Hardware

BlackBerry Venice sous Android, un révolution « made in BlackBerry » !

BlackBerry Venice sous Android, un révolution « made in BlackBerry » !

C’est une révolution made in BlackBerry

Les dernières nouvelles semblent confirmer que le prochain modèle phare de BlackBerry : le Venice (nom du modèle en question pour le moment, est-il définitif ?) marquera une rupture majeure dans l’histoire de BlackBerry.

Imaginez : le premier BlackBerry sous Android

Un petit coup d’œil en arrière

L’apogée des années 2000

BlackBerry, LA star des années 2000, le mobile des cadres, et même plus : leur drogue (on a surnommé le BlackBerry le CrackBerry du fait de l’accoutumance qu’il provoque). A l’époque, à part quelques concurrents (Series E de Nokia, Palm au tout début des années 2000), BlackBerry domine largement le marché professionnel (et Nokia, celui du grand public).

Son modèle est alors : sérieux dans la conception (solidité), efficacité dans les technologies (push-mail mobile : une révolution à cette époque), approche intégrée avec un système d’exploitation maison (le fameux BBOS), et aussi sécurité, aux dépens du multimédia par exemple (même si de gros efforts ont été fait à la fin de la décennie).

Un design... sérieux (BlackBerry Curve 8300)

Un design… sérieux (BlackBerry Curve 8300)

En 2007, à la sortie de l’iPhone, BlackBerry se permet le luxe (l’arrogance même ?) de le moquer et de ne pas considérer le marché tactile des smartphones. L’année suivante, le BlackBerry Storm est un raté, émaillé de problèmes d’écran tactile (Verizon a même dû remplacer près d’un millions d’appareils).

Cependant, la série Bold (professionnelle) perpétue la réputation de la marque à la fin des années 2000, et le Curve (grand-public) ouvre la marque par le bas (qui n’a pas joué au casse-brique sur un 8520 ?).

BlackBerry Curve 8520

Le BlackBerry Curve 8520, sorti en 2009, un gros succès

La chute

A partir de 2010, les deux gloires des 2000’s (BlackBerry et Nokia) entrent dans une spirale descendante : deux marques qui n’ont pas cru au tactile. BlackBerry est durement concurrencé par l’iPhone d’Apple qui a, entre temps, fini par décoller. Et Nokia perd des parts de marché au profit d’Android, et notamment des Galaxy S/S2/S3, les premiers grands succès de Samsung alors.

Les deux systèmes d’exploitations de ces marques (BBOS et Symbian) eux aussi partent en vrille, les deux sont vieillissants et ne correspondent plus du tout aux standards d’alors.

Deux voies différentes

Alors que Nokia choisit l’alliance avec Microsoft, BlackBerry va se battre pour maintenir BBOS et va, en 2013, avec BBOS 10, révolutionner son système de fond en comble avec de nouvelles fonctionnalités intéressantes comme BlackBerry Hub. C’est cette fois un OS 100% adapté au tactile, mais aussi au clavier.

BlackBerry connait un début de décennie très difficile, avec une année 2013 très très déficitaire. Conservant une certaine audace, BlackBerry sort le Passport, au format révolutionnaire qui rencontre un certain succès d’estime.

Mais là où BlackBerry n’arrive pas à remonter la pente, lié à son retard au départ, c’est sur les applications. Son App-Store est presque vide, et BlackBerry annonce ensuite une compatibilité avec l’Amazon AppStore, puis les .apk d’Android. BlackBerry commence le rapprochement avec Android.

Pour en revenir à l’objet de notre article

De nouvelles informations font état d’un possible BlackBerry Venice, sous Android. Selon le Journal du Geek, ses spécifications seraient les suivantes :

Le Blackberry Venice est attendu au mois de novembre aux US, il serait équipé d’un écran de type « edge » de 5.4 pouces avec une définition QHD et d’un processeur Snapdragon 808 1.8 GHz Hexa-core 64 bits avec 3 Go de RAM, d’un capteur photo de 18MPx au dos contre 5 MPx en façade et d’un clavier complet en slider.
Le Journal du Geek

GIF représentant la cinématique du clavier (source : FrAndroid)

GIF représentant la cinématique du clavier (source : FrAndroid)

 

 

Pourquoi Android ?

Si BlackBerry se rapproche d’Android, c’est bien sur pour conquérir plus de clients, l’objectif étant probablement de rassurer les nouveaux clients quant aux applications qui seront disponibles, et leur rappeler aussi l’expérience qu’ils avaient sur leur smartphone Android précédent.

Mais en plus, BlackBerry va occuper un segment de niche, très intéressant. C’est à ma connaissance le premier téléphone Android avec clavier AZERTY conçu depuis des années (il y en a eu, de qualité médiocre, dans le passé lointain).

BlackBerry veut nous réhabituer au clavier physique, mais nous permettre de profiter des dernières avancées d’Android. Un beau pari !

Réponse en Novembre !

Hardware
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Hardware