Ciné Séries

Récap’ cinéma de la semaine #11

Récap’ cinéma de la semaine #11

Les sorties cinéma de la semaine

 

Aujourd’hui, nous sommes mercredi, et qui dit mercredi dit sorties cinéma. Que vous soyez amateur de comédies, de frissons, de drames, ou encore d’animation, suivez le guide de Cleek et retrouvez, comme chaque semaine, le récapitulatif des sorties cinéma à ne pas manquer.

Après la sortie fracassante du dernier Tarantino la semaine dernière, Les Huit Salopards, dont vous pouvez retrouver notre critique ici, nous assistons cette semaine à une accalmie côté sorties cinéma. Vous pourrez cependant découvrir en tête d’affiche le policier Legend dans une biopic tout en suspense, tandis que The Danish Girl retracera la vie de la première transsexuelle, Lili Elbe. Les Chevaliers Blancs nous fera vivre un moment dramatique et sûrement touchant, tout comme Chorus, tandis que Paris-Willouby vous divertira dans son format de comédie familiale. Pour les amateurs d’action, cette semaine sera également l’occasion de retrouver Benoît Magimel dans un film d’action aussi sombre que violent avec Le Convoi. Enfin, le documentaire Vivre Autrement vous ouvrira peut-être certaines portes concernant ces modes de vie alternatifs dont on ne parle que trop peu.

Inconditionnels des salles obscures, c’est par ici que cela se passe. Au programme : « Legend » , « The Danish Girl », « Le Convoi », « Les Chevaliers Blancs », « Paris-Willouby », « Vivre Autrement » et « Chorus ».

 

Mercredi 20 janvier 2016

 

Legend

 

Legend – Réalisé par Brian Helgeland – Avec Tom Hardy, Emily Browning, Paul Anderson / Genre : policier, biopic

Durée : 2h11

Synopsis : Londres, les années 60. Les jumeaux Ronnie et Reggie Kray, célèbres gangsters du Royaume-Uni, règnent en maîtres sur la capitale anglaise. A la tête d’une mafia impitoyable, leur influence parait sans limites.

 

 

L’avis de Cleek : Vous entendrez sans nul doute parler du film Legend dans les semaines qui suivent, moins pour son sujet que pour la performance d’acteur de Tom Hardy, qui incarnera pour l’occasion deux rôles différents simultanément à l’écran. Déjà présent au générique de films prestigieux tels qu’Inception, The Dark Knight Rises, La Taupe ou encore Mad Max : Fury Road, le britannique confirme son statut de figure montante du cinéma actuel. Pour le reste, on attend de voir si Brian Helgeland parvient à se démarquer avec un style bien à lui du genre ultra codifié du film de mafieux.

 

The Danish Girl

 

The Danish Girl – Réalisé par Tom Hooper – Avec Eddie Redmayne, Alicia Vikander, Ben Whishaw/ Genre : drame, biopic

Durée : 2h00

Synopsis : The Danish Girl retrace la remarquable histoire d’amour de Gerda Wegener et Lili Elbe, née Einar Wegener, l’artiste danoise connue comme la première personne à avoir subi une chirurgie de réattribution sexuelle en 1930.

 

 

L’avis de Cleek : Oscar 2015 du meilleur acteur pour son interprétation du physicien de légende Stephen Hawking dans Une merveilleuse histoire du temps, le britannique Eddie Redmayne revient dans un rôle difficile mais ô combien passionnant, celui de Lili Elbe, premier femme transsexuelle de l’Histoire. Véritable pionnière, Lili a ouvert la voie à une époque où l’idée de changer de sexe à l’aide de la chirurgie était un concept encore inexistant. On ira voir ce film car il s’inscrit dans le mouvement général toujours plus puissant de films s’intéressant à d’autres points de vue autour de la complexité de l’identité sexuelle humaine, en plus d’être doté d’un très bon casting et d’un intérêt historique certain. Le fait que son réalisateur, auteur de Les Misérables et Le Discours d’un Roi, ne soit pas connu pour sa mise en scène particulièrement originale ni pour sa capacité à remettre en cause la structure standard du récit cinématographique laisse cependant craindre que The Danish Girl ne soit pas autre chose qu’un film touchant, malgré tout le talent de ses interprètes principaux.

