Ciné Séries

Récap’ cinéma : sorties du 10 août 2016

Récap’ cinéma : sorties du 10 août 2016

Les sorties cinéma de la semaine

 

Demain nous serons mercredi, et qui dit mercredi, dit sorties cinéma. La période estivale est propice à la sortie de titres cinématographiques parfois plus indolents, mais nous sommes gratifiés cette semaine de plusieurs sorties intéressantes qui viennent quelque peu relever le niveau habituel. Suivez le guide de Cleek et retrouvez, comme chaque semaine, le récapitulatif des sorties cinéma à ne pas manquer.

Inconditionnels des salles obscures, c’est par ici que cela se passe. Au programme, S.O.S Fantômes, Jason Bourne, L’Économie du couple, Stefan Zweig, adieu l’Europe, Anthropoid et Edge of Winter !

Précisons pour ces deux derniers titres que leur sortie n’est pas sûre : allociné l’évoque pour le 12 août (vendredi, normalement le jour de sortie étasunien), et aucune information plus précise ne vient le confirmer ou  l’infirmer.

 

Sorties cinéma du 10 août 2016

 

S.O.S Fantômes

S.O.S Fantômes – Réalisé par Paul Feig – Avec Melissa McCarthy, Kristen Wiig, Kate McKinnon / Genre : action, comédie, fantastique

Durée : 1h57

Synopsis – S.O.S. FANTÔMES est de retour, revisité et dynamisé avec un casting féminin et de tout nouveaux personnages plus hilarants les uns que les autres.

L’avis de Cleek – Difficile de ne pas être curieux de ce reboot du film mythique de 1984 après la tempête de commentaires qu’il a déclenchée sur le net (soigneusement entretenu par Sony, il faut le dire). En essayant d’être aussi détaché que possible des polémiques sur la féminisation des personnages et l’intérêt d’un remake, il faut admettre que la bande-annonce ne nous vend pas du rêve, entre son humour qui nous met mal à l’aise pour les actrices et son scénario brillant par son peu d’inventivité…

 

 

Jason Bourne

Jason Bourne – Réalisé par Paul Greengrass – Avec Matt Damon, Tommy Lee Jones, Alicia Vikander / Genre : action, thriller

Durée : 2h03

Synopsis – La traque de Jason Bourne par les services secrets américains se poursuit. Des îles Canaries à Londres en passant par Las Vegas…

L’avis de Cleek – Paul Greengrass, réalisateur des deuxième et troisième opus de la saga, revient diriger un cinquième film sobrement intitulé Jason Bourne. Le personnage incarné par Matt Damon a fini par devenir une icône du cinéma d’action, et nul doute que cette sortie sera indispensable si vous n’êtes pas lassés d’une saga où Jason Bourne n’en finit pas de découvrir à la force de ses poings la terrible « vérité » dissimulée par on ne sait plus trop quelle organisation gouvernementale secrète.

 



L’Économie du couple

L’Économie du couple – Réalisé par Joachim Lafosse – Avec Bérénice Béjo, Cédric Kahn, Marthe Keller / Genre : comédie dramatique

Durée : 1h40

Synopsis – Après 15 ans de vie commune, Marie et Boris se séparent. Or, c’est elle qui a acheté la maison dans laquelle ils vivent avec leurs deux enfants, mais c’est lui qui l’a entièrement rénovée. À présent, ils sont obligés d’y cohabiter, Boris n’ayant pas les moyens de se reloger. À l’heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu’il juge avoir apporté.

