Culture Geek

Unlock ! : Mystery Adventures, la suite du mythique escape game de salon

Unlock ! : Mystery Adventures, la suite du mythique escape game de salon

Unlock ! : Mystery Adventures, la suite du mythique escape game de salon

 

Parce que de plus en plus de jeux de société adhèrent aux thématiques geek, voire s’inspirent de mécaniques de jeux vidéo (après en avoir favorisé l’émergence), et parce que plusieurs d’entre vous les pratiquez assurément avec autant de passion que nous, il semblait essentiel de vous en présenter enfin quelques-uns ! Après Sherlock Holmes, Détective conseil, Mechs vs. Minions, Zombicide, Mr. Jack, Small World, et Unlock !, voici la nouvelle curiosité que nous vous invitons à découvrir, Unlock : Mystery Adventures, la suite directe du déjà mythique Unlock ! : Escape Adventures. 

Nous vous avions déjà détaillé dans l’article consacré au premier opus le fonctionnement original de ce jeu qui cherche à vous proposer l’expérience et les frissons d’un escape game depuis votre canapé, seul ou avec des amis, et muni seulement d’un jeu de cartes et de l’application Unlock ! Nous ne reviendrons donc pas sur les mécaniques de jeu mais présenterons ici les trois nouvelles aventures et leur univers, écrites et dessinées par autant de nouveaux auteurs pour un cachet spécifique, et particulièrement enchanteur. Le nouveau jeu de Space Cowboys, qui peut être joué tout à fait indépendamment de la première boîte d’énigmes, est généralement disponible pour environ 35 euros, par exemple sur amazon.

Ou plutôt nous laisserons trois personnes les présenter, non plus comme dans le premier article les aventuriers ayant effectué les missions, mais les trois adversaires responsables des énigmes diaboliques dont il vous faudra triompher !

L’or, la mer et l’enfer : interview de trois monstres très portés sur le jeu

Bonjour à tous trois ! Déjà, je vais vous laisser vous présenter et exposer le lieu que vous avez « préparé » pour les aventuriers les plus téméraires.

Capitaine Smith : J’suis le Cap’taine Smith, terreur des sept mers. Mouais, ou plutôt son fantôme hein, depuis qu’un fils de truie a mis fin à mon règne de terrible terreur. Mais croyez pas qu’il sera si facile de trouver mon trésor, v’là-t’y pas qu’j’ai semé pas mal d’embûches pour tester vot’courage et voir si vous êt’les dignes zéritiers du Cap’taine Smith. Et Tonpal Island est pas vraiment le paradis sur terre qu’tu pourrais croire, surtout que tel que j’le connais, cette pourriture de Johnson doit êt’à la r’cherche d’mon trésor lui aussi ! Et faut dire qu’à Tonpal, le gouverneur aime pas trop les zétrangers comme qui dirait, faudrait veiller à pas vous retrouver dans ses geôles, sinon mêm’ le vaudou pourra plus rien pour vous ! Et pi d’jà, toi là le questionneur, tu m’as pas l’air si digne, ta tête aurait p’têt’ sa place dans ma vitrine. Vouz-en pensez quoi les gars, on s’le fait ?

Pazuzu : Silence, misérable. Arracher l’âme du corps de celui qui ose nous questionner, c’est prendre le risque inconsidéré que personne n’ait connaissance de nos pièges et ne vienne se mesurer à nos démoniaques énigmes. Pour faire moisson d’âmes, il faut des âmes à moissonner, et un peu de publicité serait bienvenue pour la demeure que je hante en haut de cette colline isolée, battue par les vents et les flots, et pour le Livre des morts à l’origine du maléfice. Or j’ai concocté avec un si délicieux sadisme ce pêle-mêle de références aux Evil DeadExorciste et autres maisons hantées réelles et de fantasme, que je trouverais fort regrettable que quelques mortels ne s’y essaient pas.

Nemo : Voyons messieurs, un peu de civilité pour ce pauvre gentleman-reporter qui ne fait que son humble travail et pour les courageux aventuriers que nous voulons amener à venir s’essayer à nos épreuves. Mon défi consiste simplement à connaître la joie de se trouver dans un sous-marin qui prend l’eau, agressé par une pieuvre géante et en quête désespérée d’un bathyscaphe et de bouteilles d’oxygène. Je conçois que cela puisse causer quelque effroi, mais je vous assure, après l’avoir expérimenté maintes fois au cours de mes aventure que rien n’est plus grisant. Toutefois, vous apprécierez bien mieux cette mise à l’épreuve de votre bravoure en ayant à l’esprit le récit de mes aventures, même si Jules Verne a bien exagéré l’accident du Nautilus dans L’Île mystérieuse.

 

Trésor pirate, maison hantée, sous-marin accidenté, voilà en effet trois énigmes qui paraissent propices à susciter les frissons des futurs aventuriers, à exciter leur soif de mystère et à mettre à l’épreuve leur intelligence ! Sans vouloir remettre en cause l’intelligence que vous avez manifestée dans leur élaboration, n’avez-vous pas peur d’avoir cédé à la difficulté, et de rendre vos énigmes impraticables, surtout par des aventuriers inexpérimentés en escape games, malhabiles dans la résolution des énigmes ?

Nemo : Impraticables, vraiment ? Il faudrait veiller à ne pas exagérer, les visiteurs sont tout de même équipés de l’application Unlock !, qui leur permet à loisir d’obtenir des indices sur les énigmes qui les bloquent. Mais je dois confesser que j’ai peut-être pris un plaisir un peu moins fraternel que mes compères dans la construction de mon petit piège, puisque plutôt que de laisser une heure aux accidentés pour réchapper de ce tombeau sous-marin, j’ai préféré ne leur accorder initialement que quinze minutes, en leur laissant le soin de découvrir dans les différentes pièces des bouteilles d’oxygène pour survivre un peu plus longtemps. Il est donc bien probable qu’avec ou sans indices, ils se noient une ou deux fois avant de parvenir au terme, surtout s’ils sont seuls, puisque le sous-marin contient évidemment moults objets, et qu‘être au moins deux si ce n’est trois permet d’avoir une vue d’ensemble sans laquelle on se perd vite.

