Culture Geek

Paris Games Week 2019 : le récap’ de la rédaction !

Rédigé par le

Paris Games Week 2019 : le récap’ de la rédaction !

La Paris Games Week : un rendez-vous incontournable

 

La Paris Games Week est LE salon du jeu vidéo en France. Le point de rencontre de toute la communauté francophone dans un salon où sont accueillis annuellement plus de 300 000 personnes sur une durée de 5 jours. Que ce soit pour découvrir les nouveautés à venir en avant première, profiter des différentes compétitions sur place, espérer gagner quelques cadeaux ou juste se balader dans les allées et jouer à vos jeux préférés, on a tous une bonne raison de venir à la Paris Games Week. Cette année, comme chaque année, l’équipe de la rédaction vous fait un récapitulatif de ce qu’on a pu voir au salon, et nos impressions à leur sujet !

 

Les jeux vidéo

(par Etienne et Finghin)

La Paris Games Week est le théâtre de stands rivalisant d’ingéniosité afin de mettre en avant de la manière la plus originale et attirante possible leurs nouveautés à venir. Bien que la quantité de choses qui soit présentée est absolument incroyable, voici un bref résumé de ce que l’équipe de rédaction a pu voir !

 

Cyberpunk 2077 :

Même si le jeu était présent lors de cette Paris Games Week, il ne nous était pas possible de le tester. Malgré tout, un des développeurs jouait devant nous pendant qu’un présentateur nous expliquait les différentes mécaniques du jeu. Bien loin d’être inintéressant, cet essai n’a été qu’un rapide survol qui a laissé bon nombre d’entre nous sur notre faim.

Placée dans l’histoire vers le milieu du jeu, la mission jouée à l’écran s’est avérée être assez classique avec un choix entre le bourrinage ou l’infiltration suivant votre personnage. De plus, selon le type de personnage choisi (vous choisissez via une note sur 10, son aptitude physique, intellectuelle, avec visiblement des sous spécificités à l’intérieur même de ces caractéristiques initiales), vous aurez accès à des réponses particulières lors des dialogues avec les autres habitants de la ville qui influeront de manière différente sur votre progression. L’ambiance de Cyberpunk est l’un des points ayant construit sa hype tant cet univers est aimé par la communauté et en plus d’être graphiquement réussi, de nombreux détails viennent vous plonger encore plus dans le jeu. Le monde est vivant, interactif, et les choix effectués au cours des différentes missions offriront différentes perspectives dans un court, moyen, ou long terme dans le déroulé de l’histoire. Et, c’était en tout cas une promesse qui a été formulée, il ne serait clairement pas possible d’en anticiper toutes les conséquences.

Au sujet même de cette démo, on a pu voir cependant quelques petits défauts apparaître : des chutes de framerate au cours des phases où l’environnement est dense, ou les particules nombreuses. Un anti-aliasing pas tout à fait au point ou encore une intelligence artificielle qui laisse parfois à désirer sur certaines phases de jeu. Cependant rien qui ne peut être corrigé d’ici la sortie du titre, annoncée pour le 16 avril 2020.

Pour compléter cette présentation, un bar était ouvert au public dans un l’univers du jeu , et qui vous permettait de vous plonger quelques instants de ce futur dystopique grâce à une ambiance tamisée, et des décors soignés.

Stand Ubisoft

Le stand Ubisoft était beaucoup tourné autour de ses nouveautés, avec une grosse partie autour du prochain Watch Dogs, ainsi que de Ghost Recon Breakpoint, sans néanmoins négliger Rainbow Six, ou encore le plus modeste Roller Champions !

 

Watch Dogs Legion :

Comme pour Cyberpunk, il n’était pas possible de jouer au nouveau Watch Dogs mais seulement d’avoir un aperçu du jeu pendant qu’un développeur jouait. Ce qui choque au premier abord par rapport aux anciens opus, c’est à quel point sont poussées les biographies des personnages du jeu. Chaque personne croisée dans la rue aura ses propres traits de caractère, son propre passé, qui lui offriront des capacités tout le temps différentes. Ainsi, il faut être attentif au moindre détail dans le passé d’un personnage avant de la recruter.

