Ciné Séries

Récap’ cinéma : sorties du 3 août 2016

Récap’ cinéma : sorties du 3 août 2016

Les sorties cinéma de la semaine

Demain nous serons mercredi, et qui dit mercredi, dit sorties cinéma. Que vous soyez amateur de comédies, de frissons, de drames, ou encore d’animation, suivez le guide de Cleek et retrouvez, comme chaque semaine, le récapitulatif des sorties cinéma à ne pas manquer.

Inconditionnels des salles obscures, c’est par ici que cela se passe. Au programme, Suicide Squad, Ma vie de chat, Bad Moms, Free Dance, La Chanson de l’éléphant et Sieranevada.

Sorties cinéma du 3 août 2016

Suicide Squad

Suicide Squad – Réalisé par David Ayer – Avec Margot Robbie, Will Smith, Jared Leto / Genre : action, fantastique

Durée : 2h10

Synopsis – C’est tellement jouissif d’être un salopard ! Face à une menace aussi énigmatique qu’invincible, l’agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu’aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s’embarquent alors pour une mission-suicide…

L’avis de Cleek – On dit d’un film que sa qualité est souvent largement proportionnelle à la qualité de son méchant. Ce défi est donc d’autant plus vrai pour un film qui ne comporte que des méchants en haut de l’affiche. Le Joker, Harley Quinn, Deadshot, et on en passe : autant de méchants ultra-charismatiques qu’il ne sera pas aisé de restituer dans leur dimension de génie machiavélique, surtout dans l’adaptation de l’épisode Amanda Waller qui gomme les frontières classiques entre forces de l’ordre et forces du mal. Deux questions cruciales agiteront l’esprit du spectateur de la célèbre Suicide Squad : y a-t-il eu erreur monumentale de casting et si oui, cela est-il susceptible de condamner le film ? Peut-on faire un blockbuster réussi en adaptant un épisode entièrement dédié aux pires (et donc meilleurs) méchants de Gotham ? Réponse le 3 août au cinéma, et le 4 août déjà sur cleek.fr !

Ma vie de chat

Ma vie de chat – Réalisé par Barry Sonnenfeld – Avec Kevin Spacey, Jennifer Garner, Robbie Amell / Genre : comédie, fantastique

Durée : 1h27

Synopsis – Tom Brand est un milliardaire qui a consacré sa vie à son travail et à sa réussite. Sa carrière trépidante l’a éloigné de sa femme Lara et de son adorable fille Rebecca. Pour l’anniversaire de cette dernière, Tom n’a d’autre choix que de lui offrir ce qu’il déteste par-dessus tout : un chat.

L’avis de Cleek – Une bande-annonce fort chagrine qui annonce un film bien mal chaloupé, tant Ma vie de chat semble vouloir charcuter la hype féline qui fait chavirer le cœur des foules sans toutefois charpenter le film d’une once de scénario. Sans charme ni chahut, Ma vie de chat chatouille de ses vibrisses la médiocrité absolue. Et ça, chat craint.

Bad Moms

Bad Moms – Réalisé par Jon Lucas, Scott Moore – Avec Mila Kunis, Kathryn Hahn, Kristen Bell / Genre : comédie

Durée : 1h41

Synopsis – En apparence, Amy a une vie parfaite : un mariage heureux, de beaux enfants et une carrière qui décolle. En réalité, elle se met tellement la pression pour être au top sur tous les fronts, qu’elle est sur le point de craquer.

L’avis de Cleek – Quelqu’un, quelque part, a eu la très riche idée de composer un film sur la condition de « mère ». Cela va invariablement se solder par un film donneur de leçons et rempli de niaiseries vomitives sur l’amour inconditionnel que la gent féminine est censée éprouver envers sa progéniture. Le tout, bien sûr, sous couvert de renverser le diktat de la beauté et de la minceur, mais toutefois interprété par des actrices impeccablement maquillées de type MILF, car il faut bien éveiller l’attention du public sur le message profond et révolutionnaire de ce film. Passons sur le fait que Bad Moms est probablement en passe de gagner la palme du doublage français qui donne le plus envie d’assassiner son prochain. Contentons-nous de déplorer le fait que quelqu’un, quelque part, a cru bon de produire, de financer et de mettre en scène un telle ode à la stérilisation massive des mono-neurones (eh oui, il y a pire que le « mono-sein ») hollywoodiens.

Free Dance

Free Dance – Réalisé par Michael Damian – Avec Keenan Kampa, Nicholas Galitzine, Jane Seymour / Genre : romance, comédie musicale

Durée : 1h37

Synopsis – Grâce à une bourse d’études, la jeune ballerine Ruby Adams, originaire du Midwest, fait ses premiers pas dans une prestigieuse école de danse new-yorkaise. Elle rencontre par hasard Johnnie Blackwell, un violoniste anglais talentueux.

L’avis de Cleek – Telle la migration des oies, les films de danse reviennent invariablement et imperturbablement hanter le box-office à intervalles réguliers. Déclinaisons plus ou moins proches de la même love-story émaillée de scènes de danse fort efficacement mises en scène, les films de danse se suivent et se ressemblent mais ont au moins le mérite d’attirer un public averti qui ne se fera que peu d’illusions sur la capacité novatrice du prochain du nom. Gageons que Free Dance fera difficilement exception à la règle.

La Chanson de l’éléphant

La Chanson de l’éléphant – Réalisé par Charles Binamé – Avec Bruce Greenwood, Xavier Dolan, Catherine Keener / Genre : drame

Durée : 1h50

Synopsis – À la veille de Noël, la disparition soudaine du docteur Lawrence provoque une onde de choc dans l’institution psychiatrique où il exerce. Le directeur, le docteur Green, veut éviter que la nouvelle devienne publique, car l’hôpital a été récemment au centre d’un scandale.

L’avis de Cleek – Une bande-annonce bien cryptique dont on espère qu’elle n’annonce pas si fidèlement le ton du film. En effet, on y décèle une absence de rythme, de musique ou de quelconque autre trait artistique propice à ce que le thriller psychologique n’achoppe pas sur un objet expérimental trop dénué de souffle authentique sous couvert d’afficher un certain sens de l’originalité.

Sieranevada

Sieranevada – Réalisé par Cristi Puiu – Avec Mimi Branescu, Judith State, Bogdan Dumitrache / Genre : drame

Durée : 2h53

Synopsis – Quelque part à Bucarest, trois jours après l’attentat contre Charlie Hebdo et quarante jours après la mort de son père, Lary – 40 ans, docteur en médicine – va passer son samedi au sein de la famille réunie à l’occasion de la commémoration du défunt.

L’avis de Cleek – Un film qui annonce une direction d’acteur magistrale dans la lignée des grands films de repas de famille qui tournent au questionnement existentiel sur la condition humaine. Le genre de film trop rare dont on redemande tant il sonne juste – et fort. Sieranevada attirera sans nul doute les connaisseurs des fins plaisirs du cinéma avec de tels éloges mais sa durée copieuse de 2h53 pourrait bien être la plus grande gageure de ce film aux sonorités plus intellectuelles que divertissantes.

Source Synopsis – Allociné

Ciné Séries
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Ciné Séries