Uber, Ford, Google et autres pourraient mettre en service des voitures autonomes, sous forme de taxi à la demande, d’ici 2021. Mais ce n’est rien à côté de ce qu’Airbus prépare… L’avionneur veut en effet créer des taxis volants autonomes qui seront mis en service dans les zones urbaines denses où la congestion du trafic est un problème réel et croissant.

Vous ne pourrez probablement pas monter à bord d’un taxi volant en 2021, mais Airbus veut faire voler un prototype en 2017. La subdivision A3 d’Airbus, une unité axée sur l’innovation et située dans la Silicon Valley, travaille sur la construction d’une plateforme de véhicule autonome volant, dont le nom de code est Vahana (source du même nom pour les curieux). Le véhicule en question est conçu pour transporter à la fois des passagers et des marchandises, ce qui pourrait aussi en faire un moyen de livraison idéal pour des entreprises comme Amazon.

Vous devriez regarder aussi ça :
My Love Story With Yamada-kun at LVL 999 chez Mana Books !

Airbus-route-aerienne-pour-avion-autonome-2

Le chef de projet d’Airbus dans le groupe A3, Rodin Lyasoff, a déclaré dans le magazine de l’entreprise que les premiers tests de Vahana dans le ciel sont faisables en 2017, puisque les composants nécessaires pour faire cela sont « déjà bien avancés », y compris les batteries, le moteur et les fondements avioniques de base.

L’un des plus gros défis auquel l’équipe doit faire face actuellement d’un point de vue technique est la construction d’un système d’évitement d’obstacle complet – comme ceux qui aident les voitures sans conducteur de Google à naviguer sur les routes, mais optimisé pour les véhicules volants.