Effectivement, vous aurez à monter une équipe de personnages possédant des spécialisations différentes (certains ayant des capacités en hacking, d’autres peuvent vous faire sortir de prison plus vite que leur ombre). Ces personnes vous pouvez les trouver n’importe où dans la rue, de la jeune fille à la grand-mère de 80 ans, tout le monde peut être un membre potentiel de votre équipe ! Lorsque vos personnages meurent vous êtes face à un ultimatum : tenter le tout pour le tout (vous relever mais si vous mourrez, vous perdez le personnage à jamais) ou aller en prison (et donc ne pas pouvoir le jouer pendant un moment).

De nombreux éléments piratables ont été ajoutés et permettent toujours plus de possibilités d’infiltrations.

 

Ghost Recon – Breakpoint :

Bon, alors comment dire. J’avais ADORÉ Ghost Recon : Wildlands, donc ma hype était quand même importante face à Breakpoint. Mais j’ai rarement vu un jeu aussi bugué durant mes 15 petites minutes de jeu, entre la physique des véhicules qui fait qu’on ne tombe jamais, les glitchs dans l’environnement et les deux crashs pendant cette courte session…

La démo en soit ne montrait pas grand-chose de nouveau par rapport à Wildlands (ce qui est dommage sachant que le jeu est sorti donc il n’a plus rien à cacher). Néanmoins pour les fans, le jeu devrait rester agréable et notamment si vous avez trois coéquipiers pour le réaliser en coop !

Stand PlayStation

Le stand PlayStation était peut-être un des plus impressionnant du salon. Très spacieux, il était divisé en de nombreuses parties en fonction des différents jeux présentés pour la console de Sony ! Très courtisé, l’équipe n’a pas pu participer à tous les tests proposés, mais voici cependant un aperçu de ce qu’on a pu avoir entre les mains !

 

Avengers :

Prévu pour une sortie en mai 2020, le jeu Avengers était disponible en test dans cette PGW. Si votre rêve est d’incarner vos héros favoris alors vous devriez y trouver votre compte, de Hulk à Thor, presque tous sont jouables et possèdent des capacités propres à eux-mêmes. Le jeu en lui-même n’a rien de très innovant même si notre test n’allait pas plus loin que l’introduction des personnages au jeu, mais il ravira les fans du MCU.

 

Final Fantasy VII Remake :

Comme déjà évoqué lors d’un article précédent, FFVII Remake était présent cette année à la Paris Games Week pour une démo du plus bel effet. Au sein d’un décor très joli et très travaillé, il était possible de prendre en main Cloud et Barret lors d’une mission d’infiltration et de destruction du réacteur Mako ! Le combat dynamique ayant pris la place du classique tour par tour, il faut admettre que le tout était pour le moment très convaincant, et c’est avec une certaine impatience qu’on attend le remake du célèbre titre de Square Enix qui sortira le 3 mars 2020.

 

Death Stranding :

Le très attendu jeu créé par Hideo Kojima ne cesse de faire parler de lui depuis quelques temps. Et c’est normal ! Prévu pour le 8 novembre prochain, beaucoup de questions restent en suspend quant à ce titre qui laisse perplexe tous ceux qui ont pu en avoir un aperçu. Lors de cette Paris Games Week, il était possible d’assister à la diffusion d’une vidéo de 44 minutes (déjà présentée au Tokyo Game Show) où Kojima commentait le gameplay, et surtout, l’expérience de jeu. Tout au long de la vidéo, on suivait donc les déplacements de Sam, au cours d’une mission où il devait livrer certains matériaux à une autre ville portuaire située à quelques kilomètres de là. Sans parler du gameplay en lui-même qui semblait en somme assez classique (avec néanmoins une gestion de l’équilibre qui semblait visiblement importante afin de permettre au personnage garder de l’endurance et de ne pas perdre ses livraisons), le créateur insistait énormément sur la connexion entre les joueurs.

Tout au long de la démonstration, il nous a été montré les innombrables possibilités de connexions : lorsque l’on laissait sur place un passage que nous avions créé pour traverser un endroit, les autres joueurs pouvaient par la suite l’emprunter, et vous laisser des likes, ces derniers étant nécessaires au développement de votre personnage. De la même manière il était possible de construire un abri, ou de profiter d’un abri construit par un autre joueur, ou encore de récupérer des cargaisons perdues par quelqu’un, ou de profiter d’une moto laissée là et dont un autre joueur n’avait peut-être plus l’utilité. Les fonctionnalités semblaient très nombreuses, et n’ont clairement pas été toutes explorées durant cette présentation.