Capitaine Smith : Peuh, si les marins d’eau douce craignent le danger, pas la peine de venir se frotter à moi. Quand même quand même, ça m’fait mal de savoir mon trésor caché dans les sables quelque part, ignoré du monde, alors j’ai tout fait pour guider conv’nablement les chercheurs de trésor un peu motivés. Conv’nablement hein, j’le leur ai pas offert sur un plateau d’argent comme qui dirait ! Y vont quand même d’voir interroger des compagnons d’infortune, déchiffrer des codes, comprendre une carte mystérieuse pour éviter les pièges mortels, être attentifs à tout et faire attention à tout, surtout aux misérables qui veulent me piller sans vergogne pour ma mémoire… Et on cause d’un trésor de pirates, donc venir avec son p’tit équipage reste quand même plus prudent hein, mais pas trop non plus pour sûr, faudra partager après !

Pazuzu : Ce qu’il y aura de plus difficile dans la maison hantée par mes minions, ce sera  de surmonter la peur panique que feront rapidement monter la musique d’ambiance et les manifestations spectrales incessantes. Je n’ai pas d’attrait sinon pour les sophistications intellectuelles de Nemo, c’est pour cela que j’ai choisi de hanter un manoir, lieu mystérieux regorgeant de mystères, mais à l’architecture simple et autorisant une exploration à peu près linéaire. Qu’ils résolvent l’énigme ne m’importe même pas, c’est pourquoi il leur suffira de connaître leurs classiques pour exorciser les lieux en moins d’une heure, avant que je ne vienne réclamer leur âme. Seule compte la terreur qui continuera de glacer leur sang bien après leur petite quête, à chaque fois qu’ils verront un croissant de Lune…

 

 

Avant que je ne prenne lentement et prudemment congé, daigneriez-vous me confier simplement si quelque nouveauté a fait surface entre les trois énigmes dont me parlaient les aventuriers de l’interview précédente ?

Pazuzu :  Les ambiances sont surnaturellement distinctes, peut-être plus travaillées, en tout cas plus excitantes. En dehors de cela, quelle nouveauté votre cerveau malade et votre cœur fatigué peuvent-ils espérer ? Nous avons conçu nos énigmes dans la continuité machiavélique des précédentes, et il s’agit donc toujours et pour l’éternité de combiner des objets en additionnant leurs chiffres dans un temps diablement limité.

Nemo : Permettez-moi de nuancer les propos que vous venez d’entendre. S’il est exact que Pazuzu, en bon démon pluri-millénaire qu’il est, s’est montré assez regrettablement réfractaire à l’idée de faire appel à de nouvelles mécaniques, ma passion pour les technologies nouvelles et pour l’expérimentation m’a incité à éprouver le nouveau système de machines. Je trouvais fort regrettable que toutes les énigmes se limitent finalement souvent à un petit calcul, alors qu’il est désormais possible de varier les plaisirs en en résolvant directement dans l’application sous des formes plus élaborées. Le sous-marin est ainsi équipé d’un sonar, avec lequel les aventuriers vont devoir interagir en trouvant la bonne combinaison de douze touches.

Capitaine Smith : Pfeuh, p’tit joueur, pas b’soin d’êt’ calé en scientologie pour proposer des énigmes comme qui dirait de machines, c’est dans l’âme du bon pirate d’savoir lire une carte au trésor ou préparer son rhum ! Et j’te parle même pas du vaudou, qu’est partout sur Tonpal ! C’est obligé qu’un vrai bon pirate sache se débrouillarder, et j’t’assure qu’avec cinq énigmes d’machines, i va s’amuser, le petit moussaillon !

Je vous remercie tous trois d’avoir bien voulu répondre à nos questions, et j’en profite pour rappeler à nos chers lecteurs qu’une troisième boîte d’énigmes Unlock ! devrait paraître en décembre – on a vraiment hâte – et qu’une nouvelle énigme « de démonstration » a été mise gratuitement à disposition des joueurs en click & print, Le Donjon de Doo Arann, sur le thème des dragons !

 

 

Culture Geek

Doctorant en Littérature comparée, je prépare une thèse sur les enjeux principalement politiques, moraux et religieux du comics super-héroïque – et un livre sur Batman, en projet. Certaines de mes interventions dans des colloques sont disponibles sur mon LinkedIn. Par ailleurs cinéphile et sériephile affirmé, j’essaie au mieux de partager ces passions (et les détestations qui en découlent) sur VonGuru après l’avoir fait sur Cleek, persuadé que c’est dans cette activité de partage et de discussion que la culture trouve son sel.

Voir commentaires (2)

2 Comments

  1. Guardink

    2017-10-20 at 22 h 09 min

    Bonjour j’ai acheté la boite mais pour l’application unlock ! Je tombe sur les aventures précédentes je ne trouve pas d’autre app pouvez vous m’aider svp ?

    • Siegfried « Moyocoyani » Würtz

      2017-10-22 at 13 h 38 min

      Bonjour, une fois que vous avez téléchargé l’application Unlock sur le store, il suffit de l’ouvrir puis de swiper (de faire glisser l’écran vers la droite) pour accéder aux enquêtes suivantes (les enquêtes de la boîte Mystery Adventures et les enquêtes Démo) ! J’espère avoir pu vous aider et vous souhaite bien du plaisir !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Culture Geek