Ciné Séries

Récap’ cinéma : sorties du 7 septembre

Récap’ cinéma : sorties du 7 septembre

Les sorties cinéma de la semaine

 

Aujourd’hui, nous sommes mardi, veille des sorties cinéma. Que vous soyez amateur de comédies, de frissons, de drames, ou encore d’animation, suivez le guide de Cleek et retrouvez, comme chaque semaine, le récapitulatif des sorties cinéma à ne pas manquer. Les températures sont en baisse, les marmots retrouvent le chemin de l’école et la ville semble doucement se réveiller de sa torpeur estivale. Pas de doute, c’est la rentrée, ce qui sonne le retour des choses sérieuses et des films à regarder en étant, de préférence, muni d’un neurone dans nos salles de cinéma !

Inconditionnels des salles obscures, c’est par ici que cela se passe. Au programme Ben-Hur, Éternité, Frantz, Voir du Pays, Jeunessse, Infiltrator et Iru Mugan.

 

Mercredi 7 septembre 2016

 

Ben-Hur

Ben-Hur – Réalisé par Timur Bekmambetov – Avec Jack Huston, Morgan Freeman, Toby Kebbell / Genre : péplum, action, aventure

Durée : 2h04

Synopsis – Ben-Hur retrace l’histoire épique de Judah Ben-Hur, un prince accusé à tort de trahison par Messala, son frère adoptif, officier de l’armée romaine. Déchu de son titre, séparé de sa famille et de la femme qu’il aime, Judah est réduit à l’esclavage. Après des années en mer, Judah revient sur sa terre natale dans le but de se venger. Il va y rencontrer son destin.

L’avis de Cleek – Le genre du péplum s’affiche ici dans toute sa gloire et ses lettres de noblesses. Les aficionados du genre en auront pour leur compte, mais aussi les amateurs de cinéma d’action et de cinéma tout court avec cette reprise du récit de Ben Hur, personnage éponyme du best-seller Ben Hur et de l’adaptation cinématographique qui s’en est ensuivi. Comparer les versions s’avère toujours être un exercice intéressant, et la présence du danois Pilou Asbæk (Borgen, Game of Thrones) au générique n’est vraiment pas pour nous déplaire. On garde un œil sur Ben Hur et ses arènes vengeresses cette semaine.

 

 

Éternité

Éternité – Réalisé par Tran Anh Hung – Avec Audrey Tautou, Bérénice Bejo, Mélanie Laurent / Genre : drame

Durée : 1h55

Synopsis – Des hommes et des femmes se rencontrent, s’aiment, s’étreignent durant un siècle, accomplissant ainsi les destinées amoureuses et établissant une généalogie… Une éternité…

L’avis de Cleek – Des images et une musique somptueuses pour cette bande-annonce d’Éternité. On adore l’idée de dépeindre trois générations de femmes, incarnées par trois actrices de talent qui sauront sans nul doute éclairer le film de leur lumière et de leur aura indéfinissables. Cependant, l’art du récit et des temporalités entremêlés est délicat et requerra une finesse et une subtilité narrative sans faille de la part du réalisateur de L’Odeur de la papaye verte. Une gageure, à n’en pas douter, que l’on s’empressera d’aller contrôler d’un œil aguerri dans la salle obscure la plus proche, cette semaine, car Éternité est assuré de faire une entrée remarquée parmi les titres proposés cette semaine.

 

 

Frantz

Frantz – Réalisé par François Ozon – Avec Pierre Niney, Paula Beer, Ernst Stötzner / Genre : drame

Durée : 1h54

Synopsis – Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France. Mais ce jour-là, un jeune français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand. Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans la ville.

