Culture Geek

JDR : 7 conseils pour MJ débutant

JDR : 7 conseils pour MJ débutant

Objectif : réussir sa première partie en tant que MJ

 

Être maître de jeu pour la première fois c’est quelque chose d’excitant et d’angoissant. Le jeu repose avant tout sur les épaules du MJ, c’est lui qui fera en sorte que les joueurs s’amusent ou s’endorment autour de la table. Pour vous aider dans cette épreuve, voici 7 conseils à tenir lorsqu’on est MJ débutant.

 

Conseil N°1 : 4 joueurs max

Un JDR en tête à tête ça fonctionne, mais c’est pas forcément évident pour commencer. Visez plutôt une partie avec 2, 3 ou 4 joueurs en plus de vous. Dans une partie, il est important d’accorder du temps à tous vos joueurs pour répondre à leurs questions et les faire jouer afin qu’ils ne s’ennuient pas. Au delà de 4 joueurs, la gestion du temps devient plus compliquée et plus vous aurez de monde autour de votre table plus la partie deviendra difficile à gérer.

 

Conseil N°2 : choisissez bien vos joueurs

Comme pour toute première expérience dans la vie, il vaut mieux être entouré de gens que vous connaissez et en qui vous avez confiance. Beaucoup de MJ ont déjà envoyé leurs dès à la face d’un joueur qui ruine une partie en ignorant totalement le fil rouge de l’histoire pour agir comme dans le mode libre de GTA. Ce type de joueur est dur à gérer et pour vos premières parties, il vaut mieux l’éviter au risque de vous arracher les cheveux… ou les siens.

 

Conseil N°3 : préparez votre scénario

L’un des grands objectifs d’un MJ est l’immersion des joueurs dans son univers. Pour y arriver, préparez votre scénario en vous posant des questions simples. Où se passe l’histoire ? Qui sont les personnages ? Quel est leur objectif ? Comment se sont-ils retrouvés là ? Quels obstacles vont-ils rencontrer ?

Exemple : vos PJ, des aventuriers avides de richesses, trouvent une vieille carte au trésors sur le cadavre d’un marchand itinérant au bord de la route. Ces derniers se rendent sur les lieux et y découvrent un donjon dans lequel ils feront face à des ennemis, des pièges, des énigmes etc.

Simple et efficace !

 

2012_prometheus-1920x1080

Pas comme ce film !

 

Conseil N°4 : adaptez les règles

Comment tuer le rythme d’un JDR ? C’est simple, suivez toutes les règles à la lettre. À l’inverse d’un jeu de plateau où les règles sont essentielles pour garder une équité entre les joueurs, les règles d’un jeu de rôle ne doivent pas être suivies aveuglément. Adaptez vous aux situations quitte à supprimer / changer / rajouter des règles, pourvu que tout le monde s’amuse.

Exemple : une règle dit que pour nager, les joueurs doivent lancer un dès tous les 10 mètres pour savoir s’ils coulent ou pas. Votre groupe de joueur doit traverser un lac à la nage de 2km…  En tant que MJ vous ne prendrez même pas la peine de calculer le nombre de lancers à faire pour la traversée (200 par joueur HA-HA !). Vous êtes malin, modifiez la règle.

 

Conseil N°5 : guidez vos joueurs sans les limiter 

L’avantage des JDR, c’est la liberté que détiennent les joueurs pour résoudre les problèmes qu’ils rencontrent au cours de la partie. N’ayez pas peur de les laisser agir à leur façon et guidez les avec des conseils (si vos joueurs débutent le JDR) en leur mettant en évidence les risques qu’ils encourent s’ils sont sur le point de faire une action jugée stupide. Si vous limitez les choix de vos joueurs par peur qu’ils sabotent votre scénario, vous risquez de les frustrer. Et ça c’est moche !

 

Le joueur doit avoir le choix

 

Conseil N°6 : variez les situations

Vos joueurs auront des personnages différents avec des rôles différents. À vous de créer différentes opportunités pour que chacun se sente utile au cours de la partie.

Exemple : Bobi est un gros bourrin mais pas très intelligent. Bobard, son frère, est balèze pour réfléchir mais il n’arrive pas à finir une pompe même sur les genoux. Placez sur leur chemin des ennemis qui cherchent la bagarre pour Bobi et des messages codés que seul Bobard pourra déchiffrer. Chacun aura été utile !

 

Conseil N°7 : n’essayez pas d’être parfait

Vous ne pourrez pas prévoir tous les actes de vos joueurs, il y aura surement des incohérences et des erreurs dans votre partie mais cela ne gâchera pas le jeu si vous avez suivi les conseils précédents. Vous êtes le MJ, vous avez le pouvoir de TOUT faire et si vraiment vous avez fait une erreur plus grosse qu’un immeuble, n’oubliez pas la botte secrète qui a sauvé plus d’un MJ :

 

potter

« Ta gueule, c’est magique. »

 

Vous voilà prêt pour vos premières parties, si vous avez d’autres conseils n’hésitez pas à les donner dans les commentaires ! N’hésitez pas à aller jeter un oeil à notre chronique « Le JDR dans tous ses états » #1 et #2.

 

Culture Geek
Plus Culture Geek