Ordinateurs et composants

Samsung NP900X3A tueur de Macbook Air

Samsung NP900X3A tueur de Macbook Air

MAJ sortie du nouveau MacBook Air 2011

La donne change un peu avec un nouveau MBA qui reprend 100% de l’esthétique de l’ancien modèle mais bénéficie d’un hardware au goût du jour :

Un Intel Core i5-2557M (1.7 GHz) vient maintenant propulser la bête. Un connecteur Thunderbolt vient compléter le tableau des nouveautés.

Evidemment, une telle mise à jour redonne de l’intérêt au MacBook Air qui se positionne en plus à 1249€ si l’on veut coller à la configuration du Samsung.

On garde cependant les éléments négatifs cités précédemment : une qualité d’écran discutable, une connectivité limitée et on rajoute un souci nouveau : la dissipation thermique semble problématique avec des sensations de chauffe sur la carrosserie que l’on ne connaissait pas sur le modèle précédent.

Pour finir, il faut aussi noter que le MacBook Air pour bénéficier du même niveau de garantie que le Samsung ( 3 ans site ), doit bénéficier d’un Apple Care qui vient augmenter l’addition de 249€.

Cette mise à jour vient cependant relativiser la "domination" du Samsung dans mon esprit, le MBA restant un très beau produit.

———————————————————————————————————————

Cela fait maintenant quelques temps que Samsung chasse sur les terres de la pomme…il fut même un temps ou la marque avait les préférences du "middle range" ( nous n’emploierons volontairement pas le terme de "beauf", par autocensure ) qui ne jurait que par les téléphones de la marque et les TV LCD laquées du coréen. N’en déplaise aux adeptes de Steve Jobs c’est maintenant vers leur marque que la masse du middle range a jeté son dévolu en vouant un culte aveugle aux Iphone, Ipad et autres Imac.

Cet état de fait pourrait à lui seul redonner du crédit à Samsung pour moi. Pour planter fidèlement le décor, je suis un utilisateur quotidien du Macbook air depuis quelques mois. Pour pester régulièrement contre la "Marque" Apple, je n’en reconnais pas moins le côté addictif du design de leur produits et je dois dire que le voyage quotidien de mon Macbook air dans ma malette me procure tout ce qu’un utilisateur nomade peut rechercher : légèreté d’un gros cahier, fonctions de base assurées ( bureautique, internet…) sans parler de la satisfaction de dégainer un outil qui en jette quand je prends le TGV. Après avoir épuisé les ultraportables de chez Sony pendant des années, je suis maintenant un utilisateur globalement satisfait du macbook air…mais attention, j’insiste bien sur le "globalement" car je ne suis pas un macfan lobotomisé qui oublie qu’un Acer Timeline X dont le prix est trois fois inférieur, apporte beaucoup plus en terme de mobilité que le "Air"…

Je propose donc un duel franc et objectif entre deux protagonistes qui émargent à 1599€ :

Le macbook Air 13" avec son ancestral Core2Duo à 1.86 épaulé de 2048Mo de Ram et un SSD de 256Mo

VS

Le NP900X3A motorisé par une plateforme SandyBridge à base de I5 ULV ( basse tension ) variant de 1.4 à 2.3Ghz épaulée par 4096 de Ram et un SSD de 128Mo.

 

Le design

Elément très subjectif mais qui a quand même son importance quand on parle d’un objet à plus de 1500€, le design n’est absolument pas à négliger. Je pense même que dans le cas de l’Apple c’est son argument principal. Et disons le tout de suite, il est encore devant.

Les deux se battent sur un argument fort : le portable le plus fin du monde ( chacun revendiquant ce titre ). Tous les rapprochent donc ; en premier lieu le poids, 1.3Kg chacun et théoriquement l’épaisseur…mais là encore Apple est malin, en jouant sur des bords effilés ( notamment la face avant ), la première impression donne l’avantage au macbook air…

Il suffit de regarder juste ce petit schéma made in Apple pour comprendre comment Apple "trompe" l’oeil…mais c’est aussi ça le design.

