Ciné Séries

Récap’ cinéma : sorties du 19 octobre 2016

Récap’ cinéma : sorties du 19 octobre 2016

Les sorties cinéma de la semaine

 

Aujourd’hui, nous sommes mardi, veille des sorties cinéma. Que vous soyez amateur de comédies, de frissons, de drames, ou encore d’animation, suivez le guide de Cleek et retrouvez, comme chaque semaine, le récapitulatif des sorties cinéma à ne pas manquer.

Inconditionnels des salles obscures, c’est par ici que cela se passe. Au programme Jack Reacher : Never Go Back, Brice 3, Mal de Pierres, Les Trolls, Ma Vie De Courgette et Apnée.

 

Mercredi 19 octobre 2016

 

Jack Reacher : Never Go Back

Jack Reacher : Never Go Back – Réalisé par Edward Zwick – Avec Tom Cruise, Cobie Smulders, Robert Knepper / Genre : action, thriller

Durée : 1h58

Synopsis – Jack Reacher est de retour, prêt à tout pour obtenir justice. Susan Turner, qui dirige son ancienne unité, est arrêtée pour trahison : Jack Reacher ne reculera devant rien pour prouver l’innocence de la jeune femme. Ensemble, ils sont décidés à faire éclater la vérité sur ce complot d’État.

L’avis de Cleek – Une bande-annonce pleine de rythme pour la suite des aventures de Jack Reacher, avec, en haut de l’affiche, les noms prestigieux de Tom Cruise et Rosamund Pike. Si l’accueil critique du précédent film oscillait entre le positif et le mitigé, son successeur devra faire ses preuves dans la cour très compétitive des héros/ enquêteurs/ loups solitaires/ seuls contre le système, en marge de la légalité et aux niveaux dangereusement élevés de testostérone. Graou.

 

 

Brice 3

Brice 3 – Réalisé par James Huth – Avec Jean Dujardin, Clovis Cornillac, Bruno Salomone / Genre : comédie

Durée : 1h35

Synopsis – Brice est de retour. Le monde a changé, mais pas lui. Quand son meilleur ami, Marius, l’appelle à l’aide, il part dans une grande aventure à l’autre bout du monde… Les voyages forment la « jaunesse » mais restera-t-il le roi de la casse ?

L’avis de Cleek – Enjeux scénaristiques inexistants pour ce Brice 3 qui est en fait un Brice 2 (on soupçonne l’équipe du film d’être soit terriblement subversive dans ce bras d’honneur fait à la logique cartésienne effroyablement conservatrice qui voudrait qu’après le chiffre 1 suive le 2) soit la suite, non pas de Brice, mais de Brice de Nice (vous m’suivez ?), orginal qui était déjà, à la base, l’adaptation au cinéma de sketches de Jean Dujardin. Aventure infiniment casse-gueule (mézigue gardant des souvenirs assez traumatisants de vacuité intellectuelle confinant à l’angoisse existentielle au sortir, il y a fort longtemps, du premier film) mais qui saura profiter de la sympathie générale que lui procure le clip des très attachants Bigflo et Oli. Dans le lointain, entre deux arbres et une planche de surf irrémédiablement jaune, on garde l’espoir un peu fou que Brice 3 joue la carte de la nostalgie un peu amnésique de nos années collège, à la fois absurde et teintée de l’insouciance de nos jaunesses.

 

 

Mal de Pierres

Mal de Pierres – Réalisé par Nicole Garcia – Avec Marion Cotillard, Louis Garrel, Alex Brendemühl / Genre : drame

Durée : 1h56

Synopsis – Gabrielle a grandi dans la petite bourgeoisie agricole où son rêve d’une passion absolue fait scandale. À une époque où l’on destine d’abord les femmes au mariage, elle dérange, on la croit folle. Ses parents la donnent à José, un ouvrier saisonnier, chargé de faire d’elle une femme respectable.

L’avis de Cleek – L’amour est une forme toute particulière de folie. C’est sur cette prémisse que se base Mal de Pierres, le huitième film de Nicole Garcia. Après Inception, Marion Cotillard retrouve un rôle qui flirte généreusement avec les limites de la sanité mentale. On s’attend de façon assez prévisible à un retournement de perspective sur les limites de l’expression dite « raisonnable » du sentiment amoureux. Si l’écriture et le scénario se révèlent efficaces, alors Mal de Pierres pourrait bien réussir à embarquer le spectateur dans l’aventure toujours très personnelle d’un point de vue hautement subjectif sur une histoire d’amour, et emporter l’adhésion du public. Sinon, le film risque de partir dans un délire passionné et passionnel qui ne fera battre le cœur de personne.

 

 

Les Trolls

Les Trolls – Réalisé par Mike Mitchell, Walt Dohrn – Avec Louane Emera, M Pokora, Anne Kendrick  / Genre : animation, aventure, fantastique, comédie musicale

Durée : 1h33

Synopsis – Connus pour leur crête de cheveux fluos et magiques, les Trolls sont des créatures délirantes et joyeuses et surtout les rois de la pop. Mais leur monde d’arcs-en-ciel et de cupcakes est changé à jamais lorsque leur leader Poppy, accompagnée de Branche et tous ses amis , doit se lancer dans une mission de sauvetage qui l’entraînera loin de ce petit paradis.

L’avis de Cleek – Dreamworks revient la tête pleine de bonnes idées et au son d’un groove toujours délicieusement décalé. On attend beaucoup d’humour, de rythme et de fantaisie après le visionnage d’une bande-annonce qui ne manque pas d’enthousiasme. Verdict attendu dans quelques jours.

 

 

Ma Vie De Courgette

Ma Vie De Courgette – Réalisé par Claude Barras – Avec Gaspard Schlatter, Sixtine Murat, Paulin Jaccoud / Genre : animation, drame

Durée : 1h06

Synopsis – Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants.

L’avis de Cleek – Une  tendresse infinie et un charme maladroit. Ma vie de courgette saura faire fondre le plus insensible d’entre nous.

 

 

Apnée

Apnée – Réalisé par Jean-Christophe Meurisse – Avec Céline Fuhrer, Thomas Scimeca, Maxence Tual / Genre : comédie

Durée : 1h29

Synopsis – Céline, Thomas et Maxence marchent toujours par trois. Comme la trilogie de la devise républicaine. Ils veulent se marier, une maison, un travail, des enfants sages et manger tous les jours des huîtres.

L’avis de Cleek – Un grand chambardement de lumière, d’image et de son. Une expérience loufoque et légèrement schizophrène, qui saura éveiller l’anarchiste cinématographique qui sommeille en vous, pourvu que vous ayez l’esprit large et la logique indulgente.

 

 

Source synopsis – Allociné

Ciné Séries
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Ciné Séries