Ciné Séries

Le récap’ cinéma de la semaine #2

Le récap’ cinéma de la semaine #2

Les sorties cinéma de la semaine

 

Aujourd’hui, nous sommes mercredi, et qui dit mercredi dit sortie cinéma. Que vous soyez amateur de comédies, de frissons, de drames, ou encore d’animation, suivez le guide de
Cleek et retrouvez, comme chaque semaine, le récapitulatif des sorties cinéma à ne pas manquer.

C’est bien sûr avec une impatience non feinte que les cinéphiles attendent Spectre, le nouveau volet des aventures de 007, porté par un casting qui en a fait parler plus d’un au cours de des derniers mois. Nous retrouvons ensuite un panel de films centrés sur de l’historique avec Francofonia, le Louvre sous l’occupation, ainsi que Les Anarchistes et Une histoire de Fou qui mettra en avant le génocide arménien et ses conséquences, un sujet assez rare pour être souligné. Enfin, le décalé Bad Boy Bubby côtoiera l’évasion proposée par Le Royaume des Singes. Ange et Gabrielle, une comédie française sur fond de romance, relancera l’acteur et chanteur Patrick Bruel sur le grand écran.

Inconditionnels des salles obscures, c’est par ici que cela se passe. Au programme : « Spectre » , « Francofonia, le Louvre sous l’occupation » , « Les anarchistes » , « Au royaume des singes » , « Une histoire de Fou » , « Bad Boy Bubby » et « Ange et Gabrielle ».

 

Mercredi 11 novembre 2015

 

Spectre

Spectre – Réalisé par Sam Mendes – Avec Daniel Craig, Christopher Waltz, Monica Bellucci / Genre : action, espionnage

Durée : 2h28

Synopsis : Un message cryptique venu tout droit de son passé pousse Bond à enquêter sur une sinistre organisation. Alors que M affronte une tempête politique pour que les
services secrets puissent continuer à opérer, Bond s’échine à révéler la terrible vérité derrière… le Spectre.

L’avis de Cleek : On l’attendait, il est enfin sorti ! Le nouvel opus des aventures de Bond, James Bond sur grand écran, avec un casting plus qu’alléchant puisqu’on retrouvera entre autres Monica Belluci et Léa Seydoux l’inénarrable Andrew Scott que nous avons découvert dans l’excellentissime série Sherlock. À quel point cette longue bande-annonce nous en dévoile sur le film reste à déterminer, mais nous pourrions avoir de belles surprises en découvrant ce film qui risque bien d’écraser le box-office cette semaine.

 

 

Francofonia, le Louvre sous l’occupation

Francofonia, le Louvre sous l’occupation – Réalisé par Alexandr Sokurov – Avec Louis-Do de Lencquesaing, Benjamin Utzerath, Vincent Nemeth / Genre : drame, historique

Durée : 1h28

Synopsis : À travers l’histoire de Jacques Jaujard et du comte Franz Wolff-Metternich, Sokourov explore les rapports de l’art et du pouvoir, le musée comme lieu vivant de civilisation, et nous montre ce que l’art peut dire de nous-mêmes au cœur de l’un des conflits les plus meurtriers qu’ait connu le monde.

L’avis de Cleek : La Seconde Guerre mondiale, l’occupation et le Louvre, voilà qui compose une toile de fond peu ordinaire pour le canevas d’un film. Car malgré le mélange d’extrait d’archives et d’images tournées par le Sokourov lui-même, c’est bien d’un film de fiction qu’il s’agit, mais dont la teneur documentaire s’annonce forte. Un film qui pourrait s’avérer intéressant à condition, cependant, qu’il ne soit pas trop lent.

 

 

Les Anarchistes

Les Anarchistes – Réalisé par Elie Wajeman – Avec Tahar Rahim, Adèle Exarchopoulos, Swann Arlaud / Genre : drame, historique, thriller

Durée : 1h41

Synopsis : Paris 1899. Le brigadier Jean Albertini, pauvre et orphelin, est choisi pour infiltrer un groupe d’anarchistes. Pour lui, c’est l’occasion de monter en grade. Mais, obligé de composer sans relâche, Jean est de plus en plus divisé entre la police et ce groupe pour qui, il développe des sentiments de plus en plus profonds.

