Depuis plusieurs années déjà, l’application Nike+ Running a été le compagnon de sport de millions de gens qui essaient de garder la forme et améliorer leur santé. L’appli totalise entre 10 et 50 millions d’installations sur Google Play, et je serais prêt à parier qu’elle a encore plus de succès sur iOS.

Mais récemment (et sans raison apparente), Nike a décidé de prendre le pari de réviser une application pour smartphone immensément populaire en partant de zéro. Désormais l’appli s’appelle Nike+ Run Club et, disons que la réception n’a pas été très positive jusqu’à présent.

Bien sûr, les fonctions essentielles de l’application restent : elle continuera de mesurer la distance parcourue, le rythme et l’itinéraire GPS de vos courses. Mais dans son processus de tout remanier (à nouveau, sans raison apparente), Nike a dépouillé l’appli des fonctionnalités qui motivaient certains utilisateurs comme les « trophées » et les « programmes de défi entre amis ». Partager vos progrès sur Facebook et autres médias sociaux est également plus difficile désormais.

Le coaching personnalisé est toujours une pièce maitresse de Nike+ Run Club, mais beaucoup d’utilisateurs ont vu les données de leurs entraînements en cours être perturbées ou complètement effacées à cause de la mise à jour.

La conséquence de tout ce remue-ménage c’est que la nouvelle application Nike+ Run Club a chuté à une note moyenne de 2 étoiles auprès des utilisateurs d’iPhone; ce qui est légèrement mieux que la note de 1,5 étoiles qu’elle affichait juste après la mise à jour.

Vous devriez regarder aussi ça :
Thermaltake lance sa gamme ARGENT

Vous pouvez jeter un œil sur la page Facebook de Nike+ Run Club pour voir le flot de plaintes. Idem sur Google Play ou  sur l’App Store.

Nike-plus-Running-app-mise-a-jour-2

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.