Jeux Vidéo

GOD MODE IG – Le SpeedRun

GOD MODE IG – Le SpeedRun

GOD MODE IG – Le SpeedRun (+ bonus Leaks Dark Souls 3)

 

Nous avions parlé la semaine dernière des différents moyens de se renseigner sur les mécaniques d’un jeu et j’avais alors évoqué avec vous la notion de Speedrun.
Nous allons donc aujourd’hui approfondir notre culture de celui-ci, notamment grâce à plusieurs exemples assez flagrants des capacités d’un joueur sur un jeu.

Il faut d’abord savoir qu’un speedrun demande une somme colossale de connaissances sur un jeu et les mécaniques qu’il contient. Le speedrunner a déjà terminé moultes fois le jeu qu’il s’approprie alors par le speedrun. Ce n’est pas un débutant (mais pour une fois vous pouvez essayer chez vous) et le plus souvent surtout, il gagne sa vie grâce à son stream qui devient alors son activité principale. Autant vous dire donc que le « maître » ne fait pas beaucoup d’autres choses en dehors de l’entrainement derrière l’écran. Plongeons donc maintenant plus profondément dans une présentation du speedrun.

 

Practice, practice, practice !

 

Les speedrunners utilisent plusieurs techniques pour approfondir leurs connaissances du jeu, et toutes font partie d’une méthode personnelle dont certains aspects ne sont pas forcément transmis au public.
La méthode de Lobos JR

 

Le walkthrough complet = 81 vidéos d’une moyenne de 2 heures (allant même jusqu’à 8 heures pour certaines !)
Lobos JR va au fond de Dark Souls 2 en allant jusqu’à finir le « NEW GAME +7 » (quand on tue le dernier boss des jeux From Software par exemple, il est possible de recommencer le jeu sans perdre son équipement et ses statistiques tout en augmentant la difficulté exponentiellement). Le joueur fouille donc tous les recoins du jeu et essaye presque tous les « builds » possibles sur Dark Souls 2 à raison d’un à deux « builds » par « NEW GAME ».

 

 

La méthode « Hacker fou »

 

Certains speedrunners créent carrément des outils pour améliorer leurs performances en jeu : on appelle cela du « tool assisted » Speedrun, tandis que d’autres cherchent des failles du système pour avancer plus rapidement ou passer des zones longues et/ou périlleuses.

Voici comme exemple :

 

 

Ou encore ce speedrun de Zelda qui est totalement fou :

 

 

Vous remarquerez que les outils développés sont en général faits pour avoir plus d’informations sur le jeu et non pas sur l’invincibilité ou tout autre cheat anti-jeu. Car oui, si Toad traverse les ennemis sur le speedrun de Super Mario, ce n’est pas en raison d’une invincibilité quelconque ou d’un cheat – le speedrunner connait juste la frame (le pixel en gros) auquel il sera touché et esquive au dernier moment, alliant ainsi un côté spectaculaire à la rapidité de ses mécaniques.
Vous constaterez néanmoins que tous les speedrunners utilisent cette dernière méthode :

 

La méthode « Try again ! »

 

Un des exemples les plus connus serait bien sûr celui-ci.

 

ou encore…

 

 

… et toujours…

 

 

C’est la technique par laquelle tout le monde passe, vous l’aurez donc compris !

Il existe toutefois d’autres moyens de pratiquer le speedrun et je ne vous ai donné ici que de maigres exemples comparé à la jungle qui vous attends sur Twitch et sur Youtube. Ainsi, depuis la béta d’un jeu jusqu’à sa sortie (et souvent encore pendant des mois voire des années), les speedrunners fouillent chaque jeu avec un souci de précision déconcertant. Ce sont des « athlètes »  du jeu vidéo et pourtant, ce n’est que récemment que leur talent a commencé à être reconnu des autres joueurs.

Merci à eux pour leur contribution à l’univers du jeu vidéo et pour leur travail acharné !

 

Enfin, nous terminerons cette présentation du speedrun avec, en bonus, la vidéo de la semaine :

 

 

Une vidéo qui a fait pas mal de bruit dans la communauté Dark Souls, et si vous êtes fan du genre, ce clin d’œil devrait vous plaire… Si par contre, vous ne connaissiez pas, découvrez au plus vite cette vidéo mettant en scène le génie de ces joueurs. À la semaine prochaine !

 

Jeux Vidéo
Plus Jeux Vidéo