 

Le Convoi

 

Le Convoi – Réalisé par Frédéric Schoendoerffer – Avec Benoît Magimel, Reem Kherici, Tewfik Jallab / Genre : thriller, action

Durée : 1h42

Synopsis : Organisés en go fast, sept hommes, répartis dans quatre voitures, convoient une tonne trois cent de résine de cannabis au départ de Malaga au sud de l’Espagne. Direction Creil en banlieue parisienne. Mais pour Alex, Yacine, Majid et les autres, ce qui aurait dû être un convoi ordinaire va devenir un convoi fatal.

 

 

L’avis de Cleek :  Il nous aura fallu passer par Wikipédia pour savoir, au juste, qui diable est Frédéric Schoendoerffer (sans nul doute une information capitale vu sa présence persistante dans la bande-annonce, qui plus est sous la forme d’une police qui devrait être interdite à tous ceux qui ont l’ambition de faire des films d’action ne versant pas dans la parodie la plus pure). Une notoriété qui risque de bien rester inchangée, si la bande-annonce s’avère de la même qualité que le film.

 

Les Chevaliers Blancs

 

Les Chevaliers Blancs – Réalisé par Joachim Lafosse – Avec Vincent Lindon, Louise Bourgoin, Valérie Donzelli / Genre : drame

Durée : 1h52

Synopsis : Reconstitution de cette affaire qui vit en 2007 une association humanitaire tenter de faire sortir une centaine d’enfants prétendus orphelins du Tchad dans le but de les faire adopter en France.

 

 

L’avis de Cleek : Nous avions beaucoup aimé Nue Propriété, film du réalisateur belge Joachim Lafosse et sorti en 2006. Depuis, le cinéma nous a révélé Valérie Donzelli (La Guerre est déclarée), Louise Bourgoin (Je suis un soldat) et trouvé dans La Loi du marché un rôle qui nous rappelle toute la force dramatique de l’incontournable Vincent Lindon. La capacité à poser un regard qui soit tout sauf moralisateur sera essentiel pour Les Chevaliers blancs, qui s’attaque à la délicate affaire de L’Arche de Zoé, mais le talent de Joachim Lafosse pourrait une fois de plus bien surprendre le spectateur.

 

Paris-Willouby

 

Paris-Willouby – Réalisé par Quentin Reynaud, Arthur Delaire – Avec Isabelle Carré, Stéphane de Groodt, Alex Lutz / Genre : comédie dramatique

Durée : 1h23

Synopsis : Les Guilby Lacourt forment une famille recomposée typique de notre époque. Entre père, belle-mère, petite sœur, frère, demi-sœur, ou encore demi-oncle, ils ont parfois du mal à s’y retrouver ! Un soir, ils apprennent la mort d’un grand-père avec qui ils ont coupé les ponts depuis une dizaine d’années

 

 

L’avis de Cleek : Un fort air de Little Miss Sunshine et de déjà-vu émane de ce film. Pas sûr que Paris – Willouby sache apporter une pierre nouvelle à l’édifice du film familial, malgré la bonne volonté de ses acteurs.

 

Vivre Autrement

 

Vivre Autrement – Réalisé par Camille Teixeira, Jérémy Lesquelen / Genre : documentaire

Durée : 52 min

Synopsis : Dans le contexte actuel où la crise du logement sévit, des hommes et des femmes, nomades ou sédentaires, vivent dans des habitats dits légers.

 

 

L’avis de Cleek : Le fond de ce documentaire est probablement très intéressant mais la forme choisie  par l’équipe du film laisse réellement dubitatif. Le parti pris du documentaire transparaît dès les premières images et attirera sans doute un public déjà sensibilisé et convaincu par ces questions, là où le documentaire aurait pu choisir un format plus percutant et critique, quitte à attirer et faire découvrir à d’autres spectateurs le bien-fondé de son point de vue. Dommage.

 

Chorus

 

Chorus – Réalisé par François Delisle – Avec Sébastien Ricard, Fanny Mallette, Geneviève Bujold/ Genre : drame

Durée : 1h36

Synopsis : Le jour où leur fils a disparu, un après-midi après l’école, la vie d’Irène et Christophe s’est brisée. Chacun de son côté a survécu à sa façon, lui au Mexique, elle en reprenant sa carrière au sein d’une chorale. Dix ans après, un appel de la police les amène à se retrouver…

 

 

L’avis de Cleek : Un film sur le difficile sujet du deuil de la mort d’un enfant et de la mort du couple qui s’en est suivie. Parti pris esthétique et dramatique, tout dans Chorus signale un film de grande envergure, preuve que le cinéma québecois, porté par la hype autour du jeune Xavier Dolan, est une force avec laquelle il va falloir continuer de compter ces prochaines années.

 

Source synopsis – Allociné

Ciné Séries
Plus Ciné Séries