L’avis de Cleek : Sur le petit écran avec la série originale de Canal + Panthers et sur le grand avec le film Les Anarchistes, difficile, en ce moment, d’échapper au charme du beau Tahar Rahim. Un film dont on espère que l’intrigue ne sera pas trop cousue de fil blanc tant l’évolution du scénario se devine aisément après ces quelques minutes de bande-annonce. On surveille aussi la talentueuse actrice Adèle Exarchopoulos qui monte depuis La Vie d’Adèle.

 

 

Au royaume des Singes

Au royaume des Singes – Réalisé par Mark Linfield, Alastair Fothergill – Avec Tina Fey / Genre : documentaire

Durée : 1h21

Synopsis : Les réalisateurs de Chimpanzés nous entraînent cette fois dans les ruines d’un ancien temple en Asie du Sud où vivent les Macaques à toque, une espèce de singes ayant une hiérarchie sociale des plus strictes.

L’avis de Cleek : Le studio Disney Nature nous a habitués à des images grandioses pour ses documentaires animaliers. Après Félins et Grizzly, les singes ont attiré l’attention du studio, une espèce dont le fort capital de sympathie, mélangé à une narration efficace et à des images somptueuses sont la recette d’une certaine réussite. On y emmène les petits ou mézigue pour une petite pause nature qui fait du bien.

 

 

Une histoire de Fou

Une histoire de Fou – Réalisé par Robert Guédiduian – Avec Simon Abkarian, Ariane Ascaride / Genre : drame

Durée : 2h14

Synopsis : Berlin 1921, Talaat Pacha, principal responsable du génocide Arménien est exécuté dans la rue par Soghomon Thelirian dont la famille a été entièrement exterminée. Lors de son procès, il témoigne du premier génocide du 20ème siècle tant et si bien que le jury populaire l’acquitte.

L’avis de Cleek : La question du génocide arménien est encore d’actualité et ce film tente de la traiter avec les questions que ce genre de sujet évoque inévitablement. Le pardon et la réconciliation seront-ils au bout du film ? C’est la seule surprise que semble vouloir nous réserver le scénario, malgré une légère tension de bon augure présente dans la bande-annonce.

 

 

Bad Boy Bubby

Bad Boy Bubby – Réalisé par Rolf De Heer – Avec Nicholas Hope, Claire Benito, Ralph Cotterill / Genre : comédie dramatique, expérimental

Durée : 1h48

Synopsis : Séquestré depuis sa naissance par sa mère, Bubby ignore tout du monde extérieur qu’il croit empoisonné. L’arrivée de son père, dont il était tenu éloigné, va
bouleverser sa vie. Le jour de ses 35 ans, Bubby va enfin sortir…

L’avis de Cleek : Sorti en 1993, Bad Boy Bubby est probablement l’ovni de la semaine. Un film-expérience à n’en pas douter, dont on ne sait, à première vue, si il sera glauque, drôle, émouvant, gênant, iconoclaste ou tout cela à la fois. Pour les passionnés de cinéma, et les plus curieux.

 

 

Ange et Gabrielle

Ange et Gabrielle – Réalisé par Anne Giafferi – Avec Patrick Bruel, Isabelle Carré / Genre : comédie, romance

Durée : 1h31

Synopsis : Gabrielle élève seule sa fille Claire. À 17 ans celle-ci est enceinte de Simon qui refuse de se voir imposer ce bébé. Gabrielle prend les choses en main et décide de demander de l’aide au père de Simon.

L’avis de Cleek : Énième film français souhaitant, pour une raison obscure, croiser les genre casse-gueules du film d’amour au film familial, Ange et Gabrielle s’attarde sur un scénario galvaudé et des personnages dont on aura aisément deviné la substance en pas moins de trente secondes. À moins que la bande-annonce ne vende très mal son film et que le scénariste ait plus d’un tour dans son sac (le fourbe !), à éviter.

 

 

Source Synopsis – Allociné

Ciné Séries
Plus Ciné Séries