Petit guide de survie pour ne pas se perdre lorsqu’on parle séries TV avec le glossaire signé Babbel

Chez Vonguru, on adore les mots. En plus de nos articles sur les langues fictives, nous vous proposions également de découvrir les origines de certains mots geeks. Aujourd’hui, c’est Babbel, dont nous vous parlions juste ici, qui nous a contacté pour nous présenter un glossaire des séries TV, et on vous en parle tout de suite.

Restaurants fermés, couvre-feu, glaciales journées d’hiver… autant de raisons pour s’emmitoufler dans un plaid sur le canapé, et regarder à la chaîne les épisodes de ses séries préférées. Ces dernières ont pris une grande place de la vie quotidienne : on parle avec des amis du cliffhanger du dernier épisode vu. On discute des rebondissements possibles d’une intrigue sur les blogs. On utilise les catchphrases et les running gags des personnages les plus célèbres dans les conversations quotidiennes. Et on se vante en ligne d’avoir fait un binge racing des dernières sorties des catalogues Netflix et Prime dont tout le monde parle. 

Allez, on vous aide à y voir plus clair !

Jump the shark 

Cette expression, traduite littéralement par « sauter le requin », est utilisée aux États-Unis par les critiques de séries de télévision pour indiquer le moment où une série télévisée commence à perdre de sa superbe, c’est-à-dire lorsque les producteurs et les scénaristes recourent à des scènes ou des intrigues farfelues, qui déçoivent les fans. Cela arrive souvent avec des séries de longue durée qui ont épuisé toutes les intrigues possibles et sont à court d’idées nouvelles. 

Cette expression provient d’un épisode de la série américaine Happy Days dans lequel Fonzie saute par-dessus un requin en ski nautique, portant à cette occasion également sa célèbre veste en cuir. Cette scène est considérée par beaucoup comme le pire moment de la série et le début de son déclin.

Cliffhanger 

Il s’agit d’un dispositif narratif, dans lequel le récit se termine par un rebondissement pour maintenir les spectateurs en suspens jusqu’à l’arrivée du prochain épisode, ou de la prochaine saison. Littéralement, cliffhanger signifie celui qui « reste suspendu » (du verbe to hang) au bord d’une « falaise » (cliff), une sorte de métaphore pour décrire le suspense que l’on ressent. 

L’un des cliffhangers les plus fréquemment utilisés consiste à diffuser, en fin de saison, une scène dans laquelle l’un des personnages est gravement blessé, laissant les téléspectateurs désireux de savoir s’il va survivre ou non. 

 

Running gag et catchphrase 

Il s’agit d’une plaisanterie qui apparaît plusieurs fois dans une émission de télévision, à laquelle le public s’attache et s’habitue. Cela renvoie au « comique de répétition ». Running signifie en effet « récurrent », tandis que gag, terme typique du monde du spectaclesignifie « comique ». 

L’un des exemples les plus connus est celui des nombreux mariages et fiançailles de Ross dans Friends, au sujet desquels le groupe d’amis a plaisanté d’innombrables fois au cours des dix saisons. 

Les catchphrases sont quant à elles des répliques qui sont répétées par un personnage au cours de plusieurs saisons, au point de devenir cultes comme dans le cas de « It’s going to be legen – wait for it – dary! » de Barney Stinson dans How I Met Your Mother ou « That’s what she said » souvent utilisée par Michael Scott dans la version américaine de The Office.

Vous devriez regarder aussi ça :
Black Desert Online lance l’acte II du donjon Atoraxion : Cicatrices Abyssales

 

Spin off 

Littéralement, spin-off se traduit par « essaimage » ou « transfert » dans le jargon de la télévision. Un spin-off est une série qui provient d’une autre série à succès, qui développe de façon parallèle la vie d’un ou plusieurs de ses personnages comme Private Practice ou Station 19, deux spin-offs de Grey’s Anatomy, ou encore Young Sheldon, qui raconte l’histoire de l’enfance de Sheldon, un des protagonistes de la série The Big Bang Theory

 

Rerun et revival

Rerun est la diffusion d’un épisode ou d’une série qui a déjà été diffusée dans le passé, c’est-à-dire l’équivalent anglais de « réplique », comme c’est le cas avec les séries Dr. House ou Friends, toutes les deux terminées il y a quelque temps, mais qui sont actuellement diffusées sur TF1 et sur satellite. À ne pas confondre avec revival qui fait référence au retour d’une série télévisée des années après sa fin, comme c’est le cas de Sex and the City, actuellement en production, dont on parle déjà beaucoup en raison de l’absence d’un des protagonistes.

 

Épisode cross-over 

Un crossover (de l’anglais to cross over, qui signifie « passer de l’autre côté ») est la réunion de deux ou plusieurs personnages de différentes séries télévisées dans un même épisode, comme dans l’épisode spécial de Family Guy dans lequel Peter et le reste de la famille rencontrent les Simpson. 

Binge watching et binge racing

Cette expression, qui mélange binge (« beuverie ») et watching (« visionnage »), signifie regarder plusieurs épisodes de la même série les uns à la suite des autres. Le binge racing va encore plus loin : il consiste à faire un marathon de tous les épisodes d’une nouvelle saison d’une série dans les vingt-quatre heures suivant sa sortie. En 2017, il y a eu 8,5 millions de binge racers et la série la plus regardée été Gilmore Girls : Une nouvelle année (source : Netflix). 

Spoiler

Le terme « spoiler » vient du mot anglais « to spoil » qui signifie littéralement « gâcher ». Dans le jargon télévisé, il désigne un fait qui révèle l’intrigue, la fin ou un moment marquant d’un film ou d’une série, gâchant ainsi l’expérience du téléspectateur. D’où l’expression spoiler alert qui signifie qu’à partir de ce moment les informations couvertes dans un article, un blog ou un billet sur les médias sociaux, pourraient gâcher le plaisir du téléspectateur avec des informations encore inconnues de ceux qui n’ont pas vu le film, l’épisode ou la série en question. 

Nouveautés des médias sociaux

En ligne, certains néologismes liés au monde des séries télévisées et à Netflix sont également apparus. Outre le désormais très connu, Netflix and chill, il y a par exemple le Mansurfing, quand un homme croit que la télécommande est sa propriété exclusive et qu’il choisit tous les programmes à regarder. Le terme netfickle, en revanche, issu de l’union de Netflix et de fickle (inconstant), décrit ceux qui arrêtent de regarder une série télévisée seulement après quelques minutes de visionnage, ne donnant ainsi aucune chance à la série d’être appréciée. Il existe également un terme ad hoc pour désigner une personne qui se considère comme un expert sur un sujet particulier après avoir regardé un documentaire sur Netflix : overnight flexpert

 

Ailleurs sur le web

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.