Electronique grand public

Le filaire disparaîtra-t-il complètement au profit des technologies sans fil ?

Le filaire disparaîtra-t-il complètement au profit des technologies sans fil ?

Une époque où l’on assiste à la progression nette des produits sans fil

 

Selon Wikipédia, un fil électrique est un « composant électrotechnique servant au transport de l’électricité afin de transmettre de l’énergie et de l’information ». Les fils servent donc à alimenter tous nos objets électriques et électroniques et à les faire fonctionner. Les standards de fabrication de ces mêmes fils ont bien entendu évolué. Ils progressent proportionnellement aux produits qu’ils alimentent en énergie et en information. Seulement, ces fils présentent quand même quelques problématiques incompressibles. On peut citer par exemple la stagnation des progrès en la matière ou même le contact direct avec le consommateur. C’est à cause de ces contraintes que les entreprises doivent trouver des solutions plus rentables sur le long terme.  Un célèbre dicton nous dit ceci : « Pourquoi ne pas penser maintenant à ce que l’on pensera dans dix ans ? ». Il fallait trouver comment faire passer de l’énergie et de l’information en ayant le moins possible recours aux fils. Cette solution devait être plus adaptée pour suivre main dans la main les futures évolutions dans le domaine de l’informatique. On est donc en droit de se poser la question sur les innovations sans fil :

Les technologies sans fil sont-elles en train de prendre le pas sur la communication par fil ?

Pour de nombreuses raisons, les technologies qui transmettent de l’information par ondes et de l’énergie par champs magnétiques sont très avantageuses tant pour le consommateur final que pour les entreprises.

 

 

D’abord, il faut le dire clairement, les câbles prennent de la place

 

Il faut également sans cesse, à force d’ajout de matériel, repenser son installation complète si l’on n’a pas pensé à un nouvel ajout. En plus de ça, la majorité des câbles ont des comportements assez aléatoires quant à leur forme et à l’espace qu’ils occupent, et il est très compliqué d’obtenir LE comportement que l’on souhaite. Il faut en plus de cela prendre en compte l’usure des câbles puisqu’une partie des gens sont loin d’en prendre soin et considèrent le constructeur comme responsable de cette politique. Si l’on regarde de plus près, les câbles gainés qui protègent bien mieux ne sont souvent disponibles que pour certaines gammes de produits. Ensuite, en termes d’esthétique, avoir des câbles partout n’est évidemment pas ce dont on rêve. Je suis conscient qu’il ne s’agit là que de critères subjectifs de beauté mais si l’on regarde bien, je ne comprends pas comment on peut trouver un câble beau.

 

 

La technologie sans fil permet très souvent d’outrepasser tout cela. Un dongle à brancher, une connexion Bluetooth à activer et le tour est joué. Les récepteurs et les émetteurs d’information et d’énergie sont beaucoup moins en contact direct avec le consommateur, ce qui se traduit par un taux de casse et de panne inférieur. Cela signifie également une vision bien plus « clean » du bureau si la majorité des fils s’en vont. En ce qui concerne le confort, l’esthétique et la durabilité des connecteurs, les technologies sans fil semblent être déjà bien au-dessus

 

Le second problème des fils, c’est que chaque utilisation dispose quasiment de SON fil propre

 

Entre les câbles pour alimenter les unités centrales, les caméras et autres, nous sommes couverts de câbles et de multiprises en tout genre. J’aime énormément le principe du dock pour smartphones et montres connectées d’Apple qui a été annoncé durant leur Keynote. Vous rentrez de votre journée de travail et posez vos Apple Watch, EarPods et iPhone sur le même socle. On entre complètement dans ce qui pourrait se faire de mieux en matière d’ergonomie mais je pense qu’ils ne sont pas allés au bout de leur pensée. Nous n’avons pas à chercher trente ans pour brancher trois câbles différents et potentiellement abîmer la connectique.

