Electronique grand public

Bientôt une ligue internationale de combat de robots géants ?

Bientôt une ligue internationale de combat de robots géants ?

La startup californienne basée à Oakland, MegaBots Inc., a levé 2,4 millions $ en financement de départ pour faire des combats de robots géants une vraie discipline sportive. Selon les cofondateurs de MegaBots, Gui Cavalcanti, Matt Oehrlein, et Brinkley Warren, la startup aspire à suivre les traces des grandes associations sportives comme la Formule 1 ou l’UFC.

Avec ce financement, Warren affirme que MegaBots va signer un partenariat avec un cabinet d’avocats appelé Latham Watkins pour l’aider à mettre en place et à déployer sa ligue internationale, en adoptant une approche similaire à celle des Jeux Olympiques.

Plus précisément, MegaBots va travailler avec le partenaire de Latham Watkins, Christopher D. Brearton, qui représente le Comité International Olympique, et qui a aidé à la mise en place de plusieurs ligues et organes directeurs dans le sport, comme la NBA, la MLB, la NFL et d’autres.

MegaBots-robots-de-combat-geants-2

L’année dernière, pour donner un avant goût de sa « future » ligue des robots de combat, MegaBots a défié la société japonaise Suidobashi Heavy Industries en duel. La société japonaise fondée en 2014, donc avant MegaBots, a accepté le défi de la jeune startup et serait en train de travailler sur une édition spéciale de son robot de combat « Kuratas » pour le duel.

MegaBots-robots-de-combat-geants

Selon Warren, un tel sport impliquerait forcément une organisation logistique complexe à l’échelle internationale, vu qu’il n’est pas simple d’expédier un robot de presque 7 tonnes d’un pays à un autre. Pour notre part, on a hâte d’assister aux premiers combats… si jamais le projet se concrétise !

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Electronique grand public