Ciné Séries

Récap’ cinéma de la semaine #27

Récap’ cinéma de la semaine #27

Les sorties cinéma de la semaine

 

Aujourd’hui, nous sommes mercredi, et qui dit mercredi dit sortie cinéma. Que vous soyez amateur de comédies, de frissons, de drames, ou encore d’animation, suivez le guide de Cleek et retrouvez, comme chaque semaine, le récapitulatif des sorties cinéma à ne pas manquer.

Inconditionnels des salles obscures, c’est par ici que cela se passe. Au programme : « Sisters » , « Angry Birds – Le Film » , « The Nice Guys » , « Money Monster » , « Café Society », et « Tout, tout de suite  ».

 

Mercredi 11 mai 2016

 

Sisters

Sisters – Réalisé par Jason Moore – Avec Amy Poehler, Tina Fey, Maya Rudolph / Genre : comédie

Durée : 1h58

Synopsis – Deux sœurs sont de retour chez leurs parents pour débarrasser leur ancienne chambre d’enfant avant que la maison familiale ne soit vendue. Dans l’espoir de revivre pour une nuit leurs années de gloire passées, elles organisent une soirée « de jeunes » avec leurs anciens camarades de lycée…

L’avis de Cleek : Le genre de film à aller voir avec le cerveau en veilleuse et sans craindre de se ratatiner de honte sur son siège face au niveau abyssal de l’humour. Vous voilà prévenus.

 

 

Angry Birds – Le Film

Angry Birds – Le Film – Réalisé par Clay Kaytis, Fergal Reilly – Avec Omar Sy, Audrey Lami, Josh Gad / Genre : animation, famille, comédie

Durée : 1h38

Synopsis – Ce film nous amène sur une île entièrement peuplée d’oiseaux heureux et qui ne volent pas – ou presque. Dans ce paradis, Red, un oiseau avec un problème de colère, le très pressé Chuck, et l’imprévisible Bomb ont toujours été mis à l’écart.

L’avis de Cleek : « Angry Birds » et « Le film » nous paraissant être une association aussi naturelle que « Ikea », « samedi » et « calme », tentons de dépasser notre incrédulité initiale pour apprécier à sa juste valeur la bande-annonce de présentation d’un film d’animation qui s’annonce moyen et qui ne révolutionnera probablement ni le genre, ni ses codes, ni son écriture. Si vous n’avez vraiment rien de mieux à faire, pourquoi pas. Et encore.

 

 

The Nice Guys

The Nice Guys – Réalisé par Shane Black – Avec Ryan Gossling, Russel Crowe, Kim Basinger / Genre : comédie, policier

Durée : 1h56

Synopsis – Los Angeles. Années 70. Deux détectives privés enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette. Malgré des méthodes pour le moins « originales », leurs investigations vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées…

L’avis de Cleek : Les histoires de duo improbable et décapant, Shane Black, ça le connaît, puisqu’il n’est nul autre que le scénariste du désormais culte L’Arme fatale, featuring les non moins légendaires Mel Gibson et Danny Glover, et qui allait annoncer une célèbre saga de quatre films. Également connu pour les films Kiss Kiss Bang Bang et Iron Man 3, comportant tous deux au générique Robert Downey Jr. lui-même, Shane Black n’en est pas non plus à son coup d’essai lorsqu’il s’agit de mettre en scène les aventures d’un extravagant détective privé et de ses compagnons de route aussi incroyables qu’imprévisibles. Double terrain connu, donc, pour Shane Black, ce qui annonce un film que l’on espère à la hauteur de ses prédécesseurs, à condition que l’artiste n’ait rien perdu de sa patte ni de ses talents d’écriture.

 

 

Money Monster

Money Monster – Réalisé par Jodie Foster – Avec George Clooney, Julia Roberts, Jack O’Connell / Genre : thriller

Durée : 1h35

Synopsis – Lee Gates est une personnalité influente de la télévision et un gourou de la finance à Wall Street. Les choses se gâtent lorsque Kyle, un spectateur ayant perdu tout son argent en suivant les conseils de Gates, décide de le prendre en otage pendant son émission, devant des millions de téléspectateurs…

L’avis de Cleek : Probablement la sortie de la semaine avec le film de Woddy Allen, Money Monster a pour lui un casting impeccable et un style nerveux, le tout sur un sujet d’actualité qui ne manquera pas d’entrer en résonance avec l’expérience de nombreux spectateurs. Un film accrocheur et séduisant de par sa prémisse, que l’on a hâte de voir se développer au fur et à mesure d’un suspense que l’on espère prenant. Jusqu’à une conclusion qui ne pourra pas ne pas se formuler sous la forme d’un parti pris de la part de la réalisatrice, Jodie Foster.

 

 

Café Society

Café Society – Réalisé par Woody Allen – Avec Jeannie Berlin, Steve Carell, Jesse Eisenberg / Genre : comédie dramatique

Durée : 1h36

Synopsis – Ce film est présenté Hors Compétition au Festival de Cannes 2016 New York, dans les années 30. Coincé entre des parents conflictuels, un frère gangster et la bijouterie familiale, Bobby Dorfman a le sentiment d’étouffer ! Il décide donc de tenter sa chance à Hollywood où son oncle Phil, puissant agent de stars, accepte de l’engager comme coursier.

L’avis de Cleek : Le très prolifique Woody Allen remet le couvert en faisant, comme à son habitude, du Woody Allen, c’est-à-dire un film bavard, élégant, autour des thèmes de l’amour et de l’inconstance de la vie. Nous avions aimé son avant-dernier opus, Magic in the Moonlight, teinté de romantisme distancié et ironique. Après Ave César ! des frères Coen, les scenarii autour d’une certaine époque d’Hollywood semblent avoir le vent en poupe, et il sera forcément intéressant de voir quelle vision en livre un homme de l’expérience de Woody Allen, doté comme nul autre d’un regard particulier sur les choses de la vie.

 

 

Tout, tout de suite

Tout, tout de suite – Réalisé par Richard Berry – Avec Richard Berry, Steve Achiepo, Marc Ruchmann / Genre : drame, policier

Durée : 1h51

Synopsis – Des portes explosent. Les policiers casqués, armés font irruption de nuit dans des appartements, cris, coups : défilent à l’écran les visages des interpellés. Des beurs, des blacks, des blancs. Tous ont moins de vingt ans. Ceux que la presse appellera les « barbares ». On est en février 2006. La police quelques heures plus tôt a trouvé le corps moribond d’Ilan (Halimi) sur le bord d’une route à Sainte-Geneviève-des-Bois, nu, brûlé à 80 %.

L’avis de Cleek : Un film délicat car basé sur des faits réels, et récents. On ne saura dire si la réalisation d’un film aussi « rapidement » (à l’échelle de l’Histoire) après les faits est une bonne chose mais ce qui est sûr, c’est que Tout, tout de suite ne laissera pas son public indifférent.

 

 

 

Source Synopsis – Allociné

 

Ciné Séries
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Ciné Séries