Chroniques

Speed Cooking : Le Risotto pour JDR

Speed Cooking : Le Risotto pour JDR

Speed Cooking : Le Risotto des soirées JDR

 

Eh oui, nouveau chapitre du Speed Cooking, et ce dimanche, au programme, un risotto facile, et parfait pour tenir une tablée de rôlistes ! Dans le dernier opus, je vous avais parlé d’une sauce tomate maison, mais après avoir fait plusieurs essais, je n’ai pas trouvé de recette suffisamment difficile pour qu’elle puisse être décortiquée comme les précédentes, je la réserve donc à un melting-pot entre piperade, sauce tomate, et jus de tomate. Alors en avant toute pour ce risotto miraculeux (ouais, non, peut-être pas), mais parfait pour jouer à un JDR en même temps. Mise en ambiance : il est tard le soir, vous rentrez du travail exténué, vous avez 30 minutes avant que vos amis rôlistes n’arrivent pour la partie hebdomadaire, et le frigo est au plus vide. Allez, avant de commencer, voici un premier aperçu.

 

cleek_image_speed_cooking_4_resultat

Ça fume :3

 

Les ingrédients : parce que oui, il en faut pour cuisiner !

 

Alors pour faire ce magnifique risotto, ou pas, il va vous falloir regarder ce qui reste dans votre frigo. Pour ma part, j’avais du jambon blanc et un oignon de ma dernière pizza, du coup, ce sont les ingrédients minimum dont vous aurez besoin. Oh, et bien sûr du riz, il faut du riz pour faire un risotto !

 

cleek_image_speed_cooking_4_ingredients

Pas besoin de grand chose !

 

Si vous avez d’autres charcuteries vous pouvez remplacer le jambon blanc, et de même pour l’oignon que vous pouvez intervertir avec une échalote et de l’ail.

 

La recette en elle-même, sans elle pas de plat

 

Pour commencer, je vous propose de couper notre oignon, et pour ce faire rien de plus simple. Vous prenez un couteau et entaillez la première peau de l’oignon. Dès lors vous serez en mesure de retirer cette couche de peau et en avant le découpage ! Vous taillez alors l’oignon en deux, enlevez le germe au centre de chacune des moitiés, et commencer à faire de fines lamelles. Je vous rappelle le conseil que je vous avais donné lors de la première chronique, vous prenez l’oignon dans la main qui ne tient pas le couteau, vous le maintenez fermement, et avec le couteau, vous coupez des mini quarts d’oignons, un peu comme quand vous pelez une mandarine, sauf que leur largeur ne dépasse pas un demi centimètre.

cleek_image_speed_cooking_4_oignon_coupe

C’est mal tenu, bouhouhou …

 

Maintenant que l’oignon entier est découpé, vous pouvez commencer à le faire brunir à la poêle, un peu d’huile pour que ça n’accroche pas et ça va aller très vite. Profitez du temps que cuisent les oignons pour découper le jambon blanc, je suppose que je n’ai pas besoin de vous montrer comment faire, non ? Une fois fait ajoutez-les dans la poêle et attendez que le tout cuise, et si vous avez des herbes, des épices, ou autres aromates, n’hésitez pas à en ajouter suivant vos goûts personnels, pour moi cela a été le persil cette fois.

 

cleek_image_speed_cooking_4_oignon_cuit

Du marron, toujours plus de marron !

cleek_image_speed_cooking_4_persil

Le persil c’est bon, non ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore une fois vous allez profiter du temps mort pour préparer le riz. Pour ce faire, mettez un fond d’huile à chauffer dans la casserole, et lorsqu’elle est chaude, versez-y deux à trois verres de riz, deux pour quatre personnes, trois pour six. Bref, vous mettez ces verres dans la casserole et tournez régulièrement tout en vérifiant que le contenu de la poêle ne crame pas, oui vous faites deux choses à la fois, je sais que c’est dur en tant qu’homme, mais si j’y suis arrivé, vous devriez également pouvoir le faire. Dès que la poêle est prête vous la sortez du feu et la réservez en attendant que le riz soit lui aussi prêt à se gorger d’eau. N’hésitez pas à préparer la tablée en disposant les dés et les feuilles de personnage pendant cette étape, elle est courte mais pas très difficile.

 

cleek_image_speed_cooking_4_riz_qui_cuit

Et du riz qui rissole, et de un

 

Pour mettre notre préparation poêlée dans le riz, il faut attendre que celui ci soit translucide, c’est à dire que vous arriviez à voir la couleur de votre spatule/cuillère à travers les grains. Dès lors, vous achevez cette cuisson du riz, puis rajoutez le jambon et les oignons. Mettez ensuite deux fois plus de verres d’eau que de verres de riz dans la casserole, et tournez pour que tout soit bien mélangé. Si toute l’eau ne rentre pas, attendez que le riz se gorge en eau pour la rajouter. Pendant la cuisson, couvrez la casserole d’un couvercle, et à défaut d’en avoir choisissez un peu d’aluminium que vous accrochez sur le dessus. Bien entendu, à chaque fois que vous rajoutez de l’eau, il va vous falloir assaisonner avec du sel et du poivre, sinon le riz sera fade, et manger fade, c’est moins bon !

 

cleek_image_speed_cooking_4_riz_translucide

Ça y est, c’est translucide

cleek_image_speed_cooking_4_bientot_fini

Tout ensemble, c’est beau

 

 

 

 

 

 

 

Vous êtes bientôt à la fin, lorsque le riz aura entièrement absorbé l’eau de tous les verres, c’est qu’il est prêt, mais attention, moins il y aura d’eau, plus le riz sera collant, et pour éviter que cela accroche au fond de la casserole, vous aller devoir le tourner de plus un plus souvent. Si vous n’avez pas terminé de préparer votre table de JDR, c’est maintenant que vous aurez le temps de terminer, et vous pourrez même vous faire des notes sur la partie à venir, posez-vous bien et attendez tranquillement que tout soit prêt, normalement vos joueurs ne sont pas encore arrivé, et devraient être synchrones avec le service du riz.

Le riz est maintenant prêt, et pour le servir comme dans les meilleurs restaurants, voici le petit conseil du jour, prenez un vieux pot de pâté ou autre conserve/verre et remplissez le de riz. Tassez bien, et mettez une assiette retournée sur le dessus, puis retournez le tout avant de démouler comme un château de sable. C’est fait ? Agrémentez d’une feuille, une branche d’épices, n’importe quoi qui pourrait faire joli, et vous avez enfin votre risotto du MJ de JDR. Prenez maintenant une assiette pour chaque personne de la tablée du soir et servez leur cette belle préparation, puis mettez vous dans votre siège et commencez à briefer pour la partie à venir !

 

cleek_image_speed_cooking_4_dans_le_pot

Et hop, dans le moule

cleek_image_speed_cooking_4_demoulé

Et hop, c’est sorti

 

 

 

 

 

 

 

Prochain rendez-vous : une surprise, même pour l’auteur !

 

Eh oui, cette chronique est terminée pour aujourd’hui, le risotto était bon, mais dans quelques semaines vous aurez une nouvelle recette à préparer. Laquelle ? Pour l’instant, mystère, peut-être la fameuse piperade dont je vous parlais, mais cela pourrait tout aussi bien être autre chose. Alors si vous avez des idées de plat que vous aimeriez faire rapidement, n’hésitez pas à l’écrire dans les commentaires, j’en prendrai note, et qui sait, je vous surprendrai peut être ! En attendant le prochain numéro, je nous souhaite un bon appétit, et surtout, de bonnes vacances d’été pour tous ceux qui vont en profiter !

Chroniques
Plus Chroniques