Hideo Kojima nous a montré différentes phases de jeu, mêlant un peu d’exploration, en milieu sur, en milieu hostile, face à un boss, où au final à tout moment il était possible d’interagir avec les joueurs, voire même leur demander de l’aide pour battre un ennemi trop résistant !

Ce long paragraphe peut paraître très flou, mais il est très difficile d’expliquer exactement le message que le créateur a souhaité nous faire passer. Néanmoins, cette notion de connexion lui tient visiblement très à cœur, et c’est sur cela qu’il a visiblement basé beaucoup de son gameplay. Nous sommes néanmoins intrigués du côté de la rédaction, et nous vous invitons volontiers à prendre part à l’expérience de jeu que Kojima souhaite nous offrir pour ce 8 novembre.

 

Stand Nintendo

Big N était comme à son habitude présent à la Paris Games Week, avec quelques petites choses dans sa hotte, comme beaucoup de démos jouables, qu’on a pu tester avec plaisir !

 

Luigi’s Mansion 3 :

Le nouvel opus en standalone du frangin moustachu vert, sorti ce 31 octobre pour fêter Halloween, était disponible cette semaine, pour un test. Les joueurs, ainsi que vos serviteurs ici présents, ont pu accéder à ce jeu, et profiter ainsi du gameplay tout à fait agréable de ce jeu qui mériterait bien sa place dans votre ludothèque. Les sensations rappellent avec plaisir le premier titre, sorti à l’époque sur GameCube, avec une mise à jour graphique bienvenue, et quelques subtilités que je vous invite à découvrir !

 

Pokémon Épée et Bouclier :

Un autre jeu dont il a déjà été question lors d’un autre article présenté plus tôt dans la semaine, Pokémon Épée et Bouclier laissait la possibilité aux joueurs de résoudre l’arène de type eau du jeu ! En résolvant un petit puzzle tout en combattant des dresseurs, il était donc possible d’accéder à la championne d’arène, Donna, et essayer la nouvelle mécanique de cet opus : le Dynamax. Bien que de nombreuses questions restent en suspend sur les potentielles nouveautés proposées par cet opus, il faut admettre que cette petite démo met quand même un peu l’eau à la bouche, surtout parmi les fans du jeu présents dans notre équipe !

 

Ring Fit Adventure :

Prenant la suite de Wii fit, sorti en 2007 sur Wii (et oui, déjà 12 ans…) Ring fit Adventure était présent sur le stand Nintendo afin de montrer les différentes possibilités proposées par ce titre. Toujours dans l’idée d’entretenir le corps de ses joueurs, ces derniers seront amenés à réaliser différents exercices (sauts sur place, squats, semblant de course…), afin d’évoluer dans des tableaux où le personnage que l’on incarne, une modélisation de nous même, passe différents obstacles. Une manière ludique de faire une activité physique qui nous rappelle qu’au final même quand on est joueur il faut s’entretenir !

 

Stand Made in France

Comme le suggère le nom du stand, ce dernier était présent afin de mettre en valeur bon nombre de jeux créés par des éditeurs français, et permettre ainsi aux joueurs d’avoir entre les mains des créations exceptionnelles que l’on ne pensait peut-être pas si proches de nous.

 

A Plague Tale : Innocence avait le droit à une belle vitrine sur toute l’entrée du stand. Le jeu créé par Asobo Studio et sorti en mai dernier avait créé la surprise dans le milieu du jeu vidéo, avec des environnements incroyablement bien modélisés et une histoire poignante. Afin de lui rendre hommage, il était possible de prendre des photos au sein de décors faisant écho au jeu ! Le stand Made in France en lui-même était très dense, avec énormément de jeux indépendants qui n’ont pas forcément pu tous être testés, mais voici néanmoins quelques titres qui ont pu marquer notre attention !

 

GreedFall :

Ce jeu de rôle développé par Spiders et sorti le 10 septembre nous met dans la peau d’un héritier d’un des dirigeants de la congrégation des marchands qui part à la conquête de l’île de Teer Fradee, afin d’y établir une influence et notre pouvoir, ainsi que d’y trouver un remède contre la Malichore, une maladie décimant la population et ce quelle que soit la classe sociale. Le joueur devra faire face à différentes factions et monstres lui barrant la route, dans un univers généreux, mais qui manque parfois de finition. Une belle expérience néanmoins, que je tenterai sûrement moi-même dans un futur proche !

 

Curse of the Dead Gods

Voilà un jeu qui aura eu le mérite de me mettre en difficulté lorsque je l’ai eu entre les mains. Créé par Passtech Games, le jeu nous met dans la peau d’un aventurier devant pérégriner dans un donjon afin d’en débloquer les récompenses et surtout en sortir vivant. Le jeu fait la part belle au challenge, avec une gestion des dégâts liée à la lumière ou à l’obscurité, de l’endurance sur les esquives et des ennemis dans un gameplay en vue du dessus de type roguelike, on a vite fait de perdre pied tant les ennemis ne nous laissent pas un instant de répit. Ajoutez à ça la possibilité de débloquer diverses récompenses en se corrompant et acceptant des malus sur la suite de l’exploration, on a tous les ingrédients pour faire rager plus d’un joueur qui se fera un malin plaisir de réessayer les niveaux jusqu’à enfin arriver à terrasser le boss qui nous mettra à mal. J’en ai fait les frais !

On espère un accès anticipé sur Steam pour le début de l’année prochaine en tout cas !

 

Shady part of me :

Ce jeu de puzzle et de réflexion développé par Douze Dixièmes met en scène une petite fille ayant peur du noir et son ombre piégées dans un monde onirique dont elles souhaitent s’échapper. Dans ce jeu, le gameplay est au service de la narration, et on découvre avec plaisir les différents pièges que les développeurs ont souhaité mettre sur notre chemin, sachant que l’on peut soit jouer la petite, soit l’ombre, en fonction des éléments qui sont à notre disposition !

Une très belle aventure, dont la sortie est prévue pour le 1er juillet 2020 sur Steam !

 

Othercide :

Othercide fut une expérience assez particulière à prendre en main. Le jeu développé par Lightbulb Crew est un jeu de stratégie tour par tour dynamique, où le joueur est en permanence obligé de faire des choix et des sacrifices afin de surmonter les défis qui s’annoncent à lui. Le système de tour par tour est guidé par une jauge d’initiative assez intuitive, où le joueur peut contre-attaquer, déclencher des attaques puissantes voire repousser les tours de ses ennemis.

Néanmoins, on sent la volonté de difficulté voulue par les développeurs. Le jeu laisse place à des morts définitives, avec des ressources limitées, et des mécaniques roguelike assumées, le jeu nous promet un défi corsé, dans un monde où nos personnages empêchent les esprits de quitter ce qui semble être un royaume des morts dans une guerre sans fin.

Le tout embelli par une direction artistique agréable, ça promet !

 

L’e-sport

(par Etienne et Finghin)

L’e-sport a une place de plus en plus grande place au sein de la communauté gaming, et la Paris Games Week l’a depuis longtemps compris. Avec un hall 3 réservé en grande partie au monde de l’e-sport, cette semaine de Paris Games Week a été le théâtre de nombreuses compétitions, d’un niveau assez élevé. De plus, sans même compter les phases compétitives de haut vol, les visiteurs présents ont pu régulièrement participer à des épreuves amateurs, afin de gagner diverses récompenses (matériels informatiques, goodies…)

 

Farming Simulator

Alors à la rédac’, on n’a pas tous forcément aimé le stand Farming Simulator. Mais il faut lui reconnaître que voir des joueurs se battre pour savoir qui empilera le plus rapidement huit bottes de pailles, c’est priceless, et d’autant plus sur un fond de dubstep.

 

CIC Esport Business Awards

En dehors des compétitions traditionnelles, un autre type de concours s’est déroulé ce week-end, et qui a désigné le vainqueur du CIC Esport Business Awards. L’objectif de ce concours était d’accompagner l’e-sport et le gaming en France et de développer la scène e-sportive française vis-à-vis des scènes internationales. Ainsi, diverses entreprises ont été désignées afin de participer à cette phase finale, des entreprises ayant justement un impact positif dans ce milieu. Les gagnants ont été Alexandra et Marc Berthold, fondateurs de gamingprive.com, un site de ventes privées dédiées au gaming et l’e-sport.

 

Coupe Kennen

La Coupe Kennen, organisée par Shaunz, est une compétition sur l’autochess de Riot Games, Teamfight Tactics. Après de nombreuses phases qualificatives en ligne, ce sont donc huit joueurs qui se sont affrontés sur la grande scène de l’ESWC, afin de se départager et pouvoir potentiellement remporter les 10 000 euros de cash prize ! C’est au final le français Crvor qui finira grand vainqueur du tournoi !

 

EVA

Au milieu des traditionnelles scènes e-sportives comme celle de l’ESWC se trouvait une immense arène de 1000 m2 crée par SmartVR et son EVA (E-sport Virtual Arena) sur laquelle nous avons sorti un article récemment ! Un stand impressionnant et qui mérite de longues minutes de queue pour tester une expérience nouvelle et loin du prototype.

 

Fnac X Millenium

Le tournoi Fnac X Millenium était un tournoi sur Fortnite qui regroupait 8 joueurs qualifiés après une phase en ligne s’est joué ce week-end sur le stand Fnac ! Les joueurs se sont affrontés par duo, chaque joueur devant faire plus de kills que son partenaire temporaire pour pouvoir passer à l’étape suivante ! Le lot pour le gagnant était un cash prize de 500 euros, ainsi qu’un ordinateur Millenium Equipment d’une valeur de 1000 euros ! C’est au final le joueur Styxou qui décrochera le titre et les récompenses qui vont avec, sous une ambiance de folie menée par le célèbre youtubeur, Le Royaliste, également ambassadeur de Millenium Equipment !

 

Just Dance French Cup

Sur un ton plus léger, et pour fêter les 10 ans du jeu, une compétition sur le célèbre jeu de danse Just Dance a eu lieu, également sur la grande scène !

 

La LFL

La LFL, Ligue Française de League of Legends, cette compétition où 8 équipes se sont affrontées pendant toute une saison a enfin trouvé son terme, lors de la finale qui s’est déroulée à la Paris Games Week. Un grand match s’est joué entre la Team LDLC et les Misfits Premier pour le premier titre de champion de France. Néanmoins même si les Misfits ont fait leur maximum (ayant même remporté la première manche de ce BO5), ils n’ont pas su s’imposer face à une équipe de la Team LDLC composée de trois anciens joueurs des LCS…

 

Rainbow Six French League

Une autre compétition attendue, la Rainbow Six French League, s’est jouée également sur la grande scène de l’ESWC. Les demi-finales et les finales se sont respectivement jouées les 1er et 2 novembre, avec un match au sommet entre Giants Gaming et Vitality ! Ce sont finalement les Giants Gaming qui sont sortis grands vainqueurs de l’affrontement, sur un score de 2 à 0 !

 

Smash Bros. European Team Cup

Super Smash Bros Ultimate est le jeu de versus fighting du moment. Assez populaire parmi les streamers, la compétition est devenue de plus en plus importante, en témoigne cette European Team Cup, qui est en plus chapeautée par Nintendo lui-même ! Ce tournoi a eu une première édition au printemps, et est revenu cet automne avec une nouvelle formule, et une finale se jouant à la Paris Games Week.

Ainsi, diverses équipes venues de toute la France se sont affrontées lors de ce tournoi, dont le vainqueur aurait l’occasion de représenter la France pour la suite de la compétition en Europe ! Après des phases de poule s’étant jouées sur la partie Smash du stand Nintendo, et les derniers matchs de poule sur la grande scène du stand Nintendo, les demi-finales et les finales ont été projetées sur la grande scène de l’ESWC. Ce sont au final les joueurs de la ville de Bordeaux qui ont remporté ce tournoi, avec donc la chance de pouvoir représenter la France !

 

WonCup

Sur les journées de vendredi et samedi se sont déroulées les petites et grandes finales de la Woncup ! Une compétition de League of Legends organisée en collaboration avec Cooler Master et Intel (et sponsorisée par Millenium Equipment) dont les phases qualificatives s’étaient faites en ligne les 23 et 24 octobre. Les 4 premières équipes sont venues s’affronter lors de la PGW dans le camion Cooler Master. La 3e place a été remportée par la LFLigue2 face aux Axis Revolution. La finale a quant à elle été remportée par les grands joueurs de chez aAa Gaming face aux Take a Pawn. De jolis BO3 qui ont valu aux aAa de jolis prix pour chacun de leurs joueurs (un écran 25 pouces Millenium, un Intel Core i9-9900K et du stuff Cooler Master soit plus de 1200 euros chacun). Tout l’événement a été couvert par la chaîne twitch de Vonguru, VonguruTV, alors n’hésitez pas à aller revoir ces matchs d’exception !

 

Le Hardware

(par CornerJack)

Départ en bus sur les coups de 5h30 en direction de la Paris Games Week ! Pour ma part, je me suis concentré sur le hall 1 et plus particulièrement sur les stands des fabricants avec lesquels nous avons l’habitude de travailler. N’oubliez pas que la PGW est avant tout un salon dédié aux jeux vidéo mais de bons composants combinés à un système de refroidissement efficace sont les bases d’une bonne configuration PC gaming ! Voici les stands où j’ai eu la chance de pouvoir m’arrêter quelques instants afin de vous faire un compte rendu de ce que nous avons pu y découvrir !

 

Le stand d’Asus France

Premier stand de la journée avec un arrêt sur le coup de 11 heures chez Asus. Le moins que l’on puisse dire c’est que Asus n’a pas fait les choses à moitié avec une surface très importante mais aussi la possibilité de prendre de la hauteur. En effet, le stand disposait d’un espace VIP en hauteur permettant d’avoir une vue à 360° sur une bonne partie du hall numéro 1. C’est justement là que j’ai pu découvrir un nouveau produit qui sera disponible pour la fin de l’année : le casque Asus ROG Strix Go 2.4. Il s’agit d’un casque sans fil bénéficiant d’une connexion via un adaptateur USB mais aussi USB type-C ! Il est annoncé avec une autonomie de 25 heures et bénéficie d’une recharge rapide de 15 minutes pour une autonomie de 3 heures.

 

Le reste du stand faisait la part belle aux composants de la marque avec notamment un mod bénéficiant d’une carte mère ROG Strix Z390-E Gaming, d’un i9-9900K, d’une Strix RTX 2080 Gaming, le tout dans un boitier ROG Strix Helios. Enfin, une scène assez impressionnante où se sont déroulées notamment, ce samedi, de nombreuses parties de Rainbow Six.

 

Le stand de MSI France

Seconde visite de la journée chez MSI France. Le stand de MSI misait avant tout sur une scène permettant d’accueillir pas moins de dix joueurs en même temps, placés par équipe de cinq et face à face. Plusieurs ordinateurs étaient installés afin de mettre en avant certains composants comme le boitier haut de gamme MSI Sekira 500 disponible en trois finitions différentes. Un boitier qui fait la part belle à l’acier, l’aluminium, le verre trempé ainsi qu’au système de refroidissement intégré. Comme je vous le disais, il est disponible en finition de base 500P, 500G avec des liserés dorés et enfin la version 500X qui accueille le RGB. En ce qui concerne son prix, il varie de 209 euros (500P) à 249,95 euros (version 500X).

 

MSI nous a également fait découvrir son dernier écran en 34″ de couleur blanc et qui porte la référence PS341WU. Petit plus et non négligeable, MSI fournit lors de son achat, une sonde de calibrage de quoi vous assurez d’être au top pour vos prochaines parties ! Celui-ci se combine parfaitement avec le PC « clé en main » composé d’une configuration à base d’un Intel i9-9900K, de 64 Go de mémoire ainsi que d’une RTX 2080 Ti ! Et oui, comme sur chaque stand, les goodies rendent fou le public !

