Hardware

[Test] G-Lab Kult Promethium, une souris efficace à prix compétitif

[Test] G-Lab Kult Promethium, une souris efficace à prix compétitif

Un sans-faute sur la fiche technique !

 

Décidément, nous passons de marque en marque puisque après le test de la Roccat Leadr, celui de la Logitech G603 ou encore celui de la Aorus M3, nous regardons aujourd’hui du côté de la marque The G-LAB. Il s’agit d’une marque qui s’implante petit à petit face aux cadors de l’industrie. Celle-ci n’a jamais dévié de sa ligne directrice : rendre le jeu vidéo accessible à tous. Les joueurs de jeux vidéo ne peuvent pas tous s’offrir une souris haut de gamme.

 

Dans cette optique de rendre le jeu vidéo accessible, The G-LAB propose ses propres périphériques en entrée de gamme.  Pourtant, cette volonté n’empêche pas la marque de proposer des fonctionnalités intéressantes pour le joueur bien implanté. Nous avions déjà testé la souris Kult 500 et le KEYZ Méca et nous étions plutôt unanimes sur leur très bon rapport qualité/prix. Aujourd’hui, c’est la meilleure souris de la marque, la Kult Prometheus, qui passe sous ma loupe.

 

DÉBALLAGE

 

 

En ce qui concerne le packaging d’une souris, je trouve ça intelligent de pouvoir directement la voir. Cela permet potentiellement de créer un coup de cœur en rayon et de savoir ce que l’on achète. Le petit rabat magnétique permet d’afficher les caractéristiques principales tout en proposant de regarder la souris de plus près. Les dimensions prennent place sur le côté gauche tandis que le droit nous montre le rétroéclairage de la souris. Enfin, toutes les caractéristiques dans les différentes langues sont présentes au dos du packaging. Il s’agit d’un sans-faute pour l’instant puisqu’il s’agit du genre de packaging dont toutes les souris devraient être équipées. 

 

 

Lors de l’ouverture de la boîte et du retrait de la boîte en plastique blanche, nous avons affaire directement à la souris et à la notice. Il s’agit d’une souris filaire plug and play, il est donc normal de ne retrouver aucun accessoire. La notice est bien fournie mais un petit bémol subsiste. L’existence d’un software est expliquée dans la notice mais sans redirection vers l’endroit précis où le trouver si ce n’est le site. Je pense donc qu’il serait légitime d’inclure en petit fascicule avec directement l’adresse URL de la page du produit. Cela ne coûte rien et permet au potentiel client de ne pas passer à côté des possibilités qu’offre le driver.

 

 

CARACTÉRISTIQUES

 

  • Capteur : laser 
  • Résolution : jusqu’à 8200 Dpi
  • Accélération max : >30G
  • Câble : tressé 1,8 m
  • Taux de rapport : 1000 Hz
  • Design quasiment ambidextre
  • Rétroéclairage RGB avec deux zones
  • 6 boutons personnalisables
  • Poids : 137 grammes
  • Logiciels pour piloter la souris

TEST

Un design qui privilégie l’ergonomie

Qu’on ne se le cache pas, le design fait très plastique. Pourtant, la souris est très sobre. Parfois, les souris disposent de matériaux entrée de gamme et proposent en plus un design agressif qui ne leur rend pas hommage. Je sais qu’il s’agit d’un critère subjectif mais je trouve que cela aurait pu être tellement pire. Il s’agit d’une souris quasiment symétrique et le RGB apporte quand même quelque chose de plus dans l’esthétique.

 

 

Il s’agit d’une souris aux mensurations plutôt classiques quand on la compare aux autres souris sur les photos. Évidemment, l’esthétique est incomparable et on sent bien que la G502 et la Leadr ont des atouts de design que cette Kult Prometheus ne possède pas. Pourtant, elle est loin de faire tâche avec des matériaux de fabrication très différents. Le plastique soft-touch est omniprésent sur la souris et il s’agit d’un choix d’ergonomie qui déteint un peu sur le design. Si l’on résume, la souris est sobre et propose des matériaux de base mais une qualité de fabrication quasiment sans défauts.

 

 

Fonctionnalités

Bien évidemment, comme sur toute souris gaming actuelle, vous avez à votre disposition 6 boutons programmables via le software proposé par The G-LAB. Les deux boutons sur le côté gauche sont en plastique brillant et tombe bien sous la main. Cependant, le retour quand on clique sur ces boutons est peut-être un peu court et la forme aurait pu être un peu plus arrondie. Il faudrait prendre exemple sur les quelques souris qui proposent des boutons accessoires arrondis puisqu’ils sont vraiment plus confortables.

 

 

La molette est en plastique normal et est très confortable. Celle-ci dispose également d’un anneau RGB si vous aviez besoin de retrouver votre molette dans le noir. Ne notez pas l’ironie de cette dernière phrase puisqu’il s’agit bien sûr d’un atout sur le design qui rend assez bien au final. Le bouton au milieu, à la forme très intéressantes, permet de changer de profil à la volée. Si vous souhaitez pouvoir changer de profil, ce qui inclut les macros, les résolutions ou encore le RGB, c’est à ce bouton qu’il faudra avoir recours. Ce bouton est très bien tant dans sa forme que dans son utilisation.

 

Le RGB est un atout intéressant, n’en déplaise à certains, qui permet beaucoup de choses. Premièrement, il permet de reconnaître les différents profils que vous avez mis en place. J’ai choisi de faire deux profils avec le logiciel de cette souris et j’ai choisi deux rétroéclairages différents. Ensuite, il permet à la souris de se fondre dans un collectif de périphériques et de décorations. The G-LAB vous permet de calibrer la souris selon vos envies.

 

 

Prise en main

Sortant d’une Roccat Leadr et d’une Logitech G502, je m’attendais très sincèrement  à avoir du mal à me réhabituer à un autre confort. Je suis très agréablement surpris puisque ce n’a pas été le cas. Elle dispose d’une certaine ergonomie qui s’explique par plusieurs facteurs. D’abord, les matériaux ne sont pas les plus premium mais ils sont très agréables une fois la souris en main. Ensuite, la forme est travaillée et permet à votre main de tomber parfaitement dessus. Le résultat de ceci est que l’hésitation est proscrite. En effet, vous n’avez pas à chercher longtemps la meilleure position puisque celle-ci est instinctive. Enfin, les boutons, malgré la forme de ceux sur le côté, ont fait parfaitement leur travail. Mention honorable au bouton de changement des DPI qui dispose d’un très bon fonctionnement puisqu’il s’active si vous faites coulisser votre doigt sans forcément appuyer dessus. En bref, ça a été fait avec les matériaux disponibles, mais ça a été bien fait.

 

 

Lorsque l’on retourne la souris, on trouve le capteur et les patins. Derrière, il y a trois zones de patins réparties entre le haut, le bas à droite et le bas à gauche. Dans la pratique, la souris glisse très bien sur le tapis de souris et l’on ne ressent absolument aucune gêne. En plus de cela, je me suis amusé avec le capteur pour voir si celui-ci souffre de quelques faiblesses. Il faut bien reconnaître que ce dernier a encaissé tous les déplacements brusques et les changements de DPI à la volée avec brio. La combinaison de ces facteurs permet à la souris d’avoir une très bonne prise en main et d’être confortable à l’utilisation. À part les deux boutons sur la gauche, la forme de la souris permet presque une utilisation ambidextre. Le manque de boutons est un peu problématique puisque dans les MOBA ou même les FPS, j’ai l’habitude d’utiliser beaucoup de macros. Dans Dragon Age: Inquisition ou Counter Strike: Global Offensive, j’ai été un peu limité et il m’a fallu appeler mon clavier à l’aide.

 

 

LOGICIEL

 

Vous pouvez trouver sur le site de G-LAB à cette adresse le driver pour personnaliser votre souris. Celui-ci est clairement orienté pour les nouveaux joueurs puisqu’il respire la simplicité. Lorsque vous installer le logiciel et que vous branchez votre souris, vous tombez devant une fenêtre qui vous affiche quatre onglets. Ils permettent de configurer le RGB, les macros pour vos boutons personnalisables, la sensibilité du capteur et de changer l’action de vos boutons.

 

 

Le logiciel dispose de plusieurs paramètres et de presets afin que vous puissiez personnaliser votre souris selon vos envies. Le logiciel permet également d’enregistrer vos paramètres et de les charger pour vous faciliter la vie lors de LANs ou de parties chez vos amis. En plus de cela, sur la page d’accueil, vous pourrez gérer vos profils afin de disposer du plus de liberté possible.

 

 

CONCLUSION

 

S’il faut résumer cette souris, il faut commencer par rappeler son prix.  Cette G-LAB Kult Prometheus est proposée au doux prix de 49,99€. Pour ce prix, vous avez une souris qui dispose de RGB, de boutons supplémentaires, d’un capteur jusqu’à 8200 DPI, d’une modification de ces mêmes DPI à la volée ou encore d’un logiciel très complet. La fiche technique est vraiment sublime. L’ergonomie est vraiment le point positif le plus important de cette souris. Elle a beaucoup d’arguments pour dire que c’est une très bonne souris mais il faut quand même relativiser.

Il s’agit d’une souris à 50€ tout de même. Il y a une absence de réglage de poids, des matériaux de fabrication trop classiques ou encore des boutons trop bruyants. Les clics droits et gauches font vraiment plus de bruit que les autres souris que j’ai pu testées. Il n’empêche que pour 50€, elle reste un très bon rapport qualité/prix. Je la conseille vraiment aux joueurs débutants puisqu’elle est plug and play et que le logiciel est simple et permet de personnaliser la souris avec facilité. En tout cas, elle gagne, pour son rapport qualité/prix, son VG d’or.

 

 

The G-LAB Kult Prometheus
8 Le Testeur
0 La communauté (0 votes)
Pour
Des fonctionnalités de haut niveau
Un logiciel et une souris simples à utiliser
Une bonne qualité de fabrication
Un packaging efficace !
Un très bon rapport qualité/prix
Contre
Des clics un peu bruyants
Des matériaux de fabrication basiques
La forme des boutons sur le côté gauche
En quelques mots...
Le bon choix pour débuter les jeux vidéo !
Design et Look
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Rapport Qualité / Prix
ce qu'on en dit Connectez vous pour noter
Classé par:

Soyez le premier à donner votre avis

User Avatar
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

 

Hardware

Testeur de matériel High-tech, monteur de PC et vidéaste à temps partiel.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Hardware