Test du casque Arctis 7 de Steelseries

par Laurianne « Caduce » Angeon

Test du casque Arctis 7 de Steelseries

Test du casque Arctis 7 de Steelseries

Laurianne « Caduce » Angeon
Photos : Laurianne « Caduce » Angeon
L'Arctis 7 : LE casque sans fil indispensable ?

Nous avions déjà beaucoup parlé de la marque Steelseries cette année, notamment lors des tests du casque Siberia 840, ainsi que de l’Arctis 3. Aujourd’hui c’est au tour du l’Arctis 7 d’être passé au crible, notamment au sujet de sa réputation louant l’excellent rapport qualité-prix en matière de casque sans fil. Info ou intox, VonGuru vous livre son test du casque Arctis 7 de Steelseries.

 

 

Présentation

 

Unboxing

L’Arctis 7 de Steelseries se présente dans un coffret différent de l’Arctis 3 : ici, plus de couleurs (orange, noir, gris et blanc) pour un packaging tout aussi réussi, vantant les mérites d’un « casque gaming sans fil et sans lag », conçu à la fois pour Windows, Xbox, PlayStation, mobile et VR.

À l’intérieur du coffret, le casque se présente sobrement dans un écrin épuré. Sous ce dernier, un petit carton regroupant les différents accessoires nécessaires au bon fonctionnement du produit : un guide d’information (également téléchargeable à cette adresse), un émetteur sans fil, un câble pour mobile/console, un câble de chargement micro-USB, ainsi que le casque en lui-même, bien sûr.

 

 

 

Le casque

L’Arctis 7 propose des écouteurs recouverts de coussinets d’oreille Airweave au rembourrage généreux. Le deux oreillettes sont reliées par un arceau en métal sur lequel vient se greffer une bande élastique permettant de s’adapter de façon optimale à la physionomie de son utilisateur. Ces bandes élastiques, présents également dans les autres modèles Arctis sont également amovibles et remplaçables par d’autres modèles que propose Steelseries ici, avec quatre choix de bandeaux possibles, pour 14.99 euros pièce. D’autres modèles d’accessoires sont également disponibles pour les modèles des casques Arctis 3 & 5.

Au niveau du casque en lui-même, et puisqu’il s’agit d’un casque sans fil, l’Arctis 7 propose d’accéder à toutes ses fonctionnalités principales à partir du casque, directement à la main. Du côté droit, nous retrouvons le bouton d’alimentation, à maintenir appuyé environ trois secondes pour allumer ou éteindre le casque. Une tonalité ainsi qu’un voyant lumineux permettent d’attester du bon état de marche de l’appareil. À noter que le ce voyant dispose de différentes couleurs pour indiquer de l’état de la batterie du casque :

 

vert – batterie pleine entre 50 et 100%

jaune – entre 20 et 49 %

rouge – entre 10 et 19 %

rouge clignotant – entre 1 et 9 %

 

Ce niveau d’utilisation de la batterie est également disponible via le logiciel dédié au produit, téléchargeable à cette adresse : steelseries.com/engine

 

Toujours sur l’oreillette droite, un bouton à molette « Gamechat balance »qui vous permet d’ajuster votre volume sonore entre votre jeu et votre chat vocal, fonctionnalité évidente mais pourtant appréciable ainsi à portée de main, pour un casque dédié au gaming.

 

Sur l’oreillette gauche : un bouton on/off pour le microphone, une molette pour ajuster le volume sonore, un câble de chargement micro-USB, ainsi qu’une sortie câble 3.5 mm pour mobile ou VR, ou tout simplement pour le partage de casque audio. En bout de cette oreillette, le microphone rétractable doté d’un petit voyant qui affichera rouge lorsque la détection vocale sera désactivée (assez surprenant pour le coup, je m’attendais intuitivement à l’inverse. Rien de grave cela étant, on s’y fait très bien !).

 

 

 

 

 

Enfin, l’émetteur, relié directement par USB à votre périphérique est également doté de deux sorties in et out. Il affiche un voyant lumineux blanc lorsqu’il est en état de fonctionnement et détectera votre casque dès qu’il sera allumé directement via l’oreillette droite par le bouton d’alimentation. Aucune configuration initiale n’est requise, le produit est livré pour une utilisation immédiate, l’émetteur étant déjà relié au casque (et ça, c’est top !)

 

 

 

 

 

Spécificités et caractéristiques :

 

L’Arctis 7 propose différentes compatibilités avec différentes plateformes de jeu.

 

 

Casque

 

 

Microphone

 

 

Connexion

 

 

 

 

 

Test

 

Confort, portée, et ergonomie

L’Arctis 7 promettait dans son marketing de belles fonctionnalités, sans toutefois innover spécialement en la matière. En ligne de mire pour la vente du produit, les louanges d’un casque sans fil gaming sans lag. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le casque remplit parfaitement son office. Avec une portée de plus ou moins dix mètres (largement dépassés à 12 mètres environ de mon côté, avec murs et portes closes sur le chemin). La transmission du son est en effet d’une fluidité exemplaire, sans heurt ni latence aucune, en plusieurs dizaines d’heures d’utilisation. Dans le cas du dépassement de la portée, le casque se coupe automatiquement, et s’activera à nouveau lorsque vous rentrerez à portée de l’émetteur. De ce côté-là, Steelseries n’avait donc clairement pas sur-vendu l’Arctis 7 qui dispose néanmoins d’autres précieux atouts.

Car si le modèle sans fil fonctionne à la perfection, l’Arctis 7 est également un modèle de choix en matière de confort. Si c’est là l’une des caractéristiques principales de la marque, l’Arctis 7 ne démérite pas, et propose donc à l’utilisateur un casque léger, dont le poids ne se fait absolument pas sentir même après de nombreuses heures. Les bandeaux élastiques s’adaptent donc parfaitement à la morphologie du crâne, l’arceau demeure très souple, et les oreillettes, généreusement rembourrées de mousse à mémoire de forme, disposent également d’un revêtement en tissu très aéré, ce qui permet une sensation de « soft » sur les points d’appui au niveau des oreilles, et empêche également l’inconfort potentiel dû à la sudation lors de parties de jeu endiablées. Plus généralement, le casque est très souple et résiste sans mal à différentes torsions : les oreillettes sont par ailleurs inclinables pour faciliter le rangement du produit, ou pour s’adapter un peu plus à son utilisateur.

 

Design

Du point de vue de l’esthétique, l’Arctis 7 ne joue pas la carte « bling bling » du gaming qui clignote de partout, et propose à la place un design épuré et sobre qui s’adapte non seulement à différentes plateformes de jeu, mais également à une utilisation en extérieur sur mobile. De par son look soigné et classique, l’Arctis 7 peut donc largement être utilisé lors de vos trajets quotidiens, avec comme cerise sur le gâteau, un effet anti-bruit des plus agréables lorsque le casque est posé sur vos oreilles. Si par contre vous désirez customiser un peu votre casque, les bandeaux élastiques sont amovibles et interchangeables. Carton plein donc pour ce design et cet aspect pluri-utilitaire qui devraient en contenter plus d’un, moi la première, à la fois adepte de bon son pour mes jeux, mes films, et mes musiques en extérieur. À ce sujet, l’Arctis 7 propose une autonomie de pas moins de 24 heures, qu’elle atteint largement sans faiblir. Une recharge nocturne vous permettant donc de retrouver votre précieux dès votre réveil. Bon, si l’on voudrait vraiment chipoter, on aurait pu imaginer l’idée de batteries multiples (comme c’était le cas pour le Siberia 840) qui permettait de ne jamais tomber à court d’énergie dans l’utilisation intensive du casque.

 

 

Rendu sonore

Le rendu sonore, également essentiel à l’appellation « godlike » du produit, est excellent. Le rendu est clair et fluide, avec un très bon équilibrage des fréquences basses, médium et hautes. Certains trouveront peut-être les basses trop présentes (ce qui n’est absolument pas mon cas, mais à ce niveau, chacun ses préférences) mais dans tous les cas, tout est de toute façon ajustable au niveau du logiciel dédié. Qu’il s’agisse de film ou de séries (It Comes At Night, The Walking Dead), de jeux (League of Legends, Tera…) ou de musique (classique, electro, rock, metal), le rendu sonore de l’Arctis 7 est excellent : clair, précis et très immersif pour une plongée très agréable dans l’univers sonore de votre choix.

 

 

Microphone

Passons maintenant à l’aspect chat du casque : le microphone bidirectionnel de l’Arctis 7, placé au bout d’une perche souple est aisément malléable. Le micro, que l’on peut paramétrer de façon un peu plus personnalisée via le logiciel dédié est assez sensible mais permet un rendu très fluide et surtout très clair, même en écartant ce dernier de la bouche. Le voyant lumineux du microphone clignote par contre au rouge lorsque le capteur ne détecte pas de son. Autre fonctionnalité appréciable, la molette de Chatmix qui vous permet en un rien de temps d’ajuster le volume sonore de votre jeu avec votre chat vocal : indispensable, on ne peut rapidement plus s’en passer.

 

Le logiciel SteelSeries Engine 3

Revenons enfin sur le fameux logiciel dédié à l’Arctis 7 : simple d’utilisation, intuitif, le soft Steelseries propose un panel de réglages personnalisés pour votre casque : un son surround 7.1  DTS Headphone: X (uniquement accessible sur Windows 7 & 10), un égaliseur à personnaliser et dont on peut sauvegarder les différentes configurations pour différents usages, ainsi que des préréglages tout faits à destination des orientations jeu, musique ou film. Un volet latéral vous permettra également de contrôler et d’ajuster votre sensibilité ainsi que le volume de votre microphone.

 

 

 

 

Conclusion

En quelques mots comme en cent, l’Arctis 7 pourrait bien devenir LE casque gaming sans fil à obtenir de toute urgence : qu’il s’agisse de son design sobre, de sa portée, de son  confort, de son autonomie et de son absence de latence, ou bien encore de son utilisation multiple, le produit de la marque Steelseries est devenu pour ma part un essentiel du quotidien. L’Arctis 7 combine à la fois la qualité et l’immersion d’un son soigné avec le confort inhérent à la marque Steelseries, qu’on (que je) n’ai pour l’instant retrouvé nulle par ailleurs. Si ce n’est ce regret de batteries multiples qui auraient permis une utilisation du casque en continu, Steelseries propose avec l’Arctis 7 un modèle de choix, qualitatif, et fiable : un excellent rapport qualité-prix. N’hésitez plus, foncez ! Vous le retrouverez sur Amazon au prix de 166,99€ au lieu de 179,99€.

 

 

 

L’Arctis 7, approved by the Cat himself. What else ?!

 

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site officiel de Steelseries et à sa page dédiée à l’Arctis 7.

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *