Ciné Séries

Récap’ cinéma de la semaine #19

Récap’ cinéma de la semaine #19

Récap’ cinéma – Les sorties cinéma de la semaine

 

Aujourd’hui, nous sommes mercredi, et qui dit mercredi dit sortie cinéma. Que vous soyez amateur de comédies, de frissons, de drames, ou encore d’animation, suivez le guide de Cleek et retrouvez, comme chaque semaine, le récapitulatif des sorties cinéma à ne pas manquer.

Inconditionnels des salles obscures, c’est par ici que cela se passe. Au programme : « 10 Cloverfield Lane » , « Marseille » , « Triple 9  », « Au nom de ma fille  », « Midnight Special  », « Evolution  » et « Jodorowsky’s Dune ».

 

Mercredi 16 mars 2016

 

10 Cloverfield Lane

10 Cloverfield Lane – Réalisé par Dan Trachtenberg – Avec Mary Elizabeth Winstead, John Goodman, John Gallagher / Genre : science-fiction, thriller

Durée : 1h45

Synopsis : Une jeune femme se réveille dans une cave après un accident de voiture. Ne sachant pas comment elle a atterri dans cet endroit, elle pense tout d’abord avoir été kidnappée. Son gardien tente de la rassurer en lui disant qu’il lui a sauvé la vie. En l’absence de certitude, elle décide de s’échapper…

 

 

L’avis de Cleek : Une bande-annonce extrêmement efficace pour 10 Cloverfield Lane, où on retrouve toute la mécanique du suspense du film. Que fait le personnage principal dans ce mystérieux bunker, et le danger est-il à l’intérieur, ou à l’extérieur ? On espère que le film saura aller plus loin que sa situation initiale et ses premières bonnes idées pour ne pas lâcher les tripes et le rythme cardiaque du spectateur. On se félicite par ailleurs de retrouver l’excellente Mary Elizabeth Winstead (Boulevard de la mort, Scott Pilgrim) pour incarner un personnage féminin principal dont on espère qu’il aura une présence minimale à l’écran et qu’il saura provoquer l’empathie du spectateur.

 

Marseille

Marseille – Réalisé par Kad Merad – Avec Kad Merad, Patrick Bosso, Venantino Venantini / Genre : comédie, drame

Synopsis : Paolo se résout à abandonner quelques jours sa vie calme et harmonieuse au Canada, pour revenir à Marseille au chevet de son père accidenté. Une ville qu’il a fui, des années plus tôt, à la suite d’un drame, et avec laquelle il va se réconcilier.

 

 

L’avis de Cleek : Marseille a tout misé sur son humour (à base de 90% d’accent marseillais, clairement), ses punchline et une certaine dose de bonne humeur et de soleil pour attirer son public. Cela pourrait suffire pour que le capital sympathie du film opère, malgré une vision très romantisée de la ville de Marseille et une reprise d’une recette qui a fait ses preuves, celle de Bienvenue chez les Ch’tis, dans lequel on retrouvait déjà un certain Kad Merad. On soupçonne ce dernier et le cinéma français de vouloir se jeter à corps perdu dans le genre de la comédie régionale.

 

Triple 9

Triple 9  – Réalisé par John Hillcoat – Avec Casey Affleck, Chiwetel Ejiofor, Anthony Mackie / Genre : thriller, action

Durée : 1h56

Synopsis : Ex-agent des Forces Spéciales, Michael Atwood et son équipe de flics corrompus attaquent une banque en plein jour. Alors qu’il enquête sur ce hold-up spectaculaire, l’inspecteur Jeffrey Allen ignore encore que son propre neveu Chris, policier intègre, est désormais le coéquipier de l’un des malfrats.

 

 

L’avis de Cleek : Un film de braquage comme il en existe des tas, reprenant le pitch déjà vu et revu du flic jouant double-jeu. On n’attend pas de Triple 9 qu’il révolutionne les codes du genre, et on ira probablement le voir pour la richesse de son casting (auquel figure, entre autres, la jeune génération de Aaron Paul, de Breaking Bad et Norman Reedus, de The Walking Dead) et pour passer un bon moment devant un film d’action qui se respecte.

 

Au nom de ma fille

Au nom de ma fille – Réalisé par Vincent Garenq – Avec Daniel Auteuil, Sebastian Koch, Marie-Josée Croze / Genre : drame

Durée : 1h27

Synopsis : Un jour de juillet 1982, André Bamberski apprend la mort de sa fille Kalinka. Elle avait 14 ans et passait ses vacances en Allemagne auprès de sa mère et de son beau-père le docteur Krombach. Rapidement, les circonstances de sa mort paraissent suspectes.

 

 

L’avis de Cleek : Au nom de ma fille se base sur des faits réels, plus précisément sur L’Affaire Dieter Krombach, qui avait, en son temps, défrayé la chronique. Le sort des films se basant sur des affaires criminelles, plus particulièrement lorsque ceux-ci sont morbides, dépend toujours étroitement du respect de la fiction envers la réalité des faits qu’elle raconte. Au nom de ma fille parviendra-t-il à éviter le piège du sensationnalisme et du mélodrame ? Il n’est pas sûr que l’interprétation de deux très grands acteurs, Daniel Auteuil et Sebastian Koch (La Vie des autres) suffise à porter le film au-delà des écueils inhérents à son sujet.

 

Midnight Special

Midnight Special – Réalisé par Jeff Nichols – Avec Michael Shannon, Jaeden Lieberher, Joel Edgerton / Genre : aventure, science-fiction, drame

Durée : 1h51

Synopsis : Fuyant d’abord des fanatiques religieux et des forces de police, Roy, père de famille et son fils Alton, se retrouvent bientôt les proies d’une chasse à l’homme à travers tout le pays, mobilisant même les plus hautes instances du gouvernement fédéral.

 

 

L’avis de Cleek : Une bande-annonce assez mystérieuse et peu bavarde pour Midnight Special, ce qui rend la tâche d’un éventuel pronostic quelque peu hasardeuse. On croit deviner au travers de ces quelques images que l’enfant possède d’étranges pouvoirs (extraterrestres ?) et que l’axe de la famille sera assez mis en avant, mais le film ayant probablement l’intention de se terminer par un plot twist géant, on se contentera d’annoncer qu’il pique plus ou moins notre curiosité sans toutefois nous éblouir par une promesse alléchante de cinéma.

 

Evolution

Evolution – Réalisé par Lucile Hadzihalilovic – Avec Max Brebant, Julie-Marie Parmentier, Roxane Duran / Genre : fantastique

Durée : 1h21

Synopsis : Nicolas, onze ans, vit avec sa mère dans un village isolé au bord de l’océan, peuplé uniquement de femmes et de garçons de son âge. Au cours des étranges et inquiétantes découvertes qu’il fera, Nicolas trouvera une alliée inattendue…

 

 

L’avis de Cleek : Evolution s’annonce aussi contemplatif qu’inquiétant, et destiné à un public qui n’a pas peur des films d’auteur lents et capables d’aller très loin dans le glauque, et avec un réel parti pris esthétique. L’ovni de la semaine, assurément.

 

Jodorowsky’s Dune

Jodorowsky’s Dune – Réalisé par Frank Pavich – Avec Alejandro Jodorowsky, Michel Seydoux, HrR Giger / Genre : documentaire, science-fiction

Durée : 1h25

Synopsis : En 1975, le producteur français Michel Seydoux propose à Alejandro Jodorowsky une adaptation très ambitieuse de « Dune » au cinéma.

 

 

L’avis de Cleek : Un documentaire unique en son genre, puisqu’il porte sur les secrets de fabrication d’un film qui n’a jamais vu le jour, Dune, projet d’adaptation d’un livre culte éponyme de Frank Herbert. Un documentaire rare, à voir pour les passionnés de cinéma.

 

Source synopsis – Allociné

Ciné Séries
Plus Ciné Séries