Jeux Vidéo

Lunaro – Quand le foot s’invite chez Warframe

Lunaro – Quand le foot s’invite chez Warframe

Présentation du mode de jeu Lunaro – Warframe

 

C’était il y a un peu plus de deux ans et demi maintenant que sortait le Free to play des studios Digital Extremes (Bioshock, Unreal Tournament, Homefront...), Warframe. Ce dernier, un TPS aux allures de hack & slash multijoueur surfait donc sur la vague encore peu prisée des jeux en ligne futuristes, là où les MMO, en dehors de Star Wars The Old Republic et certains autres, faisaient plutôt la part belle à des univers fantasy-médiévaux. Après être sorti sur PC en mars 2013 sur Steam, sur PlayStation 4 en novembre 2013, puis sur Xbox One en 2014, Warframe s’est aujourd’hui forgé un nom dans le domaine ô combien prisé des jeux en ligne, proposant aux joueurs de sa communauté un univers aussi complet que riche, le tout en perpétuelle évolution.

Dernièrement, le 14 juin 2016, à été mis en ligne un nouveau mode de jeu sur Warframe, Lunaro, un jeu de PvP (présenté à l’E3) qui reprend en somme les principes rudimentaires du foot. À l’époque hype de l’Euro 2016, Warframe suit donc la tendance, en proposant aux joueurs un nouveau mode de jeu lié au Conclave (qui encadre les quelques aspects PvP du jeu), pour le plus grands bonheur des joueurs. L’énigmatique nom Lunaro, désigne en fait votre ballon, point central du jeu et des joutes effrénées qui s’annoncent. Lunaro est-il donc un mode de jeu qui vaut la peine que l’on s’y concentre, ou s’agit-il simplement de simple fan-service ? Mathilde « Shai » Leroy et Laurianne « Caduce » Angeon se sont prêtées au jeu et vous en livrent leur ressenti.

 

cleek_images_jeuxvideo_lunaro

 

Lunaro

 

Tenno, vous vous êtes battu longtemps et vaillamment. Bientôt vous déposerez vos armes pour rejoindre le dernier ajout au Conclave, un sport lié à l’honneur, Lunaro!

Sport de contact se jouant avec un ballon, pratiqué par les Tenno du passé, Lunaro est un nouveau mode du Conclave accueillant quatre joueurs par équipe. Ce nouveau mode de jeu se concentre sur l’habileté, la mobilité, le travail d’équipe et la créativité.

Travaillez ensemble dans l’équipe Soleil ou Lune pour déplacer le ballon — ou Lunaro — dans une arène Orokin, et marquer dans le but de adverse. Défendez votre zone en prenant le Lunaro à vos adversaires ou en mettant ces derniers à terre avec une frappe écrasante.

Rejoignez la tradition et l’honneur du Lunaro aujourd’hui ! Source : site officiel de Warframe

 

Voyez ce sport Tenno en action ici:

 

 

Mathilde « Shai » Leroy

 

Bien que très peu friande des sports en équipe impliquant un ballon, la sortie du nouveau mode PvP de Warframe a fait très fort : me convaincre d’aller sur le terrain de jeu sans mon arsenal habituel, dans le seul objectif de mettre une balle dans un but… et sans tuer quiconque ! Si le PvP de Warframe est clairement délaissé par les joueurs, ce vent d’air frais allait-il renverser la vapeur dans l’esprit des ninjas furieux de farming – pex pex pex – que nous sommes devenus ?

Le teaser s’est révélé conforme à la réalité une fois dans l’arène : la ninja’s touch d’un gameplay nerveux et exigeant a été préservé. Le jeu est toujours aussi rapide sans pour autant perdre en précision, car si on est un peu perdu les dix premières secondes, les réflexes s’installent très vite et on se surprend à enchaîner les doubles sauts vrillés pour intercepter un tir ennemi ou encore tacler le porteur de balle pour laisser un allié marquer un goal à deux points : du bonheur ! Si le gameplay très soigné fait honneur aux habitudes de Digital Extremes, la patte graphique n’est pas à la traîne pour autant et on en prend plein les mirettes dans cette arène aux couleurs Orokin tandis qu’un commentateur inspiré accompagne vos faits et gestes par des remarques bien senties (et n’oublions pas le public qui scande « LUNARO ! LUNARO ! » de plus en plus fort au fur et à mesure que la partie s’emballe).

Nous avons là tous les ingrédients d’une réussite très sympathique, peut-être même l’occasion de revoir leur copie pour tout ceux qui considèrent Warframe comme un jeu purement PvE ! Et pourtant – malheureusement – la mayonnaise ne prend pas : trouver une partie 3 contre 3 le jour même de la sortie de Lunaro n’était pas très difficile (quelques secondes à peine suffisaient pour trouver 6 belligérants), mais à peine quinze jours plus tard, à l’occasion de ce test, Laurianne « Caduce » Angeon et moi étions les seules personnes sur le serveur francophone à vouloir taper du ballon…

 

cleek_images_jeuxvideo_lunaroMiTemps

 

Une réussite sur le papier donc, mais boudée par ses joueurs sont majoritairement intéressés par le contenu PvE de Warframe : on ne peut pas leur en vouloir tant nous avons l’habitude d’un contenu PvP très pauvre. À tester de nouveau d’ici quelques mois, le mod aura peut-être trouvé son public.

 

Laurianne « Caduce » Angeon

 

À première vue, j’étais assez enthousiaste à l’idée de tester ce mode de jeu « foot », même si je redoutais l’aspect assez speed du jeu, craignant que la jouabilité en soit amoindrie. C’est donc avec des a priori variés que mon chemin a croisé celui du Conclave, afin de débuter mon apprentissage du Lunaro. Comme il fallait s’y attendre, le mode de jeu est une réussite indéniable, en tout cas du point de vue artistique. Ce n’est plus une nouvelle, Warframe soigne ses graphismes et ses ambiances, et puisque Lunaro puise ses décors dans l’esthétique Orokin, le résultat s’avère vraiment bluffant d’un point de vue visuel, mais aussi en ce qui concerne les animations sonores. Votre ballon, le « Lunaro », est cerclé de dorures, doté d’une énergie instable, et l’idée de rendre cette orbe « vivante » ajoute déjà une réelle plus-value à l’aspect « foot ». Les décors, les animations, les percussions et les cris de la foule renforcent l’immersion, et l’on se situe bel et bien dans l’ambiance d’un stade, ici appelé « arène ».

Le didacticiel de base vous apprendra les bases du jeu : rien de sorcier finalement. Des passes, du tacle, des sauts de ninja, et certaines règles de bases suffiront à vous faire débuter le jeu en douceur, sans l’effervescence ou la pression du PvP sauvage. L’ensemble est assez bien rendu, il faut le dire, et les animations pour parer une passe ou tacler avec force l’adversaire laissent vraiment une sensation fun et dynamique dans les doigts : Warframe n’a donc rien perdu de son mordant, rassurez-vous ! Petite cerise sur le gâteau, vos buts (nombreux et glorieux, c’est tout ce que l’on vous souhaite) seront agrémentés d’animations sonores hyper classes, de quoi gonfler votre égo bien-comme-il-faut, ou inversement, lorsque les remarques désobligeantes du PNJ viennent sanctionner votre retard sur l’adversaire.

 

Et c'est Caduce qui marquuuuuueeee !

Et c’est Caduce qui marquuuuuueeee ! po po po !

 

Malgré cette audace et ces propositions alléchantes, Lunaro souffre tout de même d’une « durée de vie » limitée, dans le sens où l’on se lasse vite du mode, très nerveux et rapide. La balle dispose également d’une dynamique et d’une vélocité parfois un peu maladroites, et l’on se sent un peu comme à nos débuts dans une sorte de Rocket League. Quelques bémols qui font donc que Lunaro reste assez peu joué : preuve en est, les joueurs ont assez vite déserté cette partie du Conclave pour aller se replonger sérieusement dans le pex du PvE. Vous vous retrouverez donc parfois en 1v1 sur Lunaro, ce qui retire tout de même du fun d’un jeu « en équipe ». Une tentative dans l’ensemble très louable donc, et bien réalisée, qui ne vous fera pas non plus rêver pendant de nombreuses heures. À tester et approfondir entre vos longues missions classiques, Lunaro demeure un divertissement amusant, sans avoir la prétention d’être plus que cela.

 

 

Jeux Vidéo
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Jeux Vidéo