C’est vrai que depuis son lancement, il était très seul dans cette catégorie. Le Samsung se rapproche clairement très très près…mais pas encore assez à mon goût pour le dépasser.

Je vais insister plus longuement sur le samsung. Son châssis est en Duralumin, un alliage d’aluminium apportant une résistance deux fois supérieure à l’aluminium pure. Le tout reçoit un traitement noir mat qui laisse penser au premier contact visuel à un côté carbone aussi noble que l’aluminium brut du macbook air. On déchante malheureusement rapidement. Après quelques minutes de manipulations, le NP900 se couvre de marques de doigts, ce n’est évidemment pas propre à ce portable mais à tous les produits disposant d’une surface avec un aspect "plastique". C’est ce que j’appelle régulièrement l’effet "grotte de lascaux". Nous avons la première déception sur ce produit, même si la finition est extrêmement soignée ( du packaging en passant par le trappes de connectiques ), cet aspect "plastique" permet à l’Apple de rester devant. Le jugement est difficile car le NP900 est indéniablement un beau portable, fin et léger dans son poids comme dans son design. Je dois néanmoins reconnaitre que le côté froid et noble de l’aluminium brut du Macbook Air, c’est vraiment la grande classe…les traces de doigts en moins ( et croyez-moi ça compte aussi ).

Il ne faut pas oublier quelques points forts du NP900 :

  • Son clavier rétro éclairé est vraiment agréable autant à l’oeil qu’à l’utilisation. Le rétro éclairage est débrayable par les touches fn tout comme le wifi.  
  • Le touchpad est aussi large que sur le macbook air, il dispose des mêmes fonctionnalités.
  • Une connectique protégée par deux trappes latérales solides et qui n’inspirent pas de crainte après de nombreuses ouvertures/fermetures.

 Sur les éléments "objectifs" du design, le Samsung fait presque un sans-faute. De la sortie de la boite où le packaging a été extrêmement soigné jusque dans les finitions des charnières clavier/écran ou encore du clavier rétro éclairé, le verdict est encore plus dur car on ne peut pas dire clairement que le NP900 fait plastoc ou encore cheap mais sans contestation, le macbook air procure dès les premières secondes une impression plus qualitative. L’effet "grotte de Lascaux" vient alors enfoncer le NP900.

    

  

Toutes les images du Samsung NP900X3A

 

 Les performances

Il est difficile de comparer un Mac et un PC. Pourtant, ils ont de plus en plus d’éléments en commun : processeur, carte graphique, carte mère…on retrouve les grands noms Intel, ATI et Nvidia.

La comparaison "sur le papier" tourne donc rapidement à l’avantage du Samsung : une plateforme Sandy Bridge, 4096 Mo de ram…le combat semble inégal contre le vieillissant Core 2 Duo respirant avec 2 pauvres Go de ram…mais l’appelien vous dira que MacOS fait toute la différence et qu’en performance globale, le mac n’a pas besoin de la débauche de gigas des PC.

A l’usage, les deux machines démarrent très rapidement ( SSD oblige ) mais l’impression de réactivité et de puissance et bien plus prononcée quand on utilise le Samsung. Pour être neutre, j’ai utilisé l’une des rares plateformes de tests qui permet d’étalonner du Mac et du PC : geekbench.

Rapidement, les résultats sont sans appel : la performance brute mesurée sous OS ( CPU/RAM/Video ) est presque deux fois supérieure sur le NP900 que sur le MacBook Air. Le processeur Core i5 à lui seul enfonce enfonce largement son ancêtre.

 Les chiffres donnés par Geekbench sont mêmes presque flatteurs pour le Macbook Air tant le fossé qui sépare l’un et l’autre est important en terme de performances.

 

   

Reste ensuite les éléments périphériques et là encore le NP900 enfonce le clou. Une connectique assez large ( pour un ultraportable ) avec de l’USB 3.0 notamment ( avec la fonction sleep’n’charge qui permet de recharger son smartphone par exemple avec le portable éteint ), du mini HDMI et surtout un adaptateur réseau gigaethernet qui, s’il nécessite un adaptateur de connectique pour pouvoir brancher une RJ45 sur un châssis si fin, se comporte lui comme une vraie carte réseau avec des performances dignes de ce nom et sans condamner un des deux USB…

Il reste alors à parler de deux éléments qui font polémiques car les avis sur le net ne correspondent pas du tout avec mes tests, après plus d’une semaine d’utilisation du NP900 et surtout une comparaison appliquée du Samsung avec son concurrent Apple.

Premier élément : l’autonomie. C’est clairement un point clé sur un produit de ce genre. Expression la plus aboutie à ce jour du nomadisme informatique, l’autonomie est souvent un argument supérieur à la puissance générale de l’appareil. Sur ce point le macbook Air m’a toujours déçu. Non pas que son bilan soit déplorable mais une simple comparaison de ce qu’Acer fait depuis maintenant quelques temps avec sa série Timeline généralement avec des prix inférieures de plus de la moitié permet de bien comprendre que notre MBA n’a rien de révolutionnaire; il est même très en retard sur le monde du PC contrairement à ce que claironne Apple. J’ai à ce titre était très surpris de lire sur un site généraliste un test donnant l’autonomie du macbook à plus de 5H….en plusieurs mois d’utilisation je n’ai jamais constaté, même à une heure près ce chiffre. Lorsqu’on l’utilise, on tirera 3h30 du Macbook Air, pas plus. Evidemment, si on regarde son horloge tourner et qu’on laisse son mode d’autonomie au max, on dépassera les 5h…et encore.

Le samsung quant à lui passe la barre des 5h, son processeur basse tension étant taillé pour ça. On accroche cependant pas les 7h30 annoncées. Mais 6 bonnes heures sont jouables. Il est très clairement un premier choix par rapport à l’Apple quoi que d’autres sites en disent.

Deuxième élément : l’écran du Samsung. Quand on lit les specs du NP900 on est effectivement un peu surpris par la faiblesse de la résolution annoncée ( 1366 x 768 ) alors que la marque communique à gogo sur le Full HD et la haute def. Le macBook Air dispose d’une résolution de 1440 x 900 qui est presque monnaie courante sur les 13" de bonne figure. Cette mauvaise nouvelle est immédiatement compensée par le fait que la dalle sur NP900 est une dalle mat ( un véritable exploit tout le monde ne jurant plus que par la dalle brillante sur 95% des gammes actuelles ). Le contraste annoncé est lui aussi dans la tranche du "rare" avec un bon 760:1.

A l’usage, l’écran du Samsung est tout à fait confortable et on est clairement pas perdant par rapport à celui du MacBook. La gestion du contraste dynamique est par contre très présente; je m’explique, cela n’occasionne pas une gêne particulière mais contrairement au MBA, on remarque régulièrement des variations de luminosité en fonction de la sollicitation de la batterie. La dalle du NP900 n’est donc pas le talon d’Achille de ce portable comme on l’entend à droite ou à gauche. Cependant, Samsung étant un fabricant de dalles qui inonde le marché, on s’attendait vraiment à ce que cet élément permette de creuser fortement l’écart avec sa concurrence. Ce n’est pas le cas; certains choix sont à saluer ( la dalle mat, le taux de contraste ) mais on attend mieux quand même d’une marque qui a fait sa réputation dans la construction de dalles pour la plupart des constructeurs informatiques ( apple compris ).

 

CONCLUSION 

 Nous sommes face à deux excellents portables. Alors soyons limpides, nous parlons ici d’outils pour le nomadisme où l’autonomie, le poids, l’aspect pratique passent avant la puissance. Pas question de taper un Crysis ou autres avec ce type de machine. C’est avant tout un outil qui se fera ultra discret dans votre cartable ou votre sacoche : pas plus d’encombrement qu’un gros cahier.

Dans ce domaine très particulier, il faut reconnaitre que le Samsung excelle. Jusque dans les détails il cherche à prendre l’avantage sur son concurrent ( je pense ainsi au chargeur record de discrétion sur le NP900…alors qu’on ne peut pas dire que l’Apple est gros pourtant ).

Au moment de conclure, il faut se rattacher aux éléments objectifs et la balance penche donc vers le NP900X3A. Ce choix n’est pas l’expression d’une passion et c’est le principal reproche que l’on peut faire à Samsung car il n’a pas détrôné le MBA dans un domaine qui compte beaucoup sur ce segment. Le NP900X3A est un objet magnifique, pour un portable sa finesse et sa légèreté font date…cependant quelques fautes de goûts lui empêchent de renverser l’icône d’Apple qui reste encore devant sur le design. C’est d’ailleurs la seule chose que le MBA peut conserver encore car Samsung a fait du bon boulot pour le reste. Certes, le Core i5 ULV n’est pas une bête de course, sa basse consommation ne lui permettant pas de "bruler" de la perf comme ses grands frères sur desktop mais il a pour lui une conception de toute dernière génération. Son peu d’entrain lui permet cependant de très facilement écraser le Macbook Air sur le sujet tout de même.

Tient, un autre élément qui fait pencher la balance : le Samsung tourne sous Wondows 7 Pro 64 ( j’entends les hurlements ; comment peut-on oser un tel blasphème sur Mac OS ? ). Windows 7 ça marche bien et jusqu’à preuve du contraire, ça fait tourner beaucoup plus de choses que MacOS. Après les débats philosophiques ou religieux, je m’en moque.

Et puis pour finir, le NP900X3A est tout simplement couvert par une garantie de 3 ans…je suis désolé mais sur du matos de ce prix, ça vaut de l’or aussi.

 Synthèse :

Design : Avantage Macbook Air

Performances : Avantage NP900X3A

Mobilité : Avantage NP900X3A pour son autonomie et sa connectique

Qualité / Prix : Avantage NP900X3A pour ses specs et pour sa garantie de 3 ans.

VICTOIRE DONC POUR LE SAMSUNG NP900X3A qui va donc remplacer dès maintenant mon Macbook Air dans ma malette.

 

 

Ordinateurs et composants
@NotDjey

Passionné par les nouvelles technologies depuis mon ZX81 je continue à aimer les extensions mémoires et les gadgets connectés.

Voir commentaires (13)
13 Comments
  1. @_kud

    2011-05-02 at 14 h 43 min

    Article très intéressant moi qui me tate à acheter un Samsung 900X3A. Je me demande cependant ce que ce portable pourrait donner avec une distribution linux. 😉

  2. D-J-E

    2011-05-02 at 15 h 16 min

    à mon avis aussi rapide que sous W7 voir mieux. Par contre je ne sais pas comment l’USB 3.0 sera géré

  3. pascal

    2011-05-21 at 14 h 09 min

    Bonjour et bravo pour l’objectivité. Enfin une approche purement Utilisateur.
    J’ai un MBA 13 depuis 6 mois tournant sous W7 en natif (hérésie!).
    Je découvre ce jour le Samsung.
    Snif et adieu pour l’esthétisme effectivement très addictif, mais il apporte tout ce qui me manque sur le MBA.
    Merci encore pour cette présentation.

    Pascal

  4. pascal

    2011-05-21 at 14 h 19 min

    Ma question de départ portait sur l’angle d’ouverture de l’écran VS MBA ? (travail debout).

    Pascal

    • D-J-E

      2011-05-22 at 14 h 59 min

      L’angle d’ouverture ? en gros jusqu’où peut on « déplier » l’écran c’est bien ça la question ?

      • Pascal

        2011-05-26 at 22 h 32 min

        Angle absolument équivalent au MBA

  5. KillerOnZeRoad

    2011-07-18 at 22 h 13 min

    Merci pour la comparaison 🙂

    Certes le proco est plus sympa sur le samsung, mais avec la dernière version du MBA et bien gonflée, je pense que les perfs sont déjà plus comparables : core 2 duo à 1.86GHz, puce graphique dédiée et 4go de mémoire vive.

    De plus le MBA dispose d’un stockage bien plus confortable.

    Niveau autonomie, je fais bien mes 7h depuis 4 mois sans faille en utilisation bureautique et wifi.

    En revanche gros plus pour le samsung niveau connectique effectivement, quel dommage qu’apple n’ait pas équipé son macbook de ports usb3 et qu’ils persistent encore avec leurs normes proprio…

    Pour moi la différence se fait clairement plus sur l’os et le design. j’aurais peut être pris ce samsung s’il avait été en vente au moment de mon achat (en effet, j’ai installé W7 immédiatement sur le MBA !)

  6. Pelikanol

    2011-09-28 at 14 h 43 min

    Bonjour,

    Très chouette article.

    Sur Amazon on peut lire que pas mal d’utilisateurs ont des problèmes avec le wifi (signal perdu ou très faible alors qu’il est encore bon sur d’autres modèles, vitesse de connexion divisée par deux…)

    Il n’en est pas du tout question dans l’article, aurais-tu un retour d’expérience à faire sur ce sujet ?

    • D-J-E

      2011-09-28 at 20 h 45 min

      Merci pour le compliment.

      Concernant le wifi, aucun souci à ce jour. Dans mon activité pro j’en ai placé 3 et aucun retour client négatif sur le wifi.

  7. jerome

    2011-10-26 at 22 h 50 min

    Bonjour !
    Merci pour ce test qui apporte pas mal d’éléments.
    J’ai une question à laquelle je ne trouve pas de réponse claire…
    Le Samsung est-il assez puissant pour lire un fichier mkv encodé en 1080p et de l’envoyer via la sortie mini hdmi ?

    Merci d’avance

  8. Medclass

    2011-10-30 at 20 h 27 min

    Ce samsung là est 200€ plus cher avec un processeur moins rapide, un moins bon écran (résolution plus faible, couleurs moins fidèles), autonomie plus faible
    Donc il est plus cher et inférieur.
    Mais c’est sur dans l’article on le compare à l’ancien mba vieux de un an donc forcément.
    Au passage oui l’ancien macbook air était cher. Le nouveau sorti en juillet c’est différent

    • D-J-E

      2011-10-31 at 17 h 32 min

      Bien sur, cet article date d’avant la sortie du nouveau MBA…cependant, le samsung reste pertinent : la différence de performances est minime ( mais réelle ) mais par contre, même si l’écran du Samsung a une résolution inférieure, la qualité me semble haut dessus du produit Apple. Enfin, si on veut être juste jusqu’au bout, le NP900X3A est garanti 3 ans sur site…ce luxe se facture 249€ supplémentaires chez Apple.
      Cependant, il est évident que la MAJ du MBA change la donne et je modifie l’article en conséquence.

  9. Phenom aime

    2012-03-26 at 15 h 21 min

    SSD de 256 Mo et 128Mo ??? C’est pas un peu lège ça ???

    « Le macbook Air 13″ avec son ancestral Core2Duo à 1.86 épaulé de 2048Mo de Ram et un SSD de 256Mo

    VS

    Le NP900X3A motorisé par une plateforme SandyBridge à base de I5 ULV ( basse tension ) variant de 1.4 à 2.3Ghz épaulée par 4096 de Ram et un SSD de 128Mo. »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Ordinateurs et composants