Hardware

Zwitterion parle de la Challenger Division II de HWBOT

Zwitterion parle de la Challenger Division II de HWBOT

Je suis actuellement en compétition sur la Challenger Division II de HWBOT, je vais vous expliquer comment fonctionne les compétitions HWBOT.

Je vais également vous expliquer en quoi consiste les benchs sur cette compétition, quels sont les facteurs qui influent sur le score au cas par cas.

HWBOT est le site « officiel » qui regroupe tous les scores des overclockeurs.
Ce site organise ses propres compétitions tout au long de l’année.
Il y a 3 Rounds par an et chaque round dure 2 mois.
Round 1 -> Fevrier et Mars
Round 2 -> Mai et Juin
Round 3 -> Aout et Septembre

Chaque Round est composé de 7 Divisions. Suivant le matériel que l’on possède on participe à telle ou telle division. On peut participer à plusieurs Divisions en même temps !

Exemple: Division 1: i7 + Gtx 980 Ti ou Titan X ( c’est le matériel requis pour scorer dans la D1 )

Div 2: i5 + Gtx 970
etc…

Tout d’abord cette compétition n’a pas de réel enjeu à part le fait de capitaliser des points « compétitions » et donc de progresser sur le classement général des overclockeurs.
Il n’y a pas de lot, de matériel ou d’argent à gagner. ( c’est un peu pour la Gloire 🙂 )

hwbot vgexpert

Pourquoi j’y participe ?
Tout simplement parce que j’ai gagné cette compétition (challenger Round 2 Div II 2015) l’année dernière et je compte bien me défendre encore cette année !

Parlons BENCHMARKS !!

Donc comme je le disais je participe au Round 2 en Division 2.
Donc je suis limité en hardware : CPU -> i5 6600k maximum et Carte graphique -> Gtx 970 maximum
Aucune limitation concernant le moyen de refroidissement, donc azote liquide pour moi 🙂

Ma catégorie est composé de 5 Stages ( 5 benchmarks).
Stage 1 : XTU 4.5G Intel Extreme Tuning Benchmark
Stage 2 : Wprime 32M
Stage 3 : Super Pi 32
Stage 4 : Unigine Heaven Xtrem
Stage 5 : 3DMark 03

Les benchmarks en détails :

Stage 1 XTU 4.5G :

HwbotXTu est un benchmark 2D multicores/multithreads développé par Intel. Il est très dépendant du CPU et de la RAM.
OS conseillé : Win 7, Win 8, ou Win 10
Il y a quelques Tweak pour optimiser Windows et gratter quelques points supplémentaires.
Je suis loin d’être un Fan de ce Benchmark et je ne connais pas tous les Tweaks tellement il en existe.

Dans mon cas le CPU est limité à 4,5Ghz ( c’est la règle de la compétition).
Les astuces: Avoir un kit RAM de tueur !
Moi j’utilise un Kit G.skill Trident Z 3766Mhz 2x8Gb (de la « B-DIE », puce Samsung)
Sur ce bench un bon Kit Ram peux tenir 4000Mhz C12-12-12-28 1T avec un bon 1.85/1.9 volts 🙂

J’ai déjà quelques scores corrects mais je n’irai certainement pas chercher la première place.

 

Stage 2 Wprime 32M :

Wprime est un benchmark 2D multicores/multithreads. Il est dépendant uniquement du CPU (fréquence).
Alléluia ! Enfin un bench ou je vais pouvoir maltraiter mon petit i5 6600K sous Azote liquide afin d’aller chercher des hautes fréquences !
OS conseillé : Win XP ! Ce n’est pas la peine de chercher, Windows XP est LE système d’exploitation indispensable pour faire du gros score sur Wprime.
Les astuces: Alléger au maximum Windows XP et avoir de la grosse fréquence sur le CPU, bref ma spécialité.;)
J’adore ce benchmark ! Il est très court, il dure 4 sec environ avec un i5 6600K à 6350 Mhz environ. Le but étant de faire le calcul le plus rapidement possible.
Honnêtement j’ai de sérieuse chance de finir 1er sur ce Stage 2 !

Zwitterion Overclockingl00015-min
Stage 3 Super Pi 1M :

Super Pi 1M est un benchmark 2D monocore/monothread. Il est dépendant du CPU et de la RAM.
Encore un bench ou la fréquence du CPU est primordiale. (Vive le LN2 !)
OS conseillé : Win XP !
Les astuces: Windows allégé avec un cpu à très hautes fréquences et Ram optimisé.
Il existe beaucoup de moyen d’optimiser le score grâce à de nombreux Tweaks sous Windows.
Sur ce bench aussi j’ai de sérieuse chance de finir dans les premiers.

Stage 4 Unigine Heaven Xtrem :

Heaven est un benchmark 3D. Il est peu dépendant du CPU (hyperthreading inutile) et de la RAM mais énormément de la Carte Graphique.
Les benchs 3D sont plus complexes à mettre en oeuvre car beaucoup de facteurs peuvent influer sur le Score final ! ( version du bench, le pilote graphique, les Tweaks, l’OS..)
OS conseillé : Win 7
Les astuces: OS léger, des tweaks, des LOD (level of details), de la fréquence sur la carte graphique.
Ce benchmark fait figure de référence, il est l’un des plus lourd et intense benchmark graphique. 😮
J’ai quelques cadavres de Cartes graphiques dans mes placard qui pourront en témoigner.
Depuis le début de la compétition j’ai déjà tué Deux gtx 970 sur ce bench. Bref un massacre …..

Zwitterion Overclockingl00001-min

La première a succombé à un voltage trop important pour son étage d’alimentation. Pour résumer simplement ça sentait la carte graphique brulée (hihihi)
La deuxième est morte subitement lors d’un crash pendant le bench … bref pas de chance. Je n’ai pas vraiment d’explication a part que c’était surement une faible sélection naturelle ?
La troisième vient d’arriver et j’espère que c’est la bonne ^^ Je dois la préparer et repartir à la guerre des FPS !

Stage 5 3Dmark 03 :

3DMark 03 est un ancien benchmark 3D. Il est dépendant du CPU (hyperthreading inutile), de la RAM et de la carte graphique, en gros il faut tout mettre à fond 🙂
OS conseillé : XP 64 (c’est le plus performant pour ce benchmark !)
Ce bench est particulier car suivant l’architecture GPU que l’on bench il est parfois necessaire d’avoir un CPU 4 cores et parfois seulement 2 cores pour exploiter tout le potentiel de la carte graphique.
Les astuces: Tout doit etre optimisé et avec un maximum de fréquences. Le pilote graphique etre très important. Tweaks avec des logiciels comme D3D et nvidia inspector.

Zwitterion Overclockingl00003-min

Conclusion :

Voici un petit aperçu de la stratégie à adopter lorsque l’on se lance dans une compétition d’overclocking.
Chaque bench est différent et il faut tester un grand nombre de paramètres pour obtenir de bons résultats.
La connaissance de chaques benchmarks est essentielle.

Ce qu’il faut retenir c’est que pour avoir de gros scores il faut des OS optimisés, de bon pilotes graphiques (pour la 3D) et les bons Tweaks.
Le matériel ne fait pas tout, et lorsque l’on joue à armes égales avec nos adversaires « overclockers », le simple fait d’augmenter la fréquence ne suffit pas pour gagner les compétitions.

Il ne suffit pas de verser de l’azote liquide a -196°C dans un godet en cuivre pour sortir de gros scores ^^
Rien n’est laissé au hasard !

 

Bien entendu, je vous en dirai plus bientôt sur cette compétition…
Zwitterion

 

Hardware
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware