour soulager les poignets notamment lors de longues séances de jeu et c’est bien le repose poignet, mais malgré cela la frappe est agréable.

Allumé le clavier s’allume en bleu, couleur de la marque. En jouant avec le combo FN + Imprécr Syst on contrôle la luminosité.

roccat-suora-face-allumee

SOFT

Comme d’habitude chez ROCCAT nous avons le droit à un logiciel de personnalisation du clavier (mais pas que). Ce logiciel s’appelle SWARM et se télécharge sur le site ICI même.
Et celui-ci est même accompagné par une application pour smartphone et tablette, ANDROÏD pour le moment, les autres plateformes étant encore en développement.

Premier onglet, représenté par une épingle où l’on retrouve les fonctionnalités ou réglages les plus utilisés. Cela permet de garder sous le coude le plus important.

roccat-suora-swarm

Dans le deuxième onglet SETTINGS se trouve le Sound Feedback, que l’on peut activer ou pas. De quoi s’agit-il ? Et bien il s’agit de coupler chaque touche du clavier, à un son (machine à écrire, clic, etc.). Cela peut être sympa, mais clairement ça agace rapidement et on oublie vite, enfin moi c’est ce que j’ai fais.
Ensuite on peut réinitialiser les réglages du Suora. Mais également régler la vitesse de répétition des caractères à la frappe avec une zone de test en bas.

roccat-suora-swarm-settings

Le troisième onglet KEY ASSIGNMENT, parle de lui-même puisqu’il s’agit ici de pouvoir modifier l’affection des touches. La gestion des macros a été facilité par Roccat puisqu’en plus de celles que nous créerons nous avons accès à celles pré-enregistrées.

roccat-suora-swarm-key-assignment

Enfin dernier onglet, KEY ILLUMINATION qui permet dé gérer les quelques effets disponibles c’est-à-dire LEDs allumés en permanence, en mode respiration (« Breathing ») ou tout éteint.

roccat-suora-swarm-key-illumination

CONCLUSION

Que dire sur ce clavier Suora ? Et bien je suis sceptique en fait … car oui je suis devant un clavier de bonne facture, bien fini mais …

Les touches volants au dessus du cadre, bravo. Le format réduit avec un pavé numérique inclus, bravo. Plein de bonnes choses ma foi, mais quelle idée d’avoir fait l’impasse sur des switchs Cherry MX au profit de switchs TCC ? Je le répète ceux-ci ne sont pas mauvais, loin de là mais même si le ressenti est sympa, le son produit par ceux-ci gâchent un peu la fête.

roccat-suora-face-allumee
Malgré cela on reste devant un produit intéressant et de qualité pour un prix conseillé de 99 € ce qui reste correct.
Mais en face se trouve des claviers comme : l’Ozone Strike Pro, le SteelSeries Apex M500 ou le Logitech G610 Orion Brown, des claviers qui sont eux en switchs Cherry MX Red ou Brown.

Review 0
8 Le Testeur
La communauté 0 (0 votes)
Pour
Bonne finition
Clavier très compact
Touches de raccourcis
Bon ressenti au niveau de la frappe
Rétroéclairage bleu réglable en intensité
Contre
Choix de switchs TTC
Prix ?
Boutons des macros mal positionnés
Pas de repose-poignet proposé
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix

Gaming
@PastiTestPC

Amateur de hardware et joueur en manque de temps

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Gaming