 

Le stand de Corsair France

Cette année Corsair partageait son stand avec le magasin Cybertek et offrait ainsi l’occasion aux visiteurs d’acheter directement le ou les produits de la marque qu’ils souhaitaient. On peut dire que c’était une excellente idée vu le nombre de visiteurs faisant la file afin d’acquérir un de leur produit. Corsair a plutôt bien pensé son stand avec une zone dédiée au jeu et qui permettait ainsi de tester notamment les périphériques (casque, souris, clavier, …). Comme vous pouvez le voir, les configurations étaient des Corsair ONE. La zone suivante mettait en avant justement la plupart des périphériques rangés selon leur fonction. On pouvait d’ailleurs retrouver le super casque gaming haute-fidélité VIRTUOSO RGB WIRELESS SE gris acier.

 

Enfin, la dernière zone qui permettait de se faire plaisir en achetant le composant tant convoité.

 

Le stand de Aorus France

La foule est déjà dense et je m’y fraie un chemin devant le stand de Aorus France. La raison est simple, TED Humoriste est sur scène est entrain de déchaîner le public à coup de goodies. Là aussi, une scène permettait de suivre les exploits de certains gamers associés à des visiteurs choisi au hasard et désireux d’en découdre contre les champions. Je me suis glissé à l’arrière de la scène afin de m’orienter sur la partie « hardware ». Plusieurs configurations étaient en démonstration dont deux notamment bénéficiant du système de refroidissement Aorus Liquid Cooler 280 et chargées de faire tourner une simulation automobile en réalité virtuelle. J’ai aussi enfin pu admirer la superbe carte mère Aorus Xtreme Waterforce Z390 bénéficiant d’un waterblock intégral chargé de tenir au frais le processeur, l’étage d’alimentation ainsi que le chipset ! Aorus ayant fait le bon choix de combiner cette carte mère avec la RTX 2080 Ti Xtreme Waterforce WB (lien de notre article) pour une configuration 100% refroidissement liquide.

 

Aorus avait opté aussi pour la présence d’un shop au sein de leur stand afin notamment de permettre au fan de la marque d’acquérir le superbe gilet à tirette !

 

Le stand de Cooler Master France

Impossible de passer à coté du stand de Cooler Master France sans le voir ! Eh oui, la marque avait fait venir son imposant camion MasterRide directement au sein du hall numéro 1. Celui-ci accueillait en son cœur pas moins de dix configurations Millenium ! Il a été le lieu notamment de la grande finale de la Millenium WonCup Community qui opposait aAaGaming contre Take A Pawn ! C’est finalement aAaGaming qui s’est imposé et remportant ainsi écran 24″, une processeur Intel i9-9900K ainsi qu’une série de périphérique de Cooler Master !

 

Cooler Master avait aussi fait le choix d’incorporer un shop juste à coté de leur MasterRide permettant ainsi aux visiteurs de profiter d’excellentes réductions pour cette Paris Games Week.

 

Le stand de Thermaltake France

Le dernier stand de cette journée que, personnellement, je n’ai pas vu passer ! Cette année, le stand de Thermaltake France était orienté sur des approches différentes (expérience, éducation, divertissement et personnalisation). Nous avons ainsi pu découvrir trois espaces dont un consacré au jeu, une zone de modding et enfin un espace de présentation des produits de la marque. Thermaltake fait la part belle au modding avec la présence du dernier mod de Mathias Moulard, plus connu sous le nom d’AxiomModding, s’inspirant du jeu Ghost Recon Breakpoint. Yereckt était aussi présent afin de proposer des ateliers de modding ainsi qu’une démo de watercooling. Nous avons pu aussi découvrir les boîtiers A500 ainsi que le H200 TG Snow RGB, que personnellement, je découvrais et qui dispose d’un prix très attractif !

 

Les toutes nouvelles barrettes mémoire TOUGHRAM RGB étaient elles aussi de la partie. Nous vous rappelons qu’un kit cadencé en 3600 MHz avec des timings de 18-22-22-42 est en cours de tests au sein de notre labo. Le test devrait être disponible cette semaine.

 

Enfin, pour une grosse partie de la rédaction, cette Paris Games Week a été l’occasion de nous rencontrer pour la première fois… Que l’on travaille ensemble depuis des années ou seulement depuis quelques mois (avec nos collègues d’Overclocking Made In France), ce fut une magnifique première rencontre (même si certains étaient trop busy et avaient des accréditations LeStream) ! En attendant l’année prochaine, on vous prépare plein de nouvelles surprises pour les mois qui arrivent.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus Culture Geek