 

 

Je pense que nous arrivons à un point où les derniers composants d’ordinateurs consomment tellement peu qu’il serait potentiellement possible d’appliquer la recharge QI. Le but serait d’arriver à harmoniser tout l’électronique grand public et d’utiliser une même norme de rechargement sans fil. Quelqu’un m’avait parlé d’une rumeur selon laquelle une station de rechargement pouvait recharger en QI tous les appareils autour de lui dans un rayon défini. Il s’agit là non pas d’avoir un appareil qui charge vos smartphones mais de transformer votre lieu de vie en zone de rechargement. Pas besoin de penser à le recharger, il l’est déjà. Pas besoin de se morfondre parce qu’on a oublié de le poser sur le socle QI puisque cette situation n’arrivera plus.

 

Le dernier aspect important de ces technologies est la fiabilité

 

De nombreuses personnes ne jurent que par le filaire parce qu’au moins ils sont certains que cela marche. Des années et des années avec des connexions câblées ne s’effacent pas comme ça et la plupart des gens ont tendance à limiter les risques et à choisir un produit en lequel ils ont complètement confiance. Seulement, la donne a déjà changé et le sans fil se révèle déjà vraiment efficace. Lorsque l’on parle de QI, de Lightspeed ou du Chromecast, nous parlons de technologies qui se trouvent être vraiment au point. Je ne dis pas qu’elles sont parfaites mais au point. Cette nuance est importante mais nous en parlerons plus tard.

 

 

En ce qui concerne la rapidité et la réactivité, ce n’est encore qu’une question de fiche technique. Je souhaitais faire une expérience lors de mon dernier test sur le G613. J’aimerais savoir si quelqu’un pouvait vraiment voir ou sentir la différence. Je n’ai pas réussi à sentir la différence sur ce clavier mais ça peut n’être que moi. Je souhaiterais donc reproduire l’expérience avec quelqu’un d’autre pour prouver ma théorie : que les gens qui se battent contre le sans fil parce que « ça ne marche pas » ne l’ont pas vraiment essayé ou généralisent sur du matériel bas de gamme. La réalité est là, il existe même des technologies marketées comme étant plus rapides que du filaire, toute proportion gardée bien sûr. Possédant un casque Steelseries Arctis 7, une Roccat Leadr et ayant testé un clavier Logitech G613 wireless, je peux vous dire qu’il existe des technologies sans fil qui vous font vraiment oublier les fils. Donc, en utilisation réelle, le sans fil n’a vraiment rien à envier à son homologue filaire.

 

 

Cependant, il reste quand même quelques interrogations qui expliquent que les connexions câblées ne soient pas déjà hors circulation.

 

Une perte de qualité indéniable sur certains secteurs

 

D’abord, en ce qui concerne la transmission d’information, il y a un facteur indéniable qui ne pourra être amélioré que très difficilement. Qui dit connexion sans fil dit également perte de paquets. Ce qui signifie que l’information envoyée perdra un peu de sa clarté. Après, il faut quand même relativiser, cette perte d’information est très minime sur bon nombre d’appareils. Pourtant, et je suis le premier à le dire, écouter de la musique avec ou sans fil sur un casque comme le Bose Quietconfort 35 se révèle être un peu différent. Cette différence, contrairement aux souris par exemple, est réellement notable. Pour l’instant et sur une branche de produits en particulier, la restitution de l’information reste quand même moins efficace.

 

 

Encore des efforts à faire pour l’alimentation

 

En ce qui concerne l’énergie, la recharge sans fil QI est plutôt efficace mais pose de nombreuses problématiques. Elle serait, selon une étude scientifique, responsable du vieillissement prématuré des batteries qui sont déjà elles-mêmes sujettes à interrogation. Cette norme, si elle souhaite continuer à évoluer, se doit de trouver une solution alternative. Lorsque nous parlons de transmission d’énergie sans fil, il est difficile de ne pas évoquer ses limites. Par exemple, il est aujourd’hui très compliqué de faire fonctionner sa télévision ou son unité centrale comme cela. Cela s’explique tout simplement par la consommation trop élevée par rapport à ce que peut supporter QI. Il faut miser sur la R&D afin de pouvoir augmenter ces plafonds sans nuire ni au consommateur ni au produit. Nous avons du temps devant nous avant que cette technologie ne soit parfaite.