L’avis de Cleek – La sortie d’un film de François Ozon est toujours un petit événement, plus encore lorsque celui-ci est frappé du sceau de la fructueuse collaboration de celui-ci avec le compositeur Philippe Rombi, auteur de la remarquable bande originale d’un précédent opus avec Dans la maison. Depuis Dans la maison, François Ozon n’a pas démérité avec Jeune et jolie et Une nouvelle amie (ma foi tout particulièrement apprécié par mézigue), mais voilà qu’il signe avec Frantz un film au récit trouble en noir et blanc. On ne sait trop si l’on va retrouver les motifs habituels s’inscrivant dans la plus pure continuité ozonienne (désirs, manipulation, psychologies torturées et fin en apothéose) ou si Frantz s’avèrera être le nouveau terrain de jeu d’un réalisateur facétieux qui aime à explorer de nouveaux continents de la nature humaine. La sensualité qui se dégage de cette bande-annonce nous ferait plutôt pencher pour la première possibilité… et pourtant.

 

 

Voir du Pays

Voir du Pays – Réalisé par Delphine Coulin, Muriel Coulin – Avec Soko, Ariane Labed, Ginger Roman / Genre : drame

Durée : 1h42

Synopsis – Deux jeunes militaires, Aurore et Marine, reviennent d’Afghanistan. Avec leur section, elles vont passer trois jours à Chypre, dans un hôtel cinq étoiles, au milieu des touristes en vacances, pour ce que l’armée appelle un sas de décompression, où on va les aider à « oublier la guerre ». Mais on ne se libère pas de la violence si facilement…

L’avis de CleekVoir du pays a choisi de centrer le cœur de son récit sur le difficile retour à la vie civile pour des soldats fraîchement débarqués de zones en conflit. L’idée est intéressante mais en faisant le choix en demi-teinte de ne raconter, ni la guerre, ni le retour à la vie civile dans ce « sas » de décompression, et dans le cadre assez anonyme d’un hôtel cinq étoiles, autour de personnages dont les rapports sont construits autour d’événements qui se sont déroulés hors champs et dans une temporalité précédente, Voir du pays court le risque de s’enfermer dans un huis clos anxiogène et, finalement, assez limité dans ses possibilités de péripéties et de scénario.

 

 

Jeunesse

Jeunesse – Réalisé par Julien Samani – Avec Kévin Azaïs, Jean-François Stévenin, Samir Guesmi / Genre : drame

Durée : 1h23

Synopsis – Zico a soif d’ailleurs. Il embarque sur un cargo au Havre. Très vite, les tensions avec le reste de l’équipage et les avaries à répétition mettent à mal ses rêves d’aventures. Une lutte s’engage alors contre les éléments et les épreuves qui frappent ces hommes.

L’avis de Cleek – Un film intriguant et fort, car le cinéma français, décidément, à décidé d’opérer une rentrée fracassante en ces premiers jours de septembre. Jeunesse à tout à démontrer, et rien à perdre, porté par un jeune acteur en plein ascension. Kévin Azaïs (Les Combattants) est de ces tronches qui ne s’oublient pas, par son talent et sa capacité à incarner des personnages authentiques et légèrement fêlés aux entournures. On attend beaucoup de Jeunesse, et le frêle esquif de nos imaginations est déjà transporté par le rythme et l’intensité de ces premières images.

 

 

Infiltrator

Infiltrator – Réalisé par Brad Furman – Avec Bryan Cranston, Diane Kruger, John Leguizamo / Genre : thriller

Durée : 2h07

Synopsis – L’agent fédéral Bob Mazur a pour mission d’infiltrer le cartel de drogue de Pablo Escobar. Son but : faire tomber 85 barons et une banque internationale. Son plan : s’inventer un passé, une identité, une fiancée. Son risque : le moindre faux pas lui serait fatal.

L’avis de Cleek – Le réalisateur Brad Furman a, ces dernières années, su faire du bon (La Défense Lincoln, quoique le mérite du scénario revenait sans conteste à l’œuvre originale signée par le maître du polar américain en personne, Michael Connelly) et du beaucoup, beaucoup, beaucoup moins bon (Players). Difficile de dire de quel côté du spectre Furmanien se situe The Infiltrator : on s’attend à un suspense tout naturel compte tenu du scénario, mais le suspense seul suffira-t-il à faire de Bryan Cranston un acteur qui a su dépasser le mythique personnage d’Heisenberg ? Rien n’est moins sûr.

 

https://www.youtube.com/watch?v=ws7Ib-q2UHI

 

Source synopsis – Allociné

Ciné Séries
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Ciné Séries