Culture Geek

SAO : Retour aux sources de Sword Art Online

SAO : Retour aux sources de Sword Art Online

Si vous ne voulez pas vous faire spoil, nous vous déconseillons fortement de lire cet article.

Retour aux sources de SAO

 

Lorsque SAO reprenait cette année, tout le monde se demandait comment l’histoire se poursuivrait avec le monde de Gun Gale Online. Des pistolets, des combats en joueur contre joueur, et surtout plus d’Asuna. Pour autant, SAO ne se limite pas à ce VRMMO dans la deuxième saison : en effet, dès la deuxième partie, les scénaristes nous replongent dans l’univers de Alfheim Online, et ce avec moult améliorations. On y retrouve par exemple un Kirito ressemblant beaucoup plus au Kirito des début, des techniques d’épée héritées de SAO et surtout une Asuna qui n’est plus inutile. Afin de bien comprendre en quoi ces derniers épisodes ont le mérite de remettre SAO sur les rails du succès, je vous propose de revenir sur chacun des détails faisant de la partie EXCALIBUR la partie la plus intéressante de la saison 2.

 

Kirito une évolution circulaire

 

cleek_sao_kirito_evolution_season_1_2

L’évolution de Kirito depuis le début

 

Quel ne fut pas le choc des spectateurs lorsqu’ils découvraient la nouvelle tête de Kirito dans ALO : pour le retour de la série dans l’univers des fées, ce n’est plus à un Kirito aux cheveux tirés en arrière auquel nous avons affaire. En effet, l’auteur a décidé de revenir aux formes du début de la saison 1 et d’accentuer le trait des cheveux pour mieux traduire les mouvements en combat. Sans oublier les oreilles en forme de pointe.

La partie EXCALIBUR nous fait également le plaisir de voir Kirito utiliser sa compétence spéciale, l’escrime double, au plus grand dam des monstres de raid. C’est un Kirito à 100% de sa forme qui revient de Gun Gale Online, toujours plus prêt à en découdre. Pour autant le personnage devient plus énigmatique, comme le montrent les brèves interactions avec Sinon.

 

 

Des combats vivants

Outre le style de combat à deux armes de Kirito qui refait surface dans cet interlude, nous ne pouvons qu’admirer la subtilité de l’auteur qui parvient à donner un rôle de plus en plus important à Asuna. Il est loin le temps où Asuna n’était plus qu’un personnage inutile : désormais, en plus d’être le healer principal du petit groupe d’amis, elle n’hésite plus à foncer au devant des dangers pour donner le coup fatal en harmonie avec Kirito.

http://youtu.be/2zNv_R9OUbI

Opening de l’interlude avec un exemple de combat

Il ne faut pas non plus oublier le retour d’une méchanique qui rend cela possible, les Compétences d’armes. En effet, outre les améliorations graphiques de ALO, ce ne sont plus de simple mages qui se battent dans l’univers féerique d’Alfheim, mais des combattants chevronnés, qui pour beaucoup ont fait la transition depuis SAO une fois remis du choc. Par le biais des développeurs du jeu, l’auteur de l’anime a choisi de faire évoluer ALO vers un SAO où la magie est plus qu’essentielle, et ce n’est pas le premier boss que la fine équipe affronte qui dira le contraire. En effet, constitué de deux sortes de faunes maléfiques, ce boss présente l’un des faunes les plus résistants aux coups blancs, mais peu résistant à la magie, tandis que son comparse fait quant à lui preuve des faiblesses contraires.

C’est ainsi un SAO modifié qui nous est présenté, et ce pour le plus grand plaisir des yeux. La suite de l’anime n’est pas encore sortie, il reste à voir si les combats resteront aussi intéressants.

 

Un background travaillé

 

Fini l’histoire où le but est de tuer les gens ou de les exploiter dans la vie réelle via le jeu. Fini aussi les grands méchants mégalomaniaques et/ou fous à lier. L’interlude EXCALIBUR met en avant un role play digne des meilleures parties de jeux de rôle papier avec l’introduction de nouveaux PNJ à l’image de Yui. Car oui, c’est bien le Cardinal de ALO, une version à peine modifiée du Cardinal de SAO, qui crée cette série d’événements et ce toujours dans le respect de sa ligne de conduite, à savoir le refus d’avantager l’un ou l’autre camp. On y voit donc les géants de Jotünheim, assaillis par le roi du royaume des Glaces, donner une quête de libération à Kirito et ses amis tandis que la majorité des joueurs vont aller détruire un monde de lumière. L’auteur va même jusqu’à introduire certains dieux nordiques comme Freyja et Thor pour apporter de la vraisemblance à l’histoire. L’histoire est bien travaillée et détaillée, avec notamment la présence de petits easter egg, mais une seule chose ne colle pas : que vient faire Excalibur dans le mythologie nordique ? À l’époque de cette mythologie, seule l’arme du Roi Gilgamesh existait. Hormis ce point assez discutable, SAO EXCALIBUR présente un background plus que cohérent.

 

Géant donnant une quète

Explication de quête via une PNJ dirigé par le Cardinal

 

Chose assez surprenante dont personne n’avait vraiment entendu parler depuis l’épisode où Yui se rappelle qui elle est en réalité, le Cardinal de SAO refait surface. Cet insertion du Cardinal est une chose à surveiller, car comme cela est expliqué dans cet interlude, il est une entité propre et décide de  l’avenir du monde de ALO. Cela est particulièrement ressenti lorsque les PNJ parlent au groupe de Kirito et que l’on a l’impression d’avoir affaire à de vrais joueurs, contrairement à la quête sous-marine lors de l’OAV. Dès lors, rien ne nous empêche de penser que la série se poursuivra avec des quêtes de plus en plus épiques, et surtout une réelle impression d’impact sur l’évolution du monde.

 

En Conclusion

 

Cet interlude aura donc su raviver la flamme de beaucoup de fans déçus par GGO et à qui le caractère épique de l’époque SAO manquait. Tant le retour de Kirito dans une forme plus conventionnelle que les changements de scénarios, les ajouts de détails ou l’efficacité de Asuna, font de EXCALIBUR un souffle bienvenu pour la série et mettent en place un effet de cliffhanger pour la suite. L’épisode de ce samedi devrait tout chambouler : à vos écrans samedi soir ! Si vous voulez d’ailleurs voir les épisodes en version originale sous-titrés en français, je vous conseille Wakanime : les épisodes restent disponibles gratuitement un long moment.

Culture Geek
Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Culture Geek