Jeux Vidéo

Battle Royale : un futur genre de jeu vidéo?

Battle Royale : un futur genre de jeu vidéo?

Un nouveau genre en train d’apparaître ?

Depuis quelques semaines, la popularité d’un mode de jeu présent sur plusieurs titres n’a eu de cesse d’augmenter et de se faire une place à part entière sur la plate-forme de streaming Twitch : le Battle Royale.

Inspiré du roman japonais de Kōshun Takami éponyme, Battle Royale est un concept simple : un grand nombre de joueurs sont mis dans un serveur dans une grande carte généralement très ouverte, et doivent trouver armes et équipements pour survivre face aux autres joueurs jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un. L’idée peut paraître toute bête mais cette petite bombe dans l’univers du jeu vidéo ne cesse de gagner en nombre de joueurs et spectateurs récemment.

Ainsi, des titres comme Arma III, H1Z1 ou Minecraft qui n’ont pourtant pas grand-chose à voir les uns avec les autres se retrouvent avec des communautés de joueurs plus ou moins grandes qui se passionnent pour la Battle Royale, délaissant complètement le mode de jeu original, parfois pour le bien du titre.

 

À l’origine, Hunger Games et Minecraft

 

L’univers ouvert aux blocs n’est plus à faire connaître et était l’un des pionniers du mode Battle Royale. En effet, la communauté de joueurs propose toujours plus de serveurs différents et d’idées qui vont plus loin que le simple « je détruis et je construis », qui était le concept de base. On a pu donc voir quelques serveurs dits « Hunger Games » où des joueurs sont plongés dans un immense environnement hostile, voire même fidèle aux livres de Suzanne Collins pour certains, où la règle est simple : le dernier survivant emporte la partie. Ainsi, le joueur doit trouver des armes, se cacher, se protéger contre les différentes créatures et obstacles qui le guettent mais doit surtout survivre face au plus grand danger de ces mondes : les autres joueurs.

 

 

Comme vu sur cette vidéo, parfois le joueur est son propre ennemi et il ne suffit que d’un faux pas pour causer la mort de notre protagoniste.

Les bases récentes du Battle Royale sont en tout cas posées mais c’est la sortie de H1Z1 qui donne à notre mode de jeu le coup de fouet nécessaire à son envol.

 

H1Z1 : Un mode plus populaire que le jeu de base

 

H1Z1 est un jeu de survie encore en accès restreint en alpha, mais le jeu est parfaitement jouable via la plate-forme Steam pour une vingtaine d’euros. Le concept de base est très proche de jeux très populaires comme DayZ : le joueur apparaît sur une carte immense sans rien et doit survivre aux hordes de zombie, aux autres joueurs mais également doit se débrouiller pour trouver de la nourriture, de l’eau ainsi que des armes et des munitions dans cet univers post-apocalyptique. Il a également la possibilité de fabriquer des objets avec des bouts de bois, du tissu, des plantes, etc.

Les développeurs ont déclaré vouloir rendre le jeu moins PvP que les autres titres du genre mais c’est clairement pour le moment le cas, puisque les zombies ne sont qu’un léger obstacle à la progression du joueur. Disponible depuis le 15 janvier dernier, le jeu se créé un nom grâce aux très nombreux streamers qui en le diffusent, mais peu de temps après la sortie il apparaît qu’un mode de jeu proposé par les développeurs est bien plus populaire que le concept original : le Battle Royale.

Dans Battle Royale, plus de gestion de faim ou de soif, et surtout plus de zombies : le joueur est parachuté (au sens propre) sur la carte sans rien dans les poches avec un nombre de joueurs toujours croissant (à l’heure où j’écris ces lignes, une partie de Battle Royale comporte environ 170 joueurs) et doit se précipiter dans les différents maisons, caravanes, hangars et supermarchés pour trouver des armes, des munitions, et de quoi survivre face à une fusillade comme des bandages, des kits de soin ou un casque. Le concept reste le même que les Hunger Games : seul le survivant l’emporte.

La carte étant immense, les développeurs ont mis au point un moyen pour forcer les joueurs à se rencontrer : la zone est encerclée par un nuage de gaz toxique, qui se rapproche au fur et à mesure d’un certain point de la carte plus la partie avance. Important donc de se diriger vers cette « dernière » zone où généralement une poignée de joueurs se retrouvent pour se disputer le titre dans une fusillade et un jeu de cache-cache.

 

 

Évidemment, le sentiment de remporter une partie où plus de 150 joueurs vous en veulent est assez jouissif.

 

Un futur genre à part entière?

 

La grande question est donc de savoir si les popularités croissantes de ces modes de jeu (H1Z1 est régulièrement dans le top 5 des jeux les plus regardés sur Twitch, et ceci grâce à la Battle Royale) ne va pas pousser le concept plus loin, amenant des jeux uniquement destinés au désormais fameux « BR ». Un jeu optimisé dans une immense arène où des centaines voire des milliers de joueurs s’affronteraient, comme des Hunger Games à grande échelle, ne séduirait-il pas un large public? Le concept est également tellement large que de nombreuses différences sont permises : FPS et/ou TPS? Univers hostile ou sans danger? Pourquoi ne pas jouer différentes classes comme dans un RPG? Pourquoi pas sur console de salon?

Chez Cleek en tout cas, on adore et on est impatients d’en voir plus !

Jeux Vidéo
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Plus Jeux Vidéo