Culture Geek

Portrait de Geek #1 : le farmeur free-to-play

Portrait de Geek #1 : le farmeur free-to-play

Interview d’un geek anonyme

 

Bienvenue dans notre nouvelle série d’articles chez Cleek : Portrait de Geek. Chaque mois nous partirons à la recherche d’un geek parmi tant d’autres, anonyme mais passionné, et nous le soumettrons à la question dans un seul but : vous faire partager sa vision du monde geek et vidéo-ludique !

Pour commencer aujourd’hui, partons sur les terres d’un MMORPG coréen (qui a dit mopeurg?) sorti en 2006 : Rappelz. Accrochez vos ceintures et n’abusez pas du monster-bashing en compagnie de Kraën !

 

cleek_image_culturegeek_rappelz

 

Interview

 

Bonjour, peux-tu te présenter à nos lecteurs ? (en tant que personne et ton parcours vidéo-ludique/geek en général)

 

Salut. Je suis Kraën, j’ai 43 balais (c’était une unité de mesure d’âge en cours à mon époque). Tout jeune, j’ai vu arriver les premières consoles de jeu qui proposaient de s’opposer au foot (traits contre traits qui s’envoient un point) voire au tennis (traits contre traits qui s’envoient un point) et autre sports déjantés à base de traits et de points. Ont suivi les premiers jeux électroniques de poche puis, vers mes 15 ans, mon premier ordinateur personnel où s’ouvrait la possibilité de programmer moi-­même mes traits et mes points (en théorie) et qui offrait de nouvelles possibilités de jeu (dans les faits).

 

Ton profil de joueur MMO nous intéresse, peux-tu nous en dire plus ? Pour commencer, peux-tu nous présenter ton jeu et expliquer comment tu y es arrivé?

 

Alors… j’ai cultivé le goût du jeu vidéo depuis cette époque mais c’était essentiellement du mono-poste. Après m’être fait tanner un moment par ma sœur et mon beauf’, je les ai rejoint sur un MMORPG : Rappelz. Addictif comme tous les jeux de rôles, celui-­ci propose d’incarner un personnage accompagné d’un familier allant du loup ou de la panthère au Dragon Blanc par exemple pour les mieux lotis. Ayant toujours un équipement à améliorer ou un cap d’expérience à faire acquérir au perso ou à la créature : impossible d’en ressortir le nez.

 

Un peu plus de détails sur ta pratique du jeu ? : solo ou multi ? (quand ce n’est pas du solo, comment abordes-tu tes séances de jeu ?)  et ton investissement en temps ? tes objectifs de jeu ?

 

Plutôt solitaire y compris dans la vie, je joue pas mal seul. Cela me donne l’occasion de beaucoup de farmer, ce qui me permet de rester au niveau des amis avec qui je joue mais sans recourir à la boutique en argent réel. Mes objectifs dans le jeu évoluent avec le temps et les différentes étapes que je franchis. Mes objectifs quand je joue… disons que la sagesse nous apprend à apprécier le voyage autant que la destination.

 

Nous parlons d’un MMO « Free-to-play » doté d’une boutique, qu’en-est-il de ton rapport à ce fameux cash-shop ? (ce que tu penses de la politique commerciale du jeu, de la nécessité ou non de cash-shop, sur rappelz ou sur les F2P en général)

 

Opposé au « tout marchand » je cherche toujours les alternatives non commerciales à une situation donnée. À ce titre je déplore la relative agressivité commerciale de la plupart des F2P, bien que n’ignorant pas les modèles économiques qui ont permis leur avènement.

 

Le MMORPG commence à se coltiner la réputation d’un genre de jeu qui lasse : ton avis sur la question, et tes secrets pour éviter la-dite lassitude sur ton jeu favori ?

 

J’ignorais cette réputation. Mais elle est très fondée ! De nombreux amis ont aujourd’hui délaissé Rappelz. Sans doute la lassitude. Lassitude que je peux d’autant mieux comprendre que nous y avions joué 8 heures par jour, tous les jours, pendant plusieurs années. De quoi se lasser au bout d’un moment… N’en reste toutefois pas moins vrai que je ne connais pas un seul jeu qui ne les ait lassés plus vite.

 

Pourquoi Rappelz plutôt qu’un autre MMORPG ?

 

Au départ un hasard que j’expliquais ci­-dessus. Le souhait de rester « là où j’avais posé mes valises » ensuite. J’en ai visité d’autres depuis mais suis finalement revenu à Rappelz dont l’environnement et les mécaniques me plaisent.

 

Si infidélités il y a entre deux séances de farming, sur quel(s) jeu(x) ? et qu’est-ce que ce(s) jeu(x) t’apportent de plus que Rappelz ?

 

En cas d’infidélité c’est League of Legends, quelques stratégies en temps réel voire des petits jeux de course. Le principe de l’infidélité étant de voir autre chose, c’est un peu la raison desdites infidélités. Mais elles sont brèves et je crois bien avoir été pardonné par Rappelz.

 

Présente nous tes avatars favoris sur Rappelz ? (un roleplay éventuel, une petite explication de leur gameplay, de leur genèse)

 

Mon  « historique » c’est Ivrësse, un prédateur. DPS distance longtemps fragile, son rôle était de caser un maximum de flèches dans les ennemis tout en étant suffisamment furtif pour leur échapper. Depuis que j’ai repris le jeu, je joue essentiellement Systemfailure, un métamorphe. Dps corps à corps beaucoup moins fragile, c’est une espèce de brute qui peut seconder (voire se substituer à ?) un tank tout en mettant beaucoup, beaucoup (mais beaucoup) de dégâts… Vraiment beaucoup 🙂

 

Peux-tu nous montrer quelques captures d’écrans emblématiques de tes avatars favoris ?

 

Systemfailure en balade à l'île perdue

Systemfailure en balade à l’île perdue

 

Rappelz n' chill, parce qu'il n'y a pas que la baston qui compte !

Rappelz n’ chill, parce qu’il n’y a pas que la baston qui compte !

 

Le petit mot de la fin ?

 

RIP

 

Culture Geek
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Culture Geek