Hardware

Le Downgrade : une habitude à prendre pour l’avenir ?

Le Downgrade : une habitude à prendre pour l’avenir ?
Le Downgrade graphique est une problématique importante du jeu vidéo

Le Downgrade graphique est une problématique importante du jeu vidéo

Depuis la sortie de The Division le 8 mars 2016 sur PC et console, le débat sur le downgrade est revenu au goût du jour. La version finale disposait de moins d’animations, d’effets visuels, de moins bons décors et d’une interface moins convaincante que celle de l’E3 2013. Le jeu a donc subi un énorme downgrade graphique. Le downgrade est une pratique utilisée par les développeurs de Jeux-Vidéos. Il s’agit généralement de rendre le jeu moins beau, de changer la résolution ou bloquer le framerate d’un jeu innovant sur la qualité des graphismes

Le Downgrade effectué sur The Witcher 3 : à quoi a servi son retard?

Le Downgrade effectué sur The Witcher 3 : à quoi a servi son retard?

Le débat sur le downgrade s’est popularisé ces dernières années avec des jeux ne répondant pas à leurs promesses marketing. Cela commence avec certains comme The Gateway, en 2002 sur PS2, responsable de l’appellation « Bullshot » (Mélange entre « bullshit » et « screenshot ») et finit par toucher les jeux AAA. Les derniers blockbusters d’Ubisoft sont beaucoup touchés. Assassin’s Creed IV a eu droit à un énorme downgrade graphique quand The Division ou encore le pétard mouillé de sa génération, Watch Dogs, se sont rendus coupables de moindres graphismes et de gameplay moins poussés. En plus, Watch Dogs nous avait été vendu comme un des meilleurs jeux de tous les temps. Seulement, ce n’est pas le seul éditeur à avoir recours au Downgrade. La différence de graphismes entre la présentation à l’E3 de The Witcher 3 et sa version finale a apporté une nouvelle dimension au débat, notamment dû aux nombreuses échéances non-tenues et la présence finale d’un downgrade auquel le joueur ne s’attendait pas. On peut se demander si le downgrade des jeux innovants graphiquement est une technique à laquelle il faudra que le consommateur s’habitue au cours des prochaines années.

Pour pouvoir répondre à cette question, il faut s’intéresser au déroulement de la création d’un jeu innovant graphiquement. C’est en s’intéressant à sa conception même que le downgrade peut être expliqué.

Dans l’ère du jeu vidéo, les jeux innovants graphiquement sont créés sur des ordinateurs contenant de puissants composants. De nos jours, les textures sont créées dans des définitions avoisinant les 8K et sont ensuite redimensionnées car le hardware d’aujourd’hui ne peut pas gérer autant de pixels tout en étant fluide. C’est donc avec ces textures, ces effets que l’éditeur va créer son trailer et faire sa communication dans les conventions et les conférences comme l’E3 à Los Angeles.

Afficher l'image d'origine

Des images tirées du jeu oui, encore faudrait-il que ce soit le même jeu à la fin…

Toutefois, les trailers nous montre bien des « images tirées du jeu » mais celui-çi est encore dans un stade de développement particulier et tourne sur des machines qui disposent du hardware le plus haut de gamme disponible sur le marché. Ils sont donc magnifiques, incroyablement bien texturés et disposent de tous les effets nouvellement crées par Nvidia ou AMD. Sur ces configurations, le framerate est bon et les trailers sont fluides. A ce stade, les promesses marketing poussent les gens à précommander et à attendre énormément graphiquement du jeu.

Pourtant, le moment du portage est souvent synonyme de compromis. Lorsque les éditeurs commencent à faire leurs transferts vers les consoles de salon, ils se rendent généralement compte qu’il y a un problème. Leurs jeux, étant les mêmes que pour les trailers, ont un framerate pour les consoles digne d’un Batman Arkham Knight. Pour rappel, le jeu de Warner ne tournait que sur des machines onéreuse en plus de n’être pas exempt de bugs. Pourtant, le jeu doit sortir sur ces consoles, et les développeurs sont donc obligés de baisser la qualité des textures (ou d’en enlever), de bloquer le framerate à 30FPS ou encore de baisser la résolution de leur jeu (car la résolution supérieure consommerait trop de ressources). Cependant, cela n’explique pas le downgrade graphique des jeux PC.

Afficher l'image d'origine

Une illustration de la mise à niveau des PC : Batman Arkham Knight

Il y a deux phénomènes qui poussent les developpeurs à également effectuer un downgrade PC. Lorsque la date de la sortie des deux plateformes est  la même, le gouffre des graphismes est trop grand. Il ne faut pas que celui-çi soit trop grand, sinon les gens se désintéresseraient des consoles. Donc ils choisissent de downgrader également le jeu PC pour qu’il se rapproche le plus possible du jeu console. Ensuite, le jeu montré pendant les trailers est également trop demandant en ressources et ne peut tourner que sur des configurations haut de gamme. Dans ce cas également, il faut diminuer la qualité graphique pour que des possesseurs de configurations faibles et moyennes puissent en profiter. Cependant, à part des cas extrêmes comme Batman Arkham Knight, la deuxième solution est moins utilisée car la configuration graphique est très souvent réglable dans les options du jeu.

Techniquement, pourquoi les consoles ont-elles besoin qu’on downgrade leurs jeux ? Seraient-elle moins puissantes que nous l’aurions cru ? Le marketing aurait-il dopé notre exigence vis à vis de la puissance de ces consoles ?

Aujourd’hui, les consoles Next-Gen contiennent des A.P.U AMD (Accelerated Processing Unit). C’est-à-dire que la partie processeur et la partie graphique sont à l’intérieur d’une même puce. La PS4 et la Xbox One détiennent 8 Go de RAM (GDDR5 pour la PS4, DDR3 pour la Xbox One)

Aujourd’hui, on peut dire que les consoles de salon sont des ordinateurs. Le problème, c’est que le Hardware d’une console ne change pas, il est défini et ne sera changé qu’à la sortie de la prochaine génération. Il y a encore pire, c’est que le hardware intégré n’est pas plus performant que les configurations faibles-moyennes des PC. Les A.P.U des consoles next-gen arrivent difficilement à la cheville d’une Nvidia GtX750 sortie deux mois plus tard et disponible à 150€.

N'y aurait-il pas un petit problème vis-à-vis de la puissance des consoles next gens?

N’y aurait-il pas un petit problème vis-à-vis de la puissance des consoles next gens?

Et c’est là que nous arrivons au plus gros problème, car le marché P.C, lui, est en constante évolution. Contrairement aux générations de consoles qui se séparent d’environ 7 ans, les innovations en terme de composants électroniques sont beaucoup plus rapprochées. Les cartes graphiques sont quasiment renouvelées tous les ans à la rentrée. Les nouveaux processeurs arrivent par vagues en fonction du socket mais il y a plusieurs sorties par année. Les cartes-mères sont disponibles relativement en même temps que les processeurs. Les nouveautés sur le marché du PC inondent le marché en temps réel et permettent donc au P.C de prendre de l’avance. Ce qui nous permet d’avancer que le PC sera toujours devant les consoles en terme de hardware. C’est cette situation qui crée le downgrade et c’est la rencontre de ces deux marchés qui oblige les développeurs à diminuer la qualité de leurs jeux sur PC et consoles.

 

En conclusion, le marché actuel crée le downgrade. Les développeurs doivent vivre avec et ne pas être trop gourmands avec leurs jeux. Il faut également que les développeurs soient transparents sur leurs promesses graphiques et qu’ils ne sous-estiment pas la capacité qu’à l’éditeur à downgrader son jeu . Lorsque vous assurez qu’il n’y aura pas de downgrade, faites en sorte qu’il n’y en ait pas. C’est ainsi qu’il faut distinguer éditeurs et développeurs. L’issue marketing du downgrade est cependant défendable, il faut que les éditeurs vous donnent envie d’acheter leurs produits. C’est pour cela que nous devrions considérer les trailers et les campagnes de communications des éditeurs comme des promesses électorales. Elles ne sont quasiment jamais tenues mais lorsqu’elles le sont, ce sont des bonnes surprises. L’apparition de DirectX12 pourrait amener un nouvel outil pour optimiser les portages car les développeurs ne travailleront que sur un seul support. Cependant, ce ne sont que des supposition, cela reste donc à voir. Tant que la situation sur le marché n’aura pas changé (apparition de nouvelles consoles, améliorations des consoles présentes…, DX12), le downgrade sera présent. Alors autant vous y habituer !

Je vous laisse en vous conseillant la vidéo d’un confrère sur le sujet :

Hardware

Testeur de matériel High-tech, monteur de PC et vidéaste à temps partiel.

Voir commentaires (4)
4 Comments
  1. Aelthas

    2016-04-16 at 21 h 43 min

    Même si je comprend le downgrade pour le hardware console , je ne le comprend pas pour le pc .
    Certes les machines des dev sont surpuissantes, logique mais rien empêche d’avoir ce qu’il faut a la maison.
    La comparaison pc/console existe bel et bien les deux plateformes ayant leurs avantages et inconvénients ceci n’est pas le débat.

    Je ne comprend pas l’intérêt de castrer les textures ou autre sur pc.Aujourd’hui cela ne tourne pas mais quand est il de demain ou d’apres demain.Comme dit dans l’article le hardware pc est en constante évolution.Si on suit la logique quel intérêt d’investir dans une carte graphique haut de gamme si cela n’apporte pas un confort et un visuel plus agréable que du moyen de gamme.

    Des jeux comme crysis qui demandais des machines hors normes a leur sortie on pu, quelques années plus tard, être exécuter au max.

    On a déjà récupérer de façon systématique les dlc et autres season pass, si on pouvais éviter en plus de saccager le boulot des devs en permanence et leur laisser le choix de sortir le jeux comme eux l’on créer et imaginer et pas comme sa sera mieux comme si ou comme sa ou je ne sais quels idioties.

    • SubPlayer

      2016-04-17 at 11 h 11 min

      Merci de ton commentaire. Il y a 3 raisons principales au downgrade P.C :
      – Rapprocher les graphismes des versions consoles pour pouvoir vendre les consoles et leurs jeux (si c’était plus beau, plus fluide, avec une meilleure résolution, les gens iraient sur P.C)
      – Les developpeurs peuvent avoir accès à du matériel professionnel qui n’est pas sur le marché. Dans ce cas, ils sont obligés de castrer les textures même pour ceux possédant de GROSSES CONFIGURATIONS
      – Enfin, pour ceux possédant de PETITES CONFIGURATION, il faut que le jeu puisse tourner et le jeu de base sans downgrade ne le permet pas

      SubPlayer

    • Valent HR

      2016-04-17 at 23 h 19 min

      salut
      en fait si un jeu n’est pas downgradé et garde ses textutes8k… eh bah il ferait plus de 8fois le poids des jeux actuels
      c’est a dire pour gta 5 520 gb si les textures sont en 1080p sur la version en vente

      • SubPlayer

        2016-04-17 at 23 h 25 min

        Je comprends bien mais tu ne montre pas quelque chose dans les conventions si tu es sur qu’il ne tournera que sur 1% des machines (chiffres pas bon, juste à titre d’exemple)
        De plus, je conteste le fait que le jeu SOIT trop downgrade.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware