Culture Geek

Murder Party : Dieu est Mort INS/MV

Murder Party : Dieu est Mort INS/MV

Murder Party : késako ?

Les Murder Party ne sont pas des divertissements nés de la dernière pluie. En effet, cela fait maintenant quelques dizaines d’années que le phénomène se répand en France, et ce pour le plus grand plaisir de certains. Alors oui, ce n’est pas nouveau, mais oui, c’est en vogue ! Dans cet article, je vais essayer d’expliquer pourquoi ce phénomène est au goût du jour, époque du tout virtuel.

Une Muder Party est ce que l’on peut appeler une enquête policière théâtralisée, ou encore un jeu de rôle grandeur nature dont la durée n’excède pas 24h. La plupart du temps, ils s’agit de démêler une situation embêtante impliquant des personnages que vous incarnerez au moyen de la parole, du jeu d’acteur mais également de quelques compétences, magiques et/ou technologiques.

 

cleek_image_culture_geek_dieu_est_mort_murder_party_une

Murder Party

Dieu est Mort, une Murder signée INS/MV

In Nomine Satanis / Magnas Veritas, ou INS/MV pour les intimes, est une jeu de rôle traditionnel français mettant en scène le sempiternel combat entre anges et démons. Dans cet univers, les célestes et les infernaux côtoient les humains au quotidien et à notre époque. Les joueurs prennent alors leur ordres d’archanges bien connus, comme Raphaël, Gabriel et j’en passe, ou bien de princes démons presque aussi connus, comme Valefor, Baal ou encore Malphas. Certains de ces noms doivent évoquer en vous des souvenirs de séries télévisées comme Stargate ou Supernatural, et c’est bien normal. INS/MV met un point d’honneur à suivre la mythologie chrétienne. Ainsi, les joueurs de ce monde sont plongés dans un univers biblique mais totalement délirant. En effet, dans le monde de INS/MV, Dieu est à Biarritz (oui, la ville sur la côte basque) et prend un bain de boue. Vous faites la connaissance de personnalités comme Régis, le barman du bouge où anges et démons vont boire, mais aussi de grands pontes totalement loufoques, comme Andréalphus, le prince démon de la luxure : autant dire que ce n’est pas qu’un fanfaron.

Notre Murder Party prend quant à elle place après la mort de Dieu et voit se rassembler chez Régis une bonne partie des princes démons et archanges. Autant dire que la petit fête n’est pas cordiale, surtout que doit y être décidé l’avenir du monde (à savoir, qui pour le diriger, et comment). Pour une fois, vous n’incarnez pas les sous-fifres, mais bel et bien les grand pontes. Vous croiserez donc aussi bien Jésus que Crocell, et ce sera à vous de faire pencher la balance du pouvoir du côté de votre faction. Attention, rien ne sera facile et il vous faudra démêler le vrai du faux dans les paroles que vous glanerez à droite et à gauche.

Comment jouer

Pour faire cette Murder Party, rien de plus simple. Il vous faut un endroit où passer la nuit/soirée avec tous les joueurs, des dés et surtout des joueurs ! N’hésitez pas à prendre toute une nuit pour vous amuser, c’est cela qui compte le plus. Pour avoir déjà fait cette Murder Party en tant que joueur, je recommande aux organisateurs de prévoir toute une nuit voire un week end pour en profiter un maximum.

cleek_image_culture_generale_murder_party_dieu_est_mort_dices

Par ce que parfois y a de l’aléa

cleek_image_culture_geek_murder_party_dieu_est_mort_thinker

Réfléchissez mais pas trop !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien entendu, plusieurs niveaux d’interprétation sont disponibles quant à l’organisation d’une telle partie. En effet, vous pouvez tout aussi bien venir tel quel et demander à l’organisateur de prévoir les dés, mais vous pouvez également romancer et vous costumer. Le but d’un tel jeu est effectivement de prendre du bon temps entre amis : dès lors, pourquoi ne pas pousser le jeu plus loin que la simple interprétation ? Laissez libre court à votre imagination pour en profiter !

Quelque conseils pour passer un bon moment

Une Murder Party a pour but de se détacher du monde statique des jeux vidéo et des jeux de rôles conventionnels, c’est pourquoi je vous recommande de prévoir un costume reflétant la personnalité du personnage que vous incarnerez. Bien entendu, si vous jouez un prince démon retors qui aime tromper ses ennemis, n’hésitez pas à vous faire passer pour quelqu’un d’autre.

Si vous êtes assez imaginatif, vous pouvez également faire en sorte de changer votre façon de parler pour vous imprégner plus de votre personnage. Prenons par exemple Jesus qui est reconnu comme un alcoolique notoire, eh bien, jouez la personne qui n’a jamais l’esprit clair. Il est clair que vous n’êtes pas obligé de réellement boire pour vous mettre dans l’ambiance, toute la Murder Party se concentre autour du jeu d’acteur !

Dieu est mort est une Murder Party se déroulant chez Régis, un bar peu ou proue salubre, dès lors, n’hésitez pas à adapter votre intérieur pour qu’il ressemble à un bar, voire organiser l’événement dans un local contenant un bar ou quelque chose qui peut en faire office. Le rassemblement au bar est le prétexte pour une réunion, évitez les tables rondes et préférez une table rectangulaire pour séparer les deux camps.

image_cleek_culture_generale_murder_party_dieu_est_mort_bar

Quoi de mieux qu’un bar ?

De plus, si vous organisez l’événement, prévoyez une salle où les joueurs pourront s’isoler pour discuter en privé, et une deuxième salle où vous pourrez donner des directives précises en cours de jeu. Évitez de trop surcharger les joueurs, laissez-les libres de faire avancer l’histoire comme bon leur semble.

Si vous avez un tant soit peu l’habitude d’un tel jeu, amenez le plus d’équipement possible : armes, foulard, sacoches, etc. Ce genre de petit objets vont apporter un réalisme supplémentaire à votre partie et laisseront un encore meilleur souvenir dans la tête des joueurs. Bien entendu, si vous ne possédez pas de tels objets, voyez au sein du groupe avec qui vous prévoyez de faire la partie si un des joueurs n’en n’aurait pas.

Enfin, n’oubliez surtout pas la règle la plus important d’un tel jeu : l’amusement. Le but d’une Murder Party est d’en profiter un maximum et d’en faire profiter un maximum. C’est pourquoi je vous conseille de laisser parler votre imagination avant toute chose. Soyez créatif, et surtout, prenez du plaisir à jouer !

Aller plus loin ?

Dieu est mort n’est pas la seule Murder Party existante. Si vous appréciez en faire, regardez sur internet, ou mieux encore, si vous avez la fibre créatrice, inventez votre propre histoire sur une logique similaire. Beaucoup de scénarios se prêtent à un tel évèéement. Si vous n’aimez pas l’univers des INS/MV, préparez une partie en puisant dans votre univers favori, que ce soit Azeroth, Faerun, Tatoine, S.T.A.L.K.E.R… Chacun de ces univers est gigantesque. Profitez-en !

cleek_image_culture_geek_murder_party_la_genese_de_landehelven_final

Un GN qui finit en beauté !

Et si vous êtes vraiment emballé, le jeu de rôle grandeur nature, ou GN, est peut-être fait pour vous.

Pour télécharger le scénario, c’est ici sur murder-party.org.

Culture Geek
Plus Culture Geek