 

 

Dans des cas précis, les câbles sont plus propices à la sécurité des données

 

Ensuite, pour les entreprises, les câbles sont assez pratiques pour diverses raisons. Premièrement, si un problème de connexion est identifié, il est bien plus facile de racheter un câble. De très nombreuses entreprises commercialisent aujourd’hui toutes sortes de câbles et il est très facile de s’en procurer. Prenons maintenant le cas inverse : si quelqu’un rencontre des problèmes avec le sans fil, la démarche est incroyablement plus compliquée. Il faut donc prendre contact avec le SAV, leur expliquer la situation, préparer l’envoi et bien d’autres tâche à accomplir. Pour les entreprises qui n’ont souvent que le gain de temps à la bouche, c’est assez contraignant.

 

 

De plus, lorsque vous connectez deux appareils avec un câble, vous n’obtenez aucun parasite dans cette communication. C’est un aspect majeur des data centers aujourd’hui. Les « compagnies » ne peuvent se permettre la moindre erreur en ce qui concerne l’échange, l’écriture ou la suppression de données. Lorsqu’il y a énormément d’appareils sans fil branchés, ils peuvent se gêner mutuellement. Il est assez compliqué de réunir énormément de matériel sans fil puisqu’il y a ce risque. Les connexions sans fil sont basées sur un échange d’ondes. Les récepteurs de l’information ne sauront plus où donner de la tête, ou les ondes pourraient se détériorer. C’est pour cela qu’utiliser les câbles relèvent quand même de la sécurité dans certains cas. Je nuance en disant que cela concerne uniquement les endroits où se trouvent énormément d’appareils.

 

 

Conclusion

 

On se demandait si les technologies sans fil surclasseraient celle avec des fils. En termes de confort, d’ergonomie et d’esthétique, ce genre de connexions permet vraiment de passer à un tout autre niveau. Cette technologie est arrivée à un stade où l’on n’a plus besoin de se questionner sur sa fiabilité au quotidien. Dans certains domaines, comme les périphériques, la transition a déjà commencé. Cependant, il existe quand même des limites techniques, comme le plafond d’énergie, qui ne seront corrigées que dans l’avenir. La technologie n’est pas encore à un stade où même les entreprises auraient un intérêt à passer sur du sans fil complet. Pourtant, je reste persuadé que tous nos appareils et que nos endroits favoris finiront par en être équipés.

 

 

 

Electronique grand public

Testeur de matériel High-tech, monteur de PC et vidéaste à temps partiel.

Voir commentaires (2)

2 Comments

  1. Eric

    2017-10-05 at 9 h 29 min

    Bonjour, les réseaux avec le LIFI allierait les avantages du sans fil et la sécurité du câble.

  2. Kyle

    2017-10-07 at 18 h 00 min

    L’auteur de l’article oublie un détail, c’est que le nombre de personnes ne supportant plus et devenant hypersensibles à l’ensemble des rayonnements électromagnétiques augmente régulièrement.
    Pour l’instant, le phénomène est nié par les autorités sanitaires de nombreux pays et encore plus par les opérateurs économiques. Mais les faits sont là. La souffrance de ces personnes est telle qu’elle ne peuvent plus vivre dans les environnements « modernes » actuels et sont obligées de s’exiler dans des zones blanches. Sauf que ces dernières se réduisent comme peau de chagrin car comme le dit très bien l’article, ces technologies sans fils sont tellement confortables, ergonomiques et esthétiques.
    Après, on peut discuter sur le niveau de puissance des appareils. Le soucis est que cette puissance ne cesse d’augmenter. La G5 s’annonce pour les smartphones. De nombreux scientifiques s’y opposent du fait des soucis de santé que cela va provoquer. Pratiquement AUCUNS médias ne relayent ces informations qui pourtant touche à la santé publique. https://www.actu-environnement.com/ae/news/5g-telephone-risques-saintaires-alerte-robin-toits-29640.php4
    Donc, je peux comprendre l’auteur de l’article qui s’émerveille du miracle et de la fiabilité du sans fil comparativement au filaire mais tout n’est pas aussi merveilleux que cela semble être.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Electronique grand public