L’avis de Cleek – Réalisateur belge de quelques films remarqués sur des sujets difficiles – le détournement des missions humanitaires, le meurtre de ses enfants… – et reconnu pour sa direction d’acteurs, Joachim Lafosse s’entoure ici de Cédric Kahn et surtout de Bérénice Béjo, qui cherche sans doute dans ce drame psychologique à retrouver un peu de sa gloriole d’antan (alors qu’elle a tourné dans des projets prometteurs, elle n’a jamais retrouvé la notoriété acquise avec The Artist). On déplore que certaines situations semblent si prévisibles et que certaines actions semblent surjouées, dans des scènes qui tendraient au mélodrame théâtral plus qu’à la finesse recherchée par Lafosse, mais on est en droit d’espérer de sa part un film plus difficile qu’il n’y paraît, intéressant sans être forcément aimable.

 

 

Stefan Zweig, adieu l’Europe

Stefan Zweig, adieu l’Europe – Réalisé par Maria Shrader – Avec Josef Hader, Barbara Sukowa, Aenne Schwarz / Genre : drame, biopic

Durée : 1h46

Synopsis –  En 1936, Stefan Zweig décide de quitter définitivement l’Europe. Le film raconte son exil, de Rio de Janeiro à Buenos Aires, de New York à Petrópolis.

L’avis de Cleek – La bande-annonce laisse envisager un film « teuton », classique voire rigoureux dans sa forme, tentant d’instiller quelques bons sentiments dans une intrigue plus intellectuelle pour ne pas faire fuir les masses, bien que le sujet soit plus fort historiquement que dramatiquement. Nul doute qu’il réussira au moins à rappeler qui était l’immense Stefan Zweig, même si, on le regrette, l’intrigue porte sur son exil et pas sur son oeuvre, un peu à l’instar de Hannah Arendt, qui évitait le biopic en tentant de se concentrer sur une période de la vie de la philosophe, toujours au risque de décevoir les tenants d’une approche plus littéraire que simplement biographique voire hagiographique. Si vous ne savez plus trop bien qui est Zweig, le film paraît un indispensable, surtout en ces temps où l’on ne sait plus trop comment définir l’Europe. Il ne reste qu’à s’étonner qu’il soit diffusé en plein mois d’août et pas pendant la période scolaire, où les sorties de classe lui auraient assuré une meilleure rentabilité.

 

 

Anthropoid

Anthropoid – Réalisé par Sean Ellis – Avec Cillian Murphy, Charlotte Le Bon, Jamie Dornan / Genre : biopic, historique, thriller

Durée : 2h00

Synopsis – Le récit de la tentative d’assassinat sur le général SS Reinhard Heydrich par deux soldats tchécoslovaques.

L’avis de Cleek – Sean Ellis tente de faire son Walkyrie, avec Cillian Murphy (qui depuis Le Vent se lève enchaîne les rôles secondaires) et Jamie Dornan (qui veut regagner la réputation perdue par son engagement dans la saga Cinquante nuances) au lieu de Tom Cruise. On serait prêts à le suivre si les imitations hideuses d’accent russe, la promesse d’une nécessaire intrigue romantique, ne venaient s’ajouter à la lassitude d’assister encore à un film d’héroïsme voué à l’échec pendant la seconde guerre mondiale, avec ce qu’il faut de trahisons, de scènes d’action et de torture, de dénonciation des atrocités du IIIème Reich… Après l’échec d’Enfant 44, n’aurait-il pas fallu chercher à tout prix une autre originalité que celle d’un cadre est-européen ?

 

 

Edge of Winter

Edge of Winter – Réalisé par Rob Connolly – Avec Tom Holland, Joel Kinnaman, Rachelle LeFevre / Genre : thriller, drame

Durée : 1h29

Synopsis – La retraite d’un père et de son fils dans les bois tourne au cauchemar.

L’avis de Cleek – Tant pis pour l’originalité du pitch et la prestation de  Joel Kinnaman, qui ne paraît pas plus charismatique qu’en Rick Flag dans l’affligeant Suicide Squad. Il ne reste guère qu’à espérer un peu plus d’une tension un peu facile, et surtout du très prometteur Tom Holland, notre nouveau Spider-Man.

 

Source Synopsis – Allociné

 

Ciné Séries
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Ciné Séries