Culture Geek

Live Escape Game, vous n’en sortirez pas indemne

Live Escape Game, vous n’en sortirez pas indemne

À la découverte du Live Escape Game

Les mots « Escape room » ou « Live escape game » vous disent-ils quelque chose ? Non, il ne s’agit en aucun cas d’un nouveau jeu Facebook auquel vous auriez été fortement invité à jouer par un de vos nombreux contacts gamers friands de Candy Crush et de Farmville. Si vous êtes fan de Legend of Grimrock, ou autres jeux de Point and Click, alors voilà qui pourrait vous intéresser.

Maisquestcequecestdonc

Vous n’en avez peut-être pas entendu parler, mais ce phénomène tout droit sorti de Kyoto a débarqué en Europe il y a maintenant 3 ans et après un détour par la Hongrie et l’Angleterre, il arrive désormais en France. Avec l’ouverture en 2007 d’un premier établissement au Japon par SCRAP, c’est ensuite toute l’Asie qui profite de l’attrait pour ce jeu. S’il faut attendre 2012 pour qu’une antenne américaine de la franchise ouvre ses portes à San Francisco, l’Europe ne tarde pas autant à emboîter le pas, et l’enseigne Parapark est accessible aux hongrois dès 2011. Londres propose l’année suivante sa propre variante, sous la franchise HintHunt qui est par ailleurs la première enseigne à s’installer sur le territoire français en 2013. C’est bien évidemment à Paris que le concept se développe dès lors, d’où il commence désormais à s’exporter aux quatre coins de la France. Lille et Rennes notamment vont très prochainement accueillir des établissements du genre.

Mais en quoi cela consiste-t-il vraiment ? Voici quelques trailers, de quoi peut-être vous mettre l’eau à la bouche.

Rassurez, contrairement à ce que certaines vidéos peuvent laisser craindre, aucun monstre ne vous attend dans l’obscurité de ces pièces, qui ne restent de toute façon généralement pas noires bien longtemps, et il ne s’agit pas de de recréer une scène de Saw. C’est plutôt l’occasion pour vous d’être le héros IRL de ce jeu vidéo dans lequel vous devez résoudre une série d’énigmes dans le but de sortir de la pièce. Car c’est bien là votre objectif, une fois entré dans la pièce : en sortir. Pour cela, il n’y a pas trente six solutions. Il vous faut trouver la clé.

Petit mode d’emploi Kikea

Malheureusement pour vous, cette clé ne vous attend pas gentiment dans la serrure : il vous faudra la trouver. Autant le dire, aucun indice, qu’un joli bouton « Aide » sur lequel vous cliqueriez dans un rare moment de faiblesse vous délivrerait, ne vous indiquera la marche à suivre. À votre disposition, une pièce meublée selon un thème précis (Le bureau de Lewis Caroll, l’Asie, une enquête criminelle…) et tout ce qu’elle peut contenir. Si vous avez des tendances maniaques, vous devrez sans doute prendre sur vous, puisqu’il vous faudra fouiller, retourner et dépouiller le moindre centimètre carré de cet espace pour trouver un premier élément qui, avec un peu de créativité et un brin de génie, vous mènera à un deuxième élément, et ainsi de suite. Soyez prêt à tout pour réussir : il vous faudra parfois retourner des cadres, des tiroirs, voire des lames de parquet ! Les possibilités sont nombreuses, tout comme les combinaisons. Votre seul impératif est d’ordre temporel, puisque vous devez sortir dans les 60 minutes imparties.

Si vous ne parvenez pas à vous illustrer, au bout de cette heure de fastidieuses réflexions et investigations, et à sortir de la pièce, pas de panique : celle-ci ne se remplira pas automatiquement d’eau et les murs ne se resserreront pas sur vous. La porte vous sera ouverte, et après un plus ou moins rapide débriefing, vous serez libre de partir. Prévoyez donc une bonne heure et demi de votre temps afin de profiter au mieux de l’expérience – il vous est en effet demandé d’arriver un bon quart d’heure avant l’heure de votre réservation dans le but de vous préparer au mieux.

Oui, car il faut réserver. À raison d’une équipe de 3 à 5 joueurs par salle pendant une heure, l’organisation est de mise, et les minutes précieuses. Il vous faudra donc attendre votre tour, en vous inscrivant à l’avance auprès de l’établissement que vous aurez choisi, dans la limite des disponibilités. Autre point qui peut en chiffonner certains – et pour cause : le prix. En effet, comptez en fonction des salles entre 20 et 30 euros par personne et pour une heure. Payer pour se laisser enfermer dans une salle et essayer d’en sortir, cela en laissera certains perplexes. Pourtant, le jeu est de plus en plus plébiscité pour les qualités qu’il met en avant – logique, créativité, esprit d’équipe –  et ce concept connaît un essor encore récent mais réel, comme nous l’explique notamment un reportage diffusé sur M6 en septembre dernier.

À titre informatif, le taux de participants « victorieux » serait, aux dires de certaines salles, pour le moment estimé à environ 30%. Viendrez-vous gonfler ces chiffres ?

Culture Geek
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